Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Journal d'un dégonflé

Volume 7, Un coeur à prendre
de Jeff Kinney , date de sortie le 05 février 2014
C'est bientôt la Saint-Valentin.

Si Greg ne trouve pas vite une cavalière pour le bal, il sera la risée
du collège. Et il ne peut même pas compter sur l'aide de son ami Robert,
... Lire la suite

Livraison estimée le lundi 22 juin 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

C'est bientôt la Saint-Valentin.

Si Greg ne trouve pas vite une cavalière pour le bal, il sera la risée
du collège. Et il ne peut même pas compter sur l'aide de son ami Robert,
qui ne connaît Rien aux filles.

En attendant de trouver une solution - ou un miracle ! -, une seule
chose à faire : se tenir à carreau pour ne pas risquer de se ridiculiser
aux yeux des filles. Sacré challenge, quand on s'appelle Greg Heffley !

Caractéristiques

Titre Journal d'un dégonflé - Volume 7, Un coeur à prendre
Auteur Jeff Kinney
Traducteur Natalie Zimmermann
Editeur Seuil Jeunesse
Date de parution 05 février 2014
Nombre de pages 223 pages
Dimensions 21,00 cm x 14,00 cm
Poids 273 g
Support Broché
ISBN / EAN 979-10-235-0187-2 - 9791023501872
Rayon Dès 9 ans / Romans

4,3/5

Sachenka

Le 16/11/2017

Ce septième tome de la série du Journal d’un dégonflé a ravivé mon intérêt pour les aventures humoristiques de Greg Heffley. Les deux derniers albums, je les avais lus plus par habitude ou par curiosité. Faut dire que, après autant de livres, il devient difficile d’être original avec un protagoniste qui ne vieillit pas si rapidement. Il est rendu à quel âge ? Celui d’aller en CM ? J’ai oublié. La quantité d’aventures qu’un pareil jeune peut vivre n’est pas illimitée. Dans tous les cas, le journal de Greg commence avec un petit aperçu des premières années de sa jeunesse puis, de retour au présent, quelques péripéties familiales (Oncle Gary, sans emploi et sans le sou, est hébergé) et d’autres à l’école (l’élection du conseil scolaire, les difficultés pour les élèves de se procurer du papier hygiénique de qualité, etc.). C’était sympa, drôle, pas à se tordre de rire mais suffisament pour apprécier, un peu dans le genre des tomes précédents. J’en profite pour signaler la quasi-absence du grand frère Rodrick, un de mes personnages préférés. Vraiment dommage, ce jeune rebelle amenait un peu de chaos dans la vie prévisible Greg. Enfin, vers le milieu de l’album, le bal organisé par l’école à l’occasion de la Saint-Valentin devient le fil conducteur du reste du journal intime. Greg, qui ne s’y connaît absolument pas en filles, cherche par tous les moyens (essentiellement maladroits) de se trouver une compagne. Adopter une attitude cool, raconter des blagues, envoyer des cartes romantiques, demander à Rowley de lui servir de « wingman », etc. Greg doit vraiment être désespéré pour en arriver là… Il faut au moins reconnaître qu’il est imaginatif, ingénieux et surtout persévérant. Évidemment, comme il fallait s’y attendre, le bal est un désastre. Tout ce qui pouvait mal tourner s’est produit. Pauvre Greg ! Ce qu’il aura souffert sous la plume de Jeff Kinney…

Shan_Ze

Le 11/11/2016

Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas eu des nouvelles de Greg Heffley ! Avec les derniers tomes, j’ai un peu saturé mais j’ai retrouvé ici toute la fraîcheur de l’humour de Jeff Kinney. Plus de continuité dans ce septième tome, Greg cherche une fille pour l’accompagner au bal de Saint-Valentin (avec un petit préambule sur sa vie intra-utéro). Evidemment, ça n’est pas si simple, aucune donzelle ne se propose spontanément et ses invitations manquent de délicatesse. Aidé de son ami Robert, il va tout faire pour arriver à ses fins… Un bon moment de rigolade, Greg a toujours plein d’idées, pas forcément les meilleures mais c’est ça marche bien pour nos zygomatiques. J’adore toujours les dessins simples et ronds de l’auteur qui collent bien au texte. J’aime cet adolescent un peu (beaucoup) maladroit mais je n’oublie pas sa mère qui a toujours la volonté de bien faire avec ses garçons. Je vais laisser un peu de temps avant le huitième, histoire de bien profiter de Greg !

Plue

Le 31/03/2016

Voici mon livre, le journal d'un dégonflé. J'adore cette série de livres, car il y a toujours des aventures farfelus. j'aime bien imaginer les personnages en train de bouger. J'ai vu le film d'un journal d'un dégonflé et ça aide à imaginer les personnages en train de bouger. Le résumé: les aventures de Greg Heffley, un jeune garçon d'à peu près treize ans et son meilleur ami Robert . Greg a toujours plein d'idées étranges et originales comme enterrer de l'argent dans une boîte pour le futur ou descendre une côte dans un petit chariot qui sert à transporter ses choses. J'ai mis cinq étoiles à ce livre et je le propose à toutes personnes qui voudraient le lire.

Ziliz

Le 15/02/2014

Yep, Greg est de retour pour la Saint Valentin ! Petit flash-back sur ses premières années, de sa vie intra-utero à la naissance de son petit frère. Quelques uns des tourments qu'endure un deuxième enfant d'une fratrie de trois : récupérer les jeux et fringues du frère aîné, quel que soit leur état, subir ses tentatives d'intimidation, et devoir plier devant les caprices du petit dernier... Après ces souvenirs, on retrouve Greg au collège, tel qu'on l'avait laissé. Période de l'année scolaire délicate : le bal de la Saint Valentin approche, il s'agit de trouver comme 'partenaire' une fille pas trop effrayante (pas celle qui mord, de préférence), à défaut de la plus jolie/gentille. Les garçons doivent intégrer et appliquer un principe fondamental : la déconne potache entre mecs est le meilleur moyen de faire fuir les demoiselles, surtout quand on n'a pas le physique avantageux de Brian Anderson - le beau gosse de la classe qu'elles s'arrachent toutes. Greg n'est ni un rebelle ni un mauvais bougre, il est même fort sympathique, mais il a un don incroyable pour les idées de génie foireuses, et aggrave son cas en voulant rattraper l'affaire. Ses conneries en cascade - la façon dont elles sont relatées et dessinées - m'ont fait sourire au moins une fois par page, et franchement rire très souvent. Pas de temps mort, mais des temps forts, très forts, notamment les quelques pages sur le thème 'Moltonel épaisseur triple' (ou équivalent), même pas scato, en plus ! Ce 7e opus de la série est sans doute mon préféré, à ce jour. A découvrir dès 9 ans, filles, garçons, femmes, hommes, sans limite d'âge.