Prêt à feuilleter

L'odeur du jour

de Danielle Martinigol , date de sortie le 20 février 2019
Je m appelle Lili et je suis une flaireuse. Au réveil, je sens l'odeur du jour, celle qui me dit si je vais passer une bonne ou une mauvaise journée.

Ce matin, une puanteur de cauchemar m'assai... Lire la suite

En stock

Livraison estimée le jeudi 19 septembre 2019

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Je m appelle Lili et je suis une flaireuse. Au réveil, je sens l'odeur du jour, celle qui me dit si je vais passer une bonne ou une mauvaise journée.

Ce matin, une puanteur de cauchemar m'assaille. Quelque chose d'horrible s'est produit, j'en suis sûre. Je ne tarde pas à comprendre quoi : ma prof préférée a été tuée.

Et là, surprise : Angie, le « démon » du lycée, prend ma défense quand je fonds en larmes. Elle me dit combien elle aimait notre prof, elle aussi. Qu'elle non plus n'accepte pas les explications qu'on nous donne. Que toute cette affaire est louche.

Alors on va mener notre enquête. Quitte à suivre les indices laissés par ces garçons étranges que nous semblons être les seules à voir.

Caractéristiques

Titre L'odeur du jour
Editeur Hachette romans
Date de parution 20 février 2019
Nombre de pages 217 pages
Dimensions 22,00 cm x 14,00 cm
Poids 270 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-01-627033-2 - 9782016270332
Rayon Dès 9 ans / Romans

3,4/5

Nenvyal

Le 02/04/2019

C’est une petite surprise. Je ne m’attendais absolument pas à ce déroulement de l’histoire. Lilith, dite Lili, est une lycéenne et depuis quelques mois sent l’odeur du jour. C’est-à-dire qu’elle sait si ça sera une bonne ou une mauvaise journée. Alors qu’elle essaie toujours de comprendre pourquoi elle est une « flaireuse », une mauvaise journée s’avance. Elle va comprendre son don, se demander pourquoi elle voit des fantômes et avoir une âme d’enquêtrice. Lili, je dois dire qu’au début elle paraît mature, sauf qu’en fait, pas tellement. Alors qu’elle se présente timide, l’évènement qui l’a bouleversé, va l’affirmer. Face aux situations, elle va commencer à avoir du cran mais surtout à dénicher la vérité. J’ai adoré, à la fin, son côté affirmé, sûre d’elle et qui n’hésites pas à répondre tac au tac. Néanmoins, même si ça reste une adolescente, elle est moqueuse, parfois « hautaine ». Pour le coup, je n’ai pas je l’ai trouvé sympathique et antipathique en même temps. Au moins, parfois, elle réfléchit. =) Évidement qu’il y a d’autres personnes comme la grand-mère de Lilith, absolument drôle, Angèle, une adolescente qui n’a pas eu la vie facile, Pierre-Antoine, un gros imbécile qui m’a fait rire à la fin et… faut ouvrir le roman ! #128521; L’histoire est vraiment intéressante. Mêlant fantastique et enquête, c’est une intrigue qui se développe avec une tension et des fils énigmatiques. Pour le coup, je me suis laissée aventurer dans les évènements de Lili et ses tourments. Elle prend de l’ampleur, montant en crescendo dans le mystère et dans l’énigme. Danielle Martinigol inclut les odeurs dans son roman, un sens qui peut nous dire beaucoup. Cet élément va être central pour trouver des indices. J’adore le concept. Ouaip. Où nous mène l’autrice ? Les rebondissements vont bon train remettant en cause mes hypothèses. Le problème on ne connaît pas le but du roman, il manque un développement sur certaines questions ou certains détails. Les explications de l’intrigue sont abruptes, simples et n’est pas fluides. J’ai vraiment adoré le côté enquête de ce roman, qui n’est vraiment pas commun. Dommage que la fin tombe comme un cheveu sur la soupe et que ça arrive brutalement. On tourne puis pouf le roman est fini. Au final, je suis mitigée. Le dénouement de l’histoire ne m’a pas convaincu. C’est trop gros et en même temps, c’est trop simple. Je me suis dit « tout ça pour ça ». L’idée des odeurs, un indice original et qui m’a vraiment plu. Ce sont personnages attachants et parallèlement antipathiques et immatures. La fin arrive brutalement, ça se termine vite. Juste la dernière page qui m’a fait sourire.

Gr3nouille2010

Le 11/03/2019

Le résumé et la couverture m'ont tout de suite attirée mais je n'ai pourtant pas su apprécier pleinement ma lecture. Ça reste sympa, rapide et facile à lire mais il y a quelques points qui m'ont tout de même gêner et je n'en suis pas vraiment convaincue. Lilith est une jeune lycéenne qui possède un don. Elle a la particularité de flairer des odeurs au réveil, qu'elle seule peut sentir, et qui annonce, de façon générale, le ton de la journée. Un matin, en se réveillant, son flaire lui indique que cette journée ne sera clairement pas comme les autres, que quelque chose de terrible va arriver. En effet, en arrivant à l'Institut, elle apprend que sa prof préférée est morte. Par cette nouvelle, elle se rapproche d'Angie le Démon, qui adorait cette prof également et, finalement, partage bien plus avec elle qu'un deuil en commun... Apparemment, elles seules sont capables de voir deux jeunes garçons. Pourquoi ? Et qui sont-ils ? Elles vont alors mener leur propre enquête sur la mort de madame Blanche, leur prof, mais aussi sur ces deux mystérieux inconnus qui laissent justement des indices sur leur passage... Ce qui m'a le plus dérangée, c'est le manque de profondeur de l'intrigue. Pourtant, je trouve le sujet très intéressant et, d'ailleurs, on a aucun mal à adhérer à l'idée et à être assez curieux pour en lire davantage. Mais ça m'a gênée que l'héroïne ne se préoccupe même pas de savoir pourquoi elle a ce don qui est apparu un an plus tôt, ni d'où il vient, et pourquoi elle est capable de voir des personnes que d'autres ne sont pas capables de voir. Elle subit sa vie plus qu'autre chose ; ça lui arrive et ça lui suffit. De plus, son don évolue avec le temps et, là encore, on s'en tient à ça uniquement. Pas d'explication, pas de réels détails. C'est vraiment dommage. Un autre point qui m'a un peu fait faire les gros yeux... la fin. Elle est très bien dans le contexte de l'histoire mais je l'ai trouvée bâclée. La chute arrive comme ça, un peu comme un cheveu sur la soupe. Je m'attendais à "vivre" les événements de ce dénouement mais pas vraiment. Grosso modo, Lilith nous fait un résumé de la conclusion de toute cette histoire surnaturelle. Ça a été trop rapide à mon goût. Autant dans la construction que pour ce qui est des éléments plus superflus sans trop de détails qui auraient mérités d'être bien plus approfondis (les relations entre les filles et les mystérieux inconnus par exemple...) Malgré tout, si des passages manquent de profondeur ou sont plus difficiles à lire pour diverses raisons (manque de maturité des personnages principalement), ça se lit facilement et ça reste sympa à découvrir. On a quand même envie de découvrir le fin mot de l'histoire. J'ai eu un peu de mal avec les personnages. Lilith et Angèle (que l'on suit assez activement également) sont deux lycéennes mais ce n'est pas toujours l'impression qu'elles donnent. Et ce ne sont pas les seuls, leurs camarades ont parfois des comportements dignes de collégiens plutôt que de lycéens. Toutes ces réactions ne donnent malheureusement pas plus de relief à l'histoire et je pense qu'il est assez difficile de s'identifier à eux si on n'est pas collégiens justement... Mais je ne veux pas l'affirmer non plus. Toutefois, le fait que Lilith ait un don et qu'elle ne soit pas présentée comme une jeune fille badass aimée et adulée de tous et ça, c'est un excellent point. Un roman qui est donc sans réelle profondeur mais qui passe le temps et qui reste sympa à découvrir. Le don de Lilith aurait mérité d'être plus détaillé, que ce soit dans les explications ou son "utilisation". L'enquête est sympa également même si tout reste dans la simplicité. Un roman idéal pour une lecture sans prise de tête.

Hillel

Le 27/02/2019

Un roman jeunesse d'une auteur française qui nous propose un récit original, entre l'enquête policière et le surnaturel. Nous embarquons dans une histoire fantastique où deux jeunes lycéennes vont mener l'enquête après la mort soudaine de leur professeur de français. En effet, Lilith, jeune fille discrète et solitaire est l'héroïne narratrice de cette histoire. Réservée, elle fuit les lycéens populaires ou provocants et se mure assez souvent dans sa bulle. Une bulle où elle affectionne particulièrement la littérature et sa prof de français. Mme Blanche. La meilleure professeur qu'elle n'ait jamais eu, pour qui elle voue une admiration sans borne. Or, voici qu'un matin le directeur de son école vient annoncer aux élèves que leur enseignante Mme Blanche est morte la veille victime d'un attentat. Lilith est alors effondrée. Mais pire que tout, elle s'était réveillée ce matin là avec l'intuition qu'une catastrophe s'était produite. Oui, car Lilith perçoit "l'odeur du jour". Chaque matin, elle sent des odeurs qui annoncent ce qu'elle va vivre dans la journée. Souvent ces odeurs lui donnent des indices, des pistes sur les événements qu'elle va rencontrer. C'est ainsi qu'elle va se fier à son nez pour découvrir ce qui est réellement arrivé à son prof préféré. Très vite elle va se lier avec Angie, la fille qui en tous points est à l'opposé de Lilith mais qui partage avec elle son affection pour Mme Blanche. Et puis Angie, voit comme elle un garçon étrange qui semble vouloir leur donner des indices... Nous suivons alors ces deux jeunes filles qui vont sécher les cours pour vivre une enquête pleine de surprises. Le style de l'auteur est fluide et on se laisse facilement embarquer dans le récit. Rien de trop extraordinaire, tout reste subtil et un peu simpliste. J'ai réussit à adhérer à cette idée "d'odeur du jour" avec facilité. Par contre l'enquête et les deux garçons qui suivent les deux filles m'ont moins séduit. J'ai trouvé intéressant, que, pour une fois, l'héroïne ne soit pas une jeune fille extraordinaire et charismatique à outrance, mais une simple lycéenne à laquelle on peut aisément s’identifier. On sort un peu des sentiers battus et du déjà vu. Daniel Martinigol nous offre ici un roman jeunesse simple. Sans effusion de situations rocambolesques ou de personnages stéréotypés. J'ai aimé cette simplicité qui nous offre un roman "rafraîchissant" mais peu captivant..

ChuutJeLis

Le 20/02/2019

Un meurtre, 2 lycéennes, une enquête, de l'amitié et un soupçon de surnaturel. Lilith a un genre de super pouvoir, tous les matins au réveil elle sent l'odeur du jour qui lui indiquera si elle va passer ou non une bonne journée. Mais ce matin c'est une vraie puanteur qui l'attaque et pour cause en arrivant au lycée elle va apprendre le meurtre de sa prof préférée... Mais Lilith n'est pas convaincue par les explications données par le corps enseignants et elle va décider de mener l'enquête avec l'aide de Angie qui est loin d'être l'élève modèle du lycée. Une plume fluide et légère qui fait qu'on entre tout de suite dans le roman et qu'on tourne les pages sans s'en rendre compte. L'histoire de base est assez simple mais des éléments viennent s'y ajouter peu à peu et étoffent le mystère. On se prend très vite au jeu de l'enquête et comme Lilith on a hâte de découvrir ce qu'il c'est réellement passé pour cette Madame Blanche. J'ai adoré l'amitié qu'on nous raconte à travers ces pages et le caractère des deux protagonistes principaux. Petit détail futile mais qui fait souvent pencher la balance dans notre cœur de lecteur : je suis totalement fan de la couverture ! Le côté jeunesse du roman ne m'a pas freiné et j'ai même trouvé sympa le fait de suivre deux lycéennes dans leur enquête sans devoir se coltiner une énième histoire d'amour fleur bleue qui aurait sûrement ralenti le rythme du roman.

papotea

Le 18/02/2019

Merci à NetGalley et aux éditions hachettes jeunesse pour ce roman. J'ai beaucoup aimé l'idée de départ: Lilith (ou plutôt Lili) "sent" le matin au réveil une odeur qui est l'odeur du jour, qui donc va déterminer ce qui va se passer. Un matin elle se réveille avec une odeur de mort, et effectivement, elle apprend que sa prof favorite est morte lors d'un attentat. Simultanément ou presque, elle voit apparaitre un jeune homme qu'elle est la seule à voir. Bref, tout cela était prometteur, tout autant que le style de l'auteure, plutôt agréable à lire. Malheureusement, ça se gâte car on a l'impression qu'ensuite l'auteure n'a pas su quoi faire de cette bonne idée, ou l'a mal exploitée. Ca part un peu dans tous les sens - policier, fantastique - l'intrigue est truffée d'invraisemblances ou confuse, et effectivement, on hésite entre de la littérature jeunesse et de la littérature Young adult. De plus la fin est des plus bisounouresque. Je vais le faire lire à ma fille, je pense qu'elle appréciera plus que moi. Dommage, car vraiment l'idée de départ est excellente, et certains développements intéressants.