Prêt à feuilleter

L'école des massacreurs de dragons

Volume 1, Le nouvel élève
de Kate McMullan , date de sortie le 08 mars 2018
L'École des Massacreurs de Dragons

Martyrisé par ses frères et exploité par ses parents, le jeune Wiglaf passe son temps à récurer les gamelles et à nourrir les cochons. Mais une affiche pl... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le vendredi 25 octobre 2019

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

L'École des Massacreurs de Dragons

Martyrisé par ses frères et exploité par ses parents, le jeune Wiglaf passe son temps à récurer les gamelles et à nourrir les cochons. Mais une affiche placardée sur l'arbre à messages du village va changer sa vie. Il va entrer à l'École des Massacreurs de Dragons. Le problème, c'est que Wiglaf ne supporte pas d'écraser une araignée.

dès 8 ans

Caractéristiques

Titre L'école des massacreurs de dragons - Volume 1, Le nouvel élève
Auteur Kate McMullan
Date de parution 08 mars 2018
Nombre de pages 103 pages
Dimensions 19,00 cm x 13,00 cm
Poids 122 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-07-509717-8 - 9782075097178

3,5/5

gayane

Le 05/11/2016

Wiglaf veut devenir un héros. Il va rentrer à l'Académie des massacreurs de dragons. Tout n'est pas gagné cependant car Wiglaf ne supporte pas d'écraser une araignée. Heureusement il va se faire des copains et il a une arme secrète plus efficace que les épées : il sait se servir de sa cervelle. Une parodie pleine d'humour des légendes médiévales.

LeManegeDePsylook

Le 26/10/2014

Ce bouquin m’a beaucoup fait pensé à Harold et les Dragons mais encore plus jeunesse, avec un humour également moins cynique donc plus abordable pour un jeune public ; c’est clairement un livre pour lecteur débutant, une plongée tout en douceur dans le monde de la fantasy. Rapide à lire, du moins pour les adultes, le style d’écriture en est simple sans l’être trop. On n’a pas le temps de s’ennuyer, il se passe toujours quelque chose de drôle, burlesque ou simplement de l’action. Les illustrations sont assez sombres, griffonnés de noir ce qui cadre bien avec l’histoire, les bonhommes ont des têtes bizarres et grotesques. Wiglaf est jeune et naïf, difficile à croire qu’il est le second fils de la famille et pas le petit dernier ; pour Angus, on n’en sait pas grand chose au final, un gamin qui promet d’être aussi effacé qu’un Ron Weasley, à voir par la suite ; Eric est un vrai lèche-botte qui connaît tout sur tout, pour lui, je résumerai avec un mot : prévisible, j’éviterai les détails afin de ne pas spoiler la fin. J’ai bien aimé cette lecture, elle n’était pas prise de tête, j’ai passé un bon moment, j’ai bien rigolé et n’ai pas été déçue.