Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Harry Potter

Harry Potter et l'enfant maudit : parties un et deux : le texte de la pièce
de Jack Thorne , date de sortie le 04 janvier 2018
La huitième histoire. Dix-neuf ans plus tard.

Être Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il travaille au coeur des secrets du ministère de la Magie. Marié... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le vendredi 10 juillet 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

La huitième histoire. Dix-neuf ans plus tard.

Être Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il travaille au coeur des secrets du ministère de la Magie. Marié et père de trois enfants, Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, tandis que son fils Albus affronte le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu.

Quand passé et présent s'entremêlent dangereusement, père et fils se retrouvent face à une dure vérité : les ténèbres surviennent parfois des endroits les plus inattendus.

L'édition définitive de la pièce. Avec de passionnants bonus inédits !

Caractéristiques

Titre Harry Potter - Harry Potter et l'enfant maudit : parties un et deux : le texte de la pièce
Auteur Jack Thorne
Série Harry Potter
Collection Folio junior
Date de parution 04 janvier 2018
Nombre de pages 448 pages
Dimensions 18,00 cm x 13,00 cm
Poids 270 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-07-509438-2 - 9782075094382

1,5/5

fnitter

Le 31/10/2016

Préparez-vous à être déçus. Nous avons fait un bond dans l'avenir. (Ou pas si l'on prend en compte l'épilogue des reliques de la mort). Albus Séverus, fils de H. Potter et Ginny Weasley s'apprête à prendre le poudlard express et fait la rencontre de Scorpius Malefoy, fils de Drago. Albus et Harry ont de gros problèmes relationnels et on dirait que Harry n'a rien appris de ses tribulations vu la façon dont il se comporte avec son fils. A base de retourneur de temps, les aventures d'Albus et de Scorpio, jeunes incompris avec des parents à la ramasse. Même si désormais tout le monde est au courant, il est bon de rappeler que ce n'est pas un livre mais le texte intégral d'une pièce de théâtre. 352 pages en broché pour 21 euros ça pique un peu les yeux pour 3 petites heures de lecture. Mais bon, passage obligé pour qui a lu tous les romans de la saga. Plus de 100 pages déjà lues et je m'ennuie comme un rat mort. Le format ne se prête pas à l'immersion dans l'univers magique de Rowling. Descriptions minimalistes (normal, elle sont remplacées par le visuel de la pièce, mais nous ne l'avons pas nous). Dialogues lapidaires, sans saveurs, intrigue inexistante. Mais que diable allait-il faire dans cette galère (acte II scène 7). Tiens pour tous les collégiens. Il devrait être interdit de lire une pièce de théâtre sans avoir auparavant VU la pièce en VRAI. Sur l'intrigue proprement dite : Le retourneur de temps. Pourquoi ce malaise persistant, qui refuse de me quitter tout au long de ma lecture ? Je ne suis pas mauvais pourtant, en univers parallèles, réalités alternatives, uchronie et autres torsions de l'espace-temps ? Et tout d'un coup, Eurêka, lors de sa première présentation, dans le prisonnier d'Azkaban, l'objet ne change rien à l'histoire, il est déjà intégré (on ne s'en rend compte que plus tard). Et si ces objets existent et ne sont pas fondamentalement illégaux, (sinon pourquoi un directeur d'École en donnerait-il un à une élève, juste pour suivre plus de cours) ; Pourquoi personne ne s'en est réellement servi avant, surtout les forces du mal pour faire triompher Voldemort ? Les personnages sont mous, sans relief et ce qui est déjà valable pour les protagonistes principaux l'est encore plus pour les secondaires totalement fantomatiques. (Oui, une fois encore, c'est une pièce de théâtre, pas un roman) Bref, pour prolonger la magie, je conseille plutôt des fan-fictions bien plus abouties comme le retour des anciens de G. Norman Lippert.

mlledems

Le 14/08/2016

Harry Potter. Une saga épique, au souffle incroyable, à l'auteur magnifique, aux personnages profonds, à l'intrigue palpitante, à l'humour décapant, à l'écriture déliée, aux perspectives immenses ; une saga lue et relue, aimée, admirée, respectée... bref une légende bon sang ! Un objet qui brille dans le noir, qui a fait rêver des milliers d'enfants, qui a fait vibrer une génération ! Harry Potter. Et voilà ce qu'on en fait. Un objet de vente. Un autre rouage dans le business. Bon sang, quelle déception. J'étais tellement heureuse, intriguée, j'étais prête à me laisser emporter à nouveau, ça y était, j'étais là, il fallait juste... il fallait juste s'y attendre. S'attendre à ça : une fan fiction grotesque. Des personnages bafoués, une intrigue qui n'a pas de sens, un coup de poignard dans le dos. Certains auront peut-être apprécié. Sur scène, ça doit être grandiose, bon voilà. Bof. Moi ce que j'en dis, c'est POURQUOOOOOI ?? Pourquoi, pourquoi, pourquoi ??? On a été sages ! On a été fidèles ! Pourquoi cette trahison, Rowling ? Bien sûr, je vais m'expliquer. Ça sera court (attention, spoilers éventuels). [masquer]Rowling n'a pas écrit ça. Bon, l'idée de la pièce de théâtre, j'étais un peu sur mes gardes, mais il faut s'ouvrir à tout. Les répliques drôles du début, ça va. Ça faisait du bien de retrouver un Ron marrant, de rencontrer un Scorpius qui souffrait de sa relation paternelle, je me suis dis "tiens tiens, intéressant...". Mais non, non non non, tout sonnait faux, au fur et à mesure que je tournais les pages. J'ai ri, d'accord, mais est-ce que c'était le SEUL but de la pièce, fallait-il en plus sacrifier les personnages qu'on aimait tant ? Parce que présenter la FILLE de VOLDEMORT (????) pendant cent pages juste pour la faire disparaître tout en ramenant les incohérences du retourneur de temps alors que Hermione est Ministre de la Magie mais ne fait rien pour améliorer les relations sorciers/autres espèces tout en planquant l'objet le plus dangereux qui soit dans une bibliothèque ?! C'est délirant ! C'est-n'importe-quoi ! Je suis complètement déçue parce que toutes les bonnes idées du script ont pour moi été balayées par des désirs pitoyables d'essayer... d'essayer quoi ? D'essayer de prouver que le monde d'Harry était toujours là, à portée de main ? On nous offre un Ron qui ne sert que de clown, une Hermione qui n'est pas à la hauteur de ses fonctions, un Harry qui...( quoi ????????)...qui dit qu'il aurait voulu un autre fils, on ne voit même pas James et Lily, où est passé Ted Lupin, on nous installe une romance entre Scorpius et Albus pour ensuite nous asséner "nooooon dans Harry Potter les hommes finissent avec les femmes" (rires (Dumbledore tu nous manques cruellement) ), le style des répliques est pauvre, laissez moi rire est-ce que la femme du train pour Poudlard vient de lancer un bonbon sur les garçons, attendez mais Bellatrix était enceinte pendant les Reliques de la Mort et a accouché au manoir des Malfoy, mais Draco ne le sait pas, mais... mais... mais Voldemort a eu une relation sexuelle alors que justement le but des livres est de montrer qu'il est incapable de se tourner vers autre personne que lui, attendez mais est-ce que cette pièce est en train de détruire tout ce qu'a construit JK Rowling, quooooi mais elle a consenti à ça ???????? Trop. Trop pour moi. Si des personnes ont aimé, tant mieux pour elles. J'espère qu'il reste du bon en ce bas monde. J'espère que mon coeur se remettra de cette trahison. Essayez, c'est tout ce que je peux conseiller.[/masquer]