Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Bulle d'été

de Florian Pigé , date de sortie le 22 août 2019
Depuis le début de l'été, je suis seul à la maison. J'enfile ma cape et enfourche mon vélo. Le soleil me fait plisser les yeux et brûle le bout de mon nez.

Le temps est comme suspendu.

Lire la suite

L'auteur et illustrateur : Florian Pigé

Diplômé de l'École Émile Cohl (Lyon), Florian Pigé y a développé sa passion pour la littérature jeunesse. Depuis, il s'attache dans sa création aux détails révélateurs d'intrigues, à la simplicité des formes et à la recherche sur les matières. En 2015, HongFei publie Tout là-Haut, son premier album d'illustrateur. D'autres titres ont suivi qui, souvent, l'ont conduit à défricher de nouveaux sentiers, ce qu'il aime plus que tout. Avec sa trilogie Si petit, Si gourmand et Si curieux, il s'ouvre les portes de l'écriture, nouveau mode d'expression qu'il apprécie tout également. 


Douceur et crayons de couleurs vont de pair dans cet album qui invite à la rêverie et prépare au retour sur les bancs de l'école.


"Pour moi, Bulle d'été est l'exemple parfait de ce qu'un album jeunesse a de plus singulier. S'y invente un monde à part entière, émouvant, riche et beau."

Tania de Montaigne - Présidente du jury

En stock en ligne

Livraison estimée le lundi 02 mars 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Depuis le début de l'été, je suis seul à la maison. J'enfile ma cape et enfourche mon vélo. Le soleil me fait plisser les yeux et brûle le bout de mon nez.

Le temps est comme suspendu.

Caractéristiques

Titre Bulle d'été
Auteur Florian Pigé
Date de parution 22 août 2019
Nombre de pages 44 pages
Dimensions 28,00 cm x 20,00 cm
Poids 408 g
Support Cartonné
ISBN / EAN 978-2-35558-157-1 - 9782355581571

4,6/5

mesechappeeslivresques

Le 27/09/2019

L'été est là mais notre jeune héros est seul pendant les vacances car ses parents travaillent. Face à l'ennui et à la solitude, le garçon tente de combler comme il peut ces journées à rallonge.     Il végète devant la télévision en dessinant des monstres, nourrit les chats des voisins, se balade en vélo en laissant libre court à son imagination. L'enfant espère surtout apercevoir la jolie Lily mais il ne parvient pas à vaincre sa timidité pour aller lui parler. Finalement, l'été touche déjà à sa fin et la rentrée s'annonce avec une fois de plus la boule au ventre qui le tenaille. Mais il se pourrait bien que cette première journée de classe lui réserve une belle surprise. Un très bel album qui, avec ses couleurs lumineuses, nous transporte dans une douce ambiance estivale. Les illustrations réalisées aux crayons de couleur par Florian Pigé sont de toute beauté. Entre onirisme et tendresse, ce récit nous replonge avec nostalgie, le temps de quelques pages, dans l'esprit débordant d'imagination d'un enfant attachant.       

orbe

Le 27/09/2019

Un jeune garçon passe les vacances d'été tout seul à la maison. Alors que la piscine est transformée en étang, chaque être vivant lui permet de se sentir moins isolé. Entre moment de dessin et de contemplation, il s'évade parfois à vélo et tout devient aventure. Mais la fin de l'été se dessine et il faut laisser derrière soi ses souvenirs. À moins qu'il soit possible de prolonger cet hors temps ? Un très bel album qui flirte par moment avec la bande dessinée. La bulle annoncée dans le titre revêt alors une double signification. Les illustrations sont fines, gracieuses et bien en écho avec le thème et le texte. Les animaux semblent prendre du relief sur la page au sein d'un paysage bucolique à la frontière du merveilleux. J'ai beaucoup aimé ce sentiment de temps suspendu et d'espace infini qui flirte avec l'imagination. Tout semble possible dans cette parenthèse estivale. Il y a en même temps le sentiment d'une profonde solitude et celui d'une grande liberté. Un livre à découvrir !

SagnesSy

Le 21/09/2019

Allez, on prolonge encore un peu l’été avec ce magnifique album de Florian Pigé : on y suit un petit garçon, c’est la fin des vacances, la rentrée est là, il a été pas mal livré à lui-même et en a profité pour vivre un été en communion avec la nature, très rempli finalement mais aussi très solitaire. Il a beaucoup vu une petite fille passer sur son vélo, elle est jolie, il connaît son prénom mais n’a jamais osé la saluer, lui parler. En imagination, tout ce qu’il a fait s’est produit avec elle, ou en tout cas aurait été mieux à deux. C’est la rentrée mais dans les esprits c’est encore ce moment à cheval entre les deux, la vie l’été et sa liberté et le retour à l’école dans le cadre des horaires et tout ça. Dans la classe, il ne reconnaît aucun visage. En revanche, sur un cartable, il voit… À offrir à tous les petits amoureux d’à peu près 7 ans, pour savourer la douceur d’une très belle histoire et la beauté des illustrations réalisées aux crayons de couleur.

lireetsortir

Le 16/09/2019

« Comme on est bien dans sa bulle d’été. Bien sûr, elle ne dure pas toujours. Mais quand elle éclate, on grandit un peu. » Florian Pigé dédie ce livre « à la douceur de l’ennui et au plaisir de rêver ». Le ton est donné. Un petit oiseau qui chante, un garçon qui s’ennuie et repêche des animaux : grenouille, libellule, … Ses parents travaillent, il est seul depuis le début de l’été, et profite de l’instant présent : nourrir les chats de ses voisins, enfourcher son vélo, enfiler sa cape, croiser Lily en allant chercher son goûter à la boulangerie, …#8232;Le temps, bien que suspendu, a passé trop vite. Il n’aura pas eu le temps de construire une cabane, sourire à Lily, observer les étoiles que c’est déjà la fin de l’été. Le jour de la rentrée arrive, il faut se préparer. Le réveil qui sonne la fin des vacances, la boule au ventre qui surgit comme à chaque rentrée, l’année qui s’avère être longue ne connaissant personne, et la bonne surprise qui arrive, inattendue. Les illustrations, réalisées aux crayons de couleur, sont plus que réalistes! Un sublime album pour évoquer la douceur de l’été, et la rentrée avec tendresse.

Nadael

Le 13/09/2019

La lumière d’un matin d’été. La caresse du soleil sur la peau. Un bol de céréales encore fumant au bord d’une piscine où flottent des nénuphars. Des battements d’ailes, des bourdonnement d’abeilles, des libellules, une grenouille. Assis, les pieds dans l’eau, un petit garçon regarde, écoute, sent, goûte, touche tout ce qui l’entoure. Les journées se suivent, se ressemblent un peu. Une succession de moments agréables amusants charmants qui enveloppe l’enfant d’une douce langueur. Un ennui propice au rêve. Seul chez lui du matin au soir, il regarde des films, dessine, donne à manger aux chats de la rue, se promène à vélo, monte sur le dos d’un dragon, fait ami ami avec une souris… et croise la jolie Lily, à qui il n’ose pas parler. Par timidité. La rentrée arrive et des appréhensions surgissent. Une bulle d’été, refuge de l’enfance, pleine d’imagination d’émotions et de poésie. Des illustrations aux crayons de couleur soyeuses et lumineuses. Un petit garçon qui grandit. Un album d’une tendresse infinie.