Prêt à feuilleter

Le roi et le magicien

de Piotr Wilkon, Jozef Wilkon , date de sortie le 15 octobre 1997
Une histoire d'amitié mouvementée entre un roi et un magicien capable de tout métamorphoser en or. Un pouvoir surprenant qui transforme l'album en un déluge d'or et de lumière.
Lire la suite

Indisponible

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Une histoire d'amitié mouvementée entre un roi et un magicien capable de tout métamorphoser en or. Un pouvoir surprenant qui transforme l'album en un déluge d'or et de lumière.

Caractéristiques

Titre Le roi et le magicien
Editeur Bilboquet
Date de parution 15 octobre 1997
Nombre de pages 32 pages
Dimensions 32,00 cm x 23,00 cm
Poids 428 g
Support Cartonné
ISBN / EAN 2-84181-067-4 - 9782841810673

3/5

Nastasia-B

Le 12/09/2014

Le Roi Et Le Magicien se présente comme un conte philosophique à destination des enfants, réalisé sous forme d'album par les auteur et illustrateur polonais Piotr et Józef Wilko#324;. Le plus connu des deux est assurément Józef Wilko#324; qui jouit en tant qu'illustrateur d'une assez belle renommée outre-Rhin et dans son pays natal quoique très peu célébré ici en France. Personnellement, je ne suis pas absolument conquise par son trait mais force est de constater qu'il y a un petit quelque chose de magnétique dans son emploi de la couleur. Dans cet album, il essaie de faire vivre quelque chose qui serait à la frontière entre les miniatures du Moyen Âge (d'orient et d'occident) et les peintures du Douanier Rousseau. L'histoire, sans être férocement captivante, possède une indéniable valeur philosophique : qu'est-ce que la possession ? qu'est-ce que la richesse ? quelles sont les vraies valeurs à chérir dans notre existence ? Cependant, je doute que ces questions soient accessibles en l'état aux jeunes lecteurs auxquels elles semblent destinées, d'où mon appréciation en demi teinte. Sans un adulte pour stimuler et faire s'ériger du sens, les enfants passeront sans s'arrêter devant ce bel intérêt philosophique et ne retiendront que les actes et les noms des personnages. Qui sont-ils justement ces personnages ? Un magicien errant, tout d'abord, répondant au nom de Cornelius. Un roi ensuite, bonne pâte, mais fort attiré par les choses qui brillent et sa fille Linda, enfin, beaucoup plus réaliste et mature que son fantasque père, malgré son jeune âge. Un jour, Cornelius, sur son âne, arrive depuis les montagnes désertes aux portes d'un royaume qui semble florissant. Demandant l'hospitalité, celui-ci se la voit accordée sans peine par le bon roi Otakar Ier (lui aussi a un sceptre !). Séduit par ce bel accueil, Cornelius, avant de s'en retourner à son voyage, décide de faire présent d'une jolie cage dorée à la fille d'Otakar, Linda, destinée probablement à recevoir quelque oiseau chanteur. Ébloui par le raffinement et la beauté de cette cage, Otakar questionne Cornelius sur son origine. Celui-ci lui révèle qu'il possède le savoir pour métamorphoser les objets — tous les objets — en OR ! Cette révélation tourneboule le royal cerveau du brave Otakar Ier qui, du coup, de souhaite plus forcément voir s'éloigner ce brave Cornelius. Que va-t-il se produire ? c'est ce que je ne vous dirai pas, même pour tout l'or du monde... En somme, un album pas dénué de qualités à mes yeux mais probablement trop peu accessible en l'état pour les enfants de 6 à 8 ans auxquels il semble s'adresser. Mais ce n'est bien sûr qu'un avis, c'est-à-dire, bien peu de chose.