Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

L'arrache-mots

de Judith Bouilloc , date de sortie le 22 mai 2019
« La phrase s'écoula de ses lèvres lentement. Les enfants retinrent leur souffle. Les caractères se décollèrent de la page en tremblotant, ils virevoltèrent sous le nez de la jeune femme avant de... Lire la suite

Livraison estimée le jeudi 20 août 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

« La phrase s'écoula de ses lèvres lentement. Les enfants retinrent leur souffle. Les caractères se décollèrent de la page en tremblotant, ils virevoltèrent sous le nez de la jeune femme avant de dessiner quatre silhouettes distinctes. »

La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d'elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d'Esmérie.

Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n'est sûre que d'une chose : son prétendant est un membre de la famille royale.

Iliade décide de se rendre dans la capitale pour en savoir plus sur cette mystérieuse proposition. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour... et la froideur de son fiancé.

Surtout, elle se retrouve propulsée au coeur d'intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait...

L'AVIS Du libraire

L'avis de Audrey, de l'Espace Cuturel de Lagord

Entre La Passe-miroir et les contes de fées, bienvenue au royaume d'Esmérie. On découvre dans L'Arrache-mots des personnages attachants et un monde fantastique, foisonnant, passionnant ! Ce roman est une déclaration d'amour à la littérature !

Caractéristiques

Titre L'arrache-mots
Editeur Hachette romans
Date de parution 22 mai 2019
Nombre de pages 294 pages
Dimensions 22,00 cm x 14,00 cm
Poids 364 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-01-627008-0 - 9782016270080
Rayon Dès 9 ans / Romans

4,3/5

Saiwhisper

Le 05/12/2019

Ce roman fantastique fut une jolie lecture, mais surtout, une ode à la littérature. Une pluie de références littéraires, notamment à des classiques ou à des contes célèbres, se dissimulent entre les pages ! Mais ce qui m’est venu directement à l’esprit en lisant « L’arrache-Mots », c’est bien la saga « La Passe-Miroir » de Christelle Dabos. Il est difficile de ne pas faire le rapprochement, notamment à cause de l’héroïne qui ressemble fortement à Ophélie (une maladroite à lunettes au caractère similaire) et en raison du scénario qui commence de la même façon, puisque la jeune Iliade, bibliothécaire elle aussi, va aller dans une cité voisine pour se marier avec un inconnu. Le futur époux n’est de prime abord pas commode, borgne, taciturne, observateur, dévoué à son travail et difficile à cerner… On m’avait prévenue que Judith Bouilloc s’était fortement inspirée de cette série qui fait couler de l’encre en ce moment toutefois, je ne pensais pas que l’inspiration était aussi grande ! Cela m’a d’ailleurs gênée, car j’ai longtemps eu l’impression de lire la même chose, mais en un peu moins bien… Cela dit, ce titre a pour avantage d’être un one-shot. Le scénario va donc à l’essentiel et on n’a pas à attendre la publication de la suite pendant longtemps. L’univers m’a fascinée, car il regroupe plusieurs éléments fantastiques qui ont l’habitude de me plaire. On a par exemple une grande place de la magie. Ainsi, on distingue plusieurs personnages dotés de pouvoirs, comme la grand-mère de l’héroïne capable de jeter des flammes. Il y a surtout le talent qui donne son nom au titre du livre : l’arrache-mots, qui consister principalement à donner vie aux mots. De ce fait, quand Iliade lit un ouvrage, les personnages de ce dernier vont apparaitre et vont bouger au grès du récit. Ce don d’illusion est envoûtant. J’adorerais pouvoir faire cela, surtout lorsque je raconte une histoire à des petits lecteurs ! D’autres protagonistes sont également dotés de pouvoirs magiques cependant, je ne les mentionnerais pas afin de ne pas révéler trop de choses. Le monde dans lequel évolue la future mariée semble également très intéressant même si, à mes yeux, on en sait trop peu. Cela s’explique par le fait que le public-cible concerne plutôt les jeunes adolescents et que l’ouvrage fait moins de trois cent pages. Contrairement à la Passe-Miroir, on peut donc difficilement creuser ce monde fortement proche du XVIII ème siècle. Mon regret vient de la place centrale de la romance dans l’intrigue. En lisant le résumé qui mentionne les complots à la cour, je pensais qu’il y aurait bien plus de manipulations, de fourberies ou de crimes… Les choses se bousculeront néanmoins, cela concernera uniquement les cinquante dernières pages. Le reste du livre sera dédié à la découverte des personnages et particulièrement à l’histoire d’amour entre Adil et Iliade, quitte à engendrer quelques longueurs entre deux rencontres. Heureusement, c’est un mal pour un bien, puisque l’auteure a pu correctement développer la relation du tandem. On prend vraiment le temps de les voir dialoguer, se dévoiler et s’apprivoiser. Cette évolution est attendrissante et, parfois, ne manque pas de piquant. Paradoxalement, je ne pensais pas que la déclaration viendrait si vite. Je pensais qu’on parlerait d’attirance ou d’affection très forte… Pas d’un « je t’aime » aussi rapide ! Cela m’a un peu fait tiquer. Les personnages secondaires sont nombreux, parfois stéréotypés et manichéens toutefois, je me suis prise d’affection pour certains d’entre eux comme Cassandra, la grand-mère d’Iliade. J’aurais adoré voir un peu plus quelques protagonistes dans deux ou trois chapitres supplémentaires ! Il faut dire que la plume de l’auteure est très agréable et que l’on rentre aisément dans l’univers fabuleux qu’elle a construit. Ainsi, même si l’ouvrage aurait mérité d’être plus long et complet, cette lecture m’a plu. Les adeptes de magie, de romances, de littérature et de fantastique devraient être également conquis par ce roman pour ados.

AlouquaLecture

Le 27/11/2019

Décidément, je pourrai dire que cette aventure au sein du jury du PLIB 2020 aura su me faire faire de belles découvertes littéraires ! Ce livre de Judith Bouilloc, cela fait un moment que j’ai envie de le lire, mais vous savez ce que c’est, les journées sont toujours trop courtes et les PAL bien trop longues ! L’arrache-mots, d’une certaine manière, cela m’a un peu fait penser à Coeur d’encre, mais attention que c’est totalement différent, je dis simplement que cela m’a fait penser à ce film (non je n’ai pas lu le livre). Mais, commençons par le début, personnellement, je suis complètement fan de la couverture, sans lire le résumé, eh bien je trouve qu’elle garde tout le mystère du récit. Et ce jeu de couleur, moi j’adore ! Maintenant, passons au récit, c’est bien joli de parler de la couverture, mais le principal reste l’intrigue qui se cache derrière, non ? Judith Bouilloc n’est pas à son coup d’essai au niveau de l’écriture, ce n’est pas son premier roman, mais pour moi, c’est bien le premier que je découvre de cette auteure, et honnêtement, je me demande encore pourquoi je ne l’ai pas lue avant et comment je n’ai pas repéré la couverture de son autre livre, parce que je la trouve juste trop belle aussi, elle aurait du m’intriguer si je l’avais croisée sur Amazon ou les réseaux sociaux. Mais je vais très vite corriger cette erreur car il a rejoint ma whishlist. Mais vous voyez comment à nouveau je m’égare et vous parle d’autre chose que de L’arrache-mots ?!? Cette fois c’est la bonne, je reste sur le droit chemin #128578; Pour ma part, j’adorerais avoir le pouvoir d’Iliade, pouvoir ainsi rendre les mots d’un livre vivants lors de mes lectures, voir les personnages ainsi évoluer devant moi même si ce n’est là qu’une simple illusion. J’aurais certainement quelques livres à relire juste pour voir les personnages devant moi ! Lorsque Iliade reçoit une demande en mariage, elle est forcément loin de se douter qu’en voulant découvrir qui est dérriere cette demande, elle va se retrouver au centre d’intrigues qui dépassent clairement son quotidien de bibliothécaire. Une des choses que j’ai le plus appréciée, c’est que l’auteure fait plusieurs références à des oeuvres connues, dans le genre des animaux que l’on peut croiser dans les fables de Lafontaine par exemple, mais bien d’autres également. J’ai trouvé que c’était une bien belle manière de mettre quelques oeuvres en avant à travers le don d’Iliade. L’auteure nous embarque dans un monde magique, je l’ai trouvé très addictif et j’ai eu du mal à me dire que j’étais arrivée à la fin. Mais quoi qu’il en soit, c’est une très belle découverte que je vous encourage à faire également. Je pense que ce livre devrait franchement plaire aux adolescentes principalement, bien que je sois adulte et que j’ai aimé ma lecture !

coquinnette1974

Le 03/09/2019

Je remercie chaleureusement Hachette Romans pour l'envoi, via net galley, de l'excellent roman L'arrache-mots de Judith Bouilloc. La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d’elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d’Esmérie. C'est une arrache-mots. Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n’est sûre que d’une chose : son prétendant est un membre de la famille royale ! Bien décidée à comprendre qui s’intéresse à elle et surtout, pourquoi cette personne lui propose un contrat de mariage si avantageux, Iliade se rend dans la capitale. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour… et la froideur de son fiancé. Elle se retrouve bien malgré elle propulsée au cœur d’intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait... L'arrache-mots est un excellent roman qui m'a évidemment fait penser à la série La Passe-Miroir de Christelle Davos. Gros avantage ici : L'arrache-mots est un tome unique, ce que j'apprécie fortement :) J'ai adoré l'ambiance de ce roman, le fait de me retrouver à Babel. Iliade est une jeune fille qui a un don extraordinaire, qu'elle exploite parfaitement. Elle est très attachante et son don fait d'elle un être unique, qui se rend à la capitale pour savoir qui veut l'épouser et surtout pourquoi. Elle va arriver au cœur de complots pour notre plus grand plaisir de lecteur. J'ai plongé dans ce roman avec un grand bonheur, d'ailleurs je l'ai lu d'une traite. C'est facile à lire, bien écrit. Certes, c'est un peu du déjà lu quand on a comme moi dévoré la série La passe-miroir mais en fait cela ne m'a pas dérangé plus que ça. Iliade m'a vraiment transporté avec elle dans son monde, dans la tour de Babel, et à la fin j'étais triste de la quitter. C'est une jeune femme sympathique, qui a un caractère fort. Sa grand-mère est géniale, et vraiment nous avons là un bon roman jeunesse. C'est avec plaisir que je vous invite à le découvrir, je mets évidemment cinq étoiles :)

MissPerle

Le 06/06/2019

Étant donné le peu de livres qui attendent d'être lus dans ma bibliothèque, je me suis promenée sur Net Galley et j'ai découvert le résumé de L'Arrache-mots proposant de nombreux ingrédients pas trop dégueu, voir même très goûteux : une héroïne qui adore les livres (et qui arrive à donner vie aux histoires rien qu'en les lisant à voix haute ! Quel don plus fantastique peut-il exister ?! (Pas la peine de répondre, la réponse est évidente : aucun.)), un mystérieux inconnu prétendant, un monde magique !!! Avec tout ça, comment ne pas être emballée comme une cerise frétillante ? Merciii Net Galley et les éditions Hachette pour cette lecture, inclue dans le #ChallengeNetGalleyFR ! Il faut savoir que l'autrice s'est inspirée de La Passe-miroir (quoiii ? Tu ne connais pas ? Je t'accorde 3 secondes (et pas plus !) pour aller découvrir cette fabuleuse saga, allez, va vite, elle vaut 100000000 fois le coup !), mon cerveau a sûrement dû s'en apercevoir durant ma lecture, mais lorsque j'ai lu une chronique mentionnant cette influence, j'avoue avoir été surprise ! (Cerveau douteux) (Puis après, ça m'a paru logique car y a pas mal de liens qu'on peut faire). J'tenais à préciser ce point avant que certain(e)s montent sur leurs grands chevaux (ou ânes, zèbres, girafes, crocodiles (ces derniers se feraient dévorer, une grande perte ? (bouhhhh quelle méchante je suis)), nan mais comme ça vous êtes au courant ihi ! Iliade (et l'Odyssée ? Allez, je sors, blague douteuse, pas drôle bonjour - au revoir) est une jeune femme douce et rêveuse qui vit de lectures. Elle est bibliothécaire et partage son fabuleux don avec son lectorat dès qu'elle lit une histoire : les mots s'envolent dans les airs pour former les personnages, les paysages, l'histoire de raconter grâce à l'imagination de la conteuse ! (Pourrais-je avoir ce don moi aussiiii ?) J'ai aimé son caractère franc et honnête, deux qualités pouvant côtoyer la douceur (oui oui, tout ceci n'est point incompatible). C'était chouette d'avoir une héroïne qui ne perde pas la tête au milieu de toutes les richesses offertes par la capitale, et plus particulièrement celles du palais royal. Elle reste fidèle à elle-même et ses valeurs, accompagnée de sa flamboyante grand-mère qui ne connait pas les pincettes et n'hésite pas à exprimer tout haut ses plus profondes pensées (souvent sur un ton bourru), mais son amour et volonté de protéger sa petite fille faisaient chaud au cœur !! Iliade adorant les livres, plein plein plein de références livresques sont disséminées au fil des pages, et pas pour faire jolie ou tâche hein ! Chaque titre s'entremêle impeccablement à l'histoire, à ce qu'il se passe au moment présent : c'était top de chez top ! De nombreux classiques sont mis en avant et j'avoue que (sur le moment ; maintenant !!!) je suis re motivée à découvrir certains titres vu comment Iliade en parlait, avec tant d'amour, de joie et de fascination... L'univers était incroyable -ment magique, une exquise dame blanche sérieux (je ne parle pas de la mystique femme (ou légende réelle ?), mais de la glace voyons (miam miam), mais vous commencez à me connaître, j'suis sûre que vous vous en doutiez ! La nourriture vous avait manqué ?). Le monde fantaisiste inventé est riche mais pas assez développé : il m'a manqué des détails au niveau de la description des lieux par exemple, je m'imaginais la scène mais il manquait des éléments pour que je sois complètement dedans. L'autrice ne s'attardait pas assez sur les évènements, actions, endroits à mon goût ! Par exemple, on assiste à un procès aux côtés d'Iliade et il est dit que le plaidoyer du juge est très convaincant mais très peu d'échanges nous permettent de le constater, ce qui est dommage... J'aurais bien aimé découvrir ces joutes verbales !! L'univers recèle donc un fort potentiel, et avec quelques pages supplémentaires, j'aurais eu un coup de cœur ! Un peu triste que le récit ne soit pas plus long : l’esquisse est belle mais mériterait d’être plus travaillée. Le don des personnages aurait pu être plus approfondi et mis en avant, mis à part pour celui d'Iliade qui est super bien développé ! Et la romance ? J’y viens, j’y viens, patience… Il s’agit d’un point central important puisqu’Iliade quitte son nid douillet pour une lettre évoquant une demande en mariage ! D’ailleurs, le jeune (ou vieil ?) homme se laisse désirer et ne rencontre Iliade que bien des semaines après son arrivée à la Cour… Leur première rencontre catastrophique (et bizarre faut le dire) m’a bien fait rire ! Leurs échanges sont tumultueux, non synonyme de paix au début, mais ils apprennent peu à peu à se connaitre et j’ai adoré ces moments. En plus, j'ai été surprise par l'époux plus d'une fois ! Ils possèdent également tous les deux une personnalité bien nette, un caractère fort, alors les étincelles ne manquaient pas de fuser ! C’est bien en passant du temps ensemble, en discutant qu’on apprend à se découvrir : les premières impressions peuvent être aussi trompeuses que les apparences. Autres petits couacs : la fin un peu facile avec un méchant pas très nuancé : j’aurais bien aimé que sa personnalité soit plus complexe. Cela ne m’aurait pas non plus dérangé qu’on s'attarde davantage sur certains personnages (secondaires !) sur le long terme, pas en les mettant en avant une fois par-ci par-là, quand ça arrange (pas coollllll) (tout le monde mérite d’être le héros de sa propre histoire). Sinon, l’histoire possède une dimension politique fort intéressante et que je recommande ! Les idées politiques apportent réflexion et m'ont fait penser à mes cours (surtout en histoire avec les différents régimes évoqués, majoritairement en Europe). De plus, j’ai trouvé la position du roi singulière : il me semble que peu de livres mettent en avant un roi prenant ce parti. Pour conclure, je recommande tout de même cette douce histoire prenante, lue en moins de 24 heures (le rythme tient en haleine), qui fait du bien au moral ! L’écriture un brin poétique est agréable à lire et le clin d'œil de l'autrice avec la lettre de l'Iliade située à la fin du roman m’a plu : je suis bien d'accord avec elle aha ! (Faut lire ou avoir lu le bouquin (private reference, sorry-not-sorry.)) Dommage pour le manque d’approfondissements... Une bonne lecture pour de chouettes références littéraires et un univers magique !

LillyMaya

Le 06/06/2019

C'est grâce à Babelio et à la rubrique "à paraître de vos auteurs" que j'ai découvert que Judith Bouilloc, dont j'avais lu le premier roman, était sur le point de publier son 2e livre. La très jolie couverture m'a amené à lire le résumé, j'y ai ressenti un petit air de passe-miroir, alors, j'ai voulu en savoir plus. J'ai donc commandé le livre chez ma libraire préférée :) et une fois reçu, j'ai trouvé un très bel objet. Oh, les dorures sur la couverture ^^ et le vernis sélectif :) Et puis à l'intérieur, chaque page est décorée d'arabesque, c'est un détail, mais c'est joli. Pour ce qui est de l'histoire, ceux qui ont lu la Passe-Miroir, feront certainement des parallèles avec l'oeuvre de Christelle Dabos. Je pense que c'est inévitable, mais le public visé par L'arrache-mots est plus jeune que celui de la Passe-Miroir, et puis, c'est un roman unique, et pas une série. Et je dois dire que j'ai apprécié de lire une histoire complète :) sans devoir attendre pour la suite. Iliade est une jeune héroïne, bibliothécaire, qui a le don de rendre visible les histoires qu'elle raconte, pas besoin d'aller au cinéma :) Nous sommes à une époque indéterminée, mais je dirais plutôt 17e-18e. Et Iliade, va recevoir une demande en mariage d'un inconnu. Elle sait seulement qu'il est membre de la famille royale. Nous allons donc la suivre à la cour, cherchant à en savoir plus. C'est un roman agréable à lire, peut-être un peu court, et parfois un peu rapide, mais c'est une ode à la lecture (et aux classiques), aux bibliothèques, à la nature aussi (on y parle de jardins suspendus, de jardins secrets). Et puis il y a un léger soupçon de merveilleux, juste ce qu'il faut (dans la nature et les animaux, les dons de certains personnages), qui m'ont fait passer un bon moment. Mention spéciale à la Grand-Mère Cassandra et à son don particulier ! Si vous avez aimé la Passe-Miroir, mais que vous pensez que votre enfant est encore un peu jeune pour aborder cette série, L'arrache-mots est une porte d'entrée intéressante.