Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Souvenirs perdus

Volume 3, Pluie
de Samantha Bailly , date de sortie le 15 janvier 2015
(...)3(...)

Pluie

Le Manieur de Rêves a dévoilé la véritable identité d'Isil. Le destin de la jeune femme est intimement lié au Léviathan, elle est la seule à pouvoir r... Lire la suite

Livraison estimée le jeudi 29 octobre 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

(...)3(...)

Pluie

Le Manieur de Rêves a dévoilé la véritable identité d'Isil. Le destin de la jeune femme est intimement lié au Léviathan, elle est la seule à pouvoir réveiller l'âme de cette créature légendaire... et s'opposer à La Lueur. L'heure est venue pour Nel et Syon de rejoindre Enfenia et de répandre la nouvelle : la frontière qui isolait leur île natale du continent Hermetis a disparu. Nel va devoir se confronter à son père, Azorn Originel. Les Enfenians sont-ils prêts à découvrir un monde extérieur dont l'avenir est plus qu'incertain ?

Après Étrangère (tome 1) et Cendres (tome 2), le troisième et dernier tome de la trilogie de Samantha Bailly.

Caractéristiques

Titre Souvenirs perdus - Volume 3, Pluie
Editeur Syros
Date de parution 15 janvier 2015
Nombre de pages 257 pages
Dimensions 22,00 cm x 15,00 cm
Poids 305 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-7485-1497-1 - 9782748514971
Rayon Dès 9 ans / Romans

3,5/5

Yuzel

Le 27/01/2017

Je clôture donc cette trilogie jeunesse assez sympa. Je suis, cependant, déçue par ce troisième tome. Je m'attendais, enfin j'avais envie, de plus d'action, comme dans presque tous les troisièmes tome. Dans le deuxième tome, on a découvert les principales révélations, à savoir qui est réellement Isil, qui est en réalité La Lueur. Du coup, je m'attendais à une confrontation haute en couleur. Oui, on a une confrontation mais c'était juste trop simple et trop rapide. Pour moi, l'histoire pouvait tout simplement se terminer un peu après la moitié du livre. La fin n'avait pas forcément besoin d'autant de pages.

Lire-une-passion

Le 10/04/2016

RISQUE DE SPOILERS DES TOMES PRECEDENTS ! Pour une fois, j'avais la suite sous la main, alors je n'ai pas hésité un instant pour enchaîner avec le dernier tome. Et je peux vous dire que comme les précédents, je l'ai lu d'une seule traite, et il reste mon préféré. J'ai presque tout aimé dans ce livre : les révélations, les remises en question, les caractères des personnages et le changement de certains. Bref, ce n'est pas un coup de cœur, mais une excellente découverte, et un dernier tome qui clôt bien cette trilogie ! Maintenant qu'Isil sait qui elle est et d'où elle vient et surtout, qu'elle connaît la menace de la Lueur, elle est prête à tout pour parvenir à ses fins et sauver le monde qui décline face à la dangerosité de la Lueur et ses plans qui mettent les habitants dans la misère. Elle a aussi retrouvé ses amis Nel et Syon, avec qui elle décide de retourner en Enfenia, pour retrouver le Léviathan, avec qui elle est liée bien plus qu'elle ne le pense. Grâce au Manieur de Rêves, elle a appris bien plus qu'elle ne l'espérait et décide de tout remettre à sa place, ou du moins, ce qui peut l'être encore. Pour Nel et Syon, il est temps pour eux d'annoncer la nouvelle : la frontière qui isolait leur île du reste du monde a disparu. Nel va devoir se confronter à son père, Azorn Originel, et ces retrouvailles risquent de ne pas être de tout repos. Que dire de ce troisième tome sans spoiler ? Ça devient assez difficile, d'autant plus que dans ce roman on apprend tout : qui est la Lueur, pourquoi il fait tout ça et surtout, le rôle d'Isil. Comme je le disais plus haut, c'est l'opus que j'ai préféré entre les trois. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'on a toutes les explications, que les caractères des personnages s'étoffent, et qu'Isil prend bien plus confiance en elle. Alors qu'on rencontrait une inconnue qui ne savait pas qui elle était, on découvre une personne forte, déterminée et avec une âme de dirigeante. Parfois, cela peut vite agacer, mais avec elle, pas du tout. Même si elle sait ce qu'elle veut, elle n'en fait pas trop. Elle fait tout pour que son peuple retrouve sa sérénité et ne se sente plus en danger de mort, pour avoir choisi une croyance à l'encontre de la Lueur. Concernant la Lueur et malgré ce qu'il est, j'ai bien apprécié son personnage. Il est un vrai méchant et n'éprouve aucun remord dans ce qu'il a fait ou pu faire dans le passé. Il ne démord pas sur le fait qu'il a raison, même quand il a tort et c'est ce que j'ai apprécié. Il est imbu de sa personne, et persuadé que ses actions sont les bonnes, alors qu'en fait, il est loin du compte. Il reste fidèle à lui-même, même quand Isil essaye de lui ouvrir les yeux. Quant à Nel et Syon, eh bien leur amitié est mise à rude épreuve, mais Syon reste sur sa première pensée : Isil est plus importante que quiconque pour lui, et il essaye de le prouver à chaque fois, dès qu'il le peut. De retour sur son île, Nel prend les choses en main, et on découvre une autre facette de sa personnalité que j'ai beaucoup apprécié. Elle aussi est faite pour « gouverner » et prendre les décisions qui s'imposent. Elle est une véritable chef, qui sait ce qu'elle veut. Pour ce qui est de l'intrigue, tout s'intensifie encore plus, et on prend encore plus de plaisir à découvrir ce que l'auteure nous réserve. Bien que la révélation du tome 2 m'a laissée très surprise, il n'empêche qu'avec ce tome 3, j'ai encore découvert bien des choses qui m'ont étonnée et beaucoup plu. J'avoue que je me suis beaucoup attachée au Lévianthan, qui malgré ce que l'on pense, à une mémoire et ressent des émotions, comme les humains. En résumé, un tome 3 à la hauteur de mes attentes, qui m'a beaucoup plu et qui clôt parfaitement cette trilogie. Je suis cependant un peu triste d'avoir quitté cet univers, et je serais bien restée encore pour un tome ou deux de plus, même si elle a bien su terminer celui-ci. Les personnages s'étoffent encore plus, montrant une autre facette de leur personnalité qui m'a beaucoup plu. L'intrigue est très bien menée, et ceci jusque la dernière page. C'est donc une trilogie jeunesse que je vous conseille vraiment de découvrir ! Justine P.

LeaTouchBook

Le 02/02/2015

Inutile de vous le cacher, c’est avec beaucoup d’impatience que j’attendais le troisième et dernier tome de Souvenirs Perdus de Samantha Bailly. Le premier m’avait fait découvrir un univers passionnant, et le deuxième m’avait tenue en haleine au cœur d’intrigues et de rebondissements à couper le souffle. J’avais donc très hâte de me replonger dans l’univers d’Hermetis et de connaître la conclusion de cette belle trilogie. Beaucoup de changements s’opèrent dans ce troisième tome, en particulier du côté des personnages. Je ne peux m’empêcher de citer une phrase extraite du roman et qui résume le ressenti de ma lecture: « Au gré des rencontres, de profondes métamorphoses s’opèrent en chaque personne. » Rappelons que Métamorphoses est également le titre d’un autre roman de Samantha Bailly paru en novembre 2014 chez Bragelonne, ce qui confirme que ce thème lui semble donc cher. Ainsi, peu importe le genre qu’elle emprunte, il me semble que Samantha Bailly place la psychologie et l’évolution de l’être humain au centre de ses intrigues. A chaque nouveau texte, c’est une plongée inédite dans notre inconscient que nous effectuons, et c’est sans doute pour cela que nous nous attachons autant à ses histoires. J’ai rarement été aussi touchée, irritée, passionnée, bouleversée par des personnages. C’est sans nul doute que Samantha Bailly sait si bien dévoiler les travers et les états de grâce de l’humain, dans des contextes qui semblent empruntés à ce que nous vivons dans nos propres existences. Je crois avoir rarement lu une auteure sachant manier la plume avec autant d’authenticité et de simplicité. Les textes de Samantha Bailly sonnent vrais et parlent au cœur. J’avoue tout de même avoir eu un petit regret que ce troisième tome ne soit pas d’avantage « fourni ». Certains passages auraient mérités une plus grande exploitation, mais je dis cela parce que j’avais beaucoup de mal à quitter ce bel univers. Et n’oublions pas que « Le mieux est l’ennemi du bien ». Samantha Bailly a su mettre son point final quand il le fallait. Même si ce dernier tome a un peu moins d’envergure que les deux précédents, il n’en demeure pas moins un chapitre final de qualité qui nous permet de faire nos adieux à des personnages et un univers difficiles à quitter. C’est avec beaucoup de mélancolie que j’ai tourné la dernière page et fait mes adieux à Nel, Syon et Isil.

Aelinel

Le 26/01/2015

Voici le dernier tome de Samantha Bailly qui conclut sa saga Souvenirs Perdus. Dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé et je reconnais le talent certain de l’auteur pour nous emmener dans son univers. Ses romans sont également très bien écrits et soignés. Je le recommande donc pour des adolescents en quête de lectures en fantasy. En revanche, là où je suis vraiment déçue, c’est sur le support de lecture. En effet, peut-être que je me trompe mais j’ai le sentiment que l’auteur a écrit cette histoire en un seul tome et qu’il a été découpé par la suite à la demande de la maison d’édition en trois tomes. Oui, mais c’est là où le bât blesse car le découpage ne m’a pas vraiment semblé rationnel : nous avons deux premiers tomes bien fournis et dans lesquels les évènements s’enchaînent et un troisième tome plus court où, au final, il ne se passe rien ! En réalité, il s’agit davantage d’un épilogue plutôt qu’un tome à part entière. J’avoue que je reste perplexe car pour moi, ce découpage nuit au roman : peut-être aurait-il été plus pertinent soit de n’en faire qu’un seul tome comme les éditions Bragelonne l’ont fait pour Métamorphoses ou deux tomes pour La langue du Silence. Je vais néanmoins finir sur une note positive : la qualité des couvertures. En effet, elle représente relativement bien l’univers dépeint par l’auteur et sont assez jolies.