Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Brille encore, soleil d'or

de Véronique Massenot , date de sortie le 18 avril 2019
Le soleil se lève et réchauffe les animaux sur la montagne. S'élevant toujours plus haut, il bascule. Les oiseaux, le singe, les écureuils ou encore le petit panda tentent de le retenir, en vain.
Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le lundi 10 août 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Le soleil se lève et réchauffe les animaux sur la montagne. S'élevant toujours plus haut, il bascule. Les oiseaux, le singe, les écureuils ou encore le petit panda tentent de le retenir, en vain.

Caractéristiques

Titre Brille encore, soleil d'or
Collection Vent d'Asie
Date de parution 18 avril 2019
Nombre de pages 44 pages
Dimensions 30,00 cm x 21,00 cm
Poids 468 g
Support Cartonné
ISBN / EAN 978-2-35558-154-0 - 9782355581540

4,3/5

Titteuf

Le 20/02/2020

J’ai beaucoup aimé cet album aux couleurs chatoyantes !!! L’histoire, certes connue, est très joliment racontée avec de l’humour et de l’émotion. Le graphisme est en parfaite harmonie avec l’ensemble de l’écriture. C’est une très jolie découverte.

LoupAlunettes

Le 21/12/2019

L'idée est originale et bien évidement poétique. Les auteurs Véronique Massenot et Guo Zhenyuan ont cousu une aventure autour du cycle du soleil. Nous ne cernons pas cette évidence du début et comme les animaux, nous pensons que le soleil chute de façon insolite. Chacun des animaux tentera de le rattraper, de le cajoler. Que vont-ils devenir lorsque le soleil ira bouder sous la terre. Et vous, jeunes lecteurs, que faites-vous lorsque le soleil nous délaisse pour ne revenir que le lendemain? Les tons dorés et rouges nous replacent dans la culture d'Asie, bien que certains animaux élargiraient le phénomène d'une façon plus universelle, avec la présence du taureau aux cornes bariolés et avec les Kangourous. "Brille encore, soleil d'or", le prient-ils tous. Le style de l'illustration de Zhu Chengliang, la touche du pinceau et ses petits animaux, n'est pas sans rappeler Eric Battut.

Cyril_lect

Le 16/11/2019

Les choix esthétiques de l'illustrateur sont très audacieux et permettent à l'oeil du jeune lecteur d'explorer la surface de la page de multiples façons. L'histoire lui permet de s'identifier à tous les personnages, une vraie réussite.

RazKiss

Le 09/11/2019

L'album s'ouvre sur le lever du soleil le matin. Tout un groupe d'animaux se rue sur la colline à la poursuite de cet astre qui les réchauffe. Lorsqu'un nuage de pluie le fait disparaître, les animaux se terrent dans une grotte, malheureux. Et lorsque la journée prend fin et que le soleil descend peu à peu, ils inventent mille et une façons de le retenir... mais rien ne fonctionne ! Les illustrations sont originales, exotiques. L'utilisation de la peinture à l'huile me semble assez rare en littérature jeunesse. Les animaux ne sont pas non plus représentés de la manière habituelle. Dans cet album, ils sont beaucoup plus colorés et chatoyants. Le texte est par contre très simple, avec des phrases courtes et des répétitions pour convenir aux plus jeunes. "Brille encore, soleil d'or" est un joli conte rendant hommage au soleil et qui nous emporterait presque en Chine.

julienleclerc45

Le 11/06/2019

Une ode au soleil, à sa lumière et à ses bienfaits. Ce conte dégage une véritable émotion par l’attachement des animaux à l’astre solaire. La joie, l’amour, la peur, le manque, tout cela se retrouve dans cet album. Au-delà des péripéties inventées par les animaux pour empêcher le soleil de partir, la narration tient dans ces émotions. Sans vouloir expliquer le cycle du Soleil ni tomber dans la pédagogie, c’est la fascination des êtres pour le ciel qui est mise en scène. Les animaux, êtres tout colorés, observent sans relâche ce soleil dont le jaune doré inonde chaque page. Dès qu’il est absent, un manque envahit la lecture car le gris fait son apparition. La solidarité entre les animaux est également perceptible. Ils sont unis dans la joie du soleil comme dans la crainte de le voir partir. Chacun joue un rôle dans ce cycle. Les mots trouvent un écho fort dans les illustrations. Les mouvements des animaux, tant au début pour célébrer le soleil qu’à la fin, pour le retenir, sont d’une belle fluidité. Une sorte de danse s’élabore. L’alliance entre le pastel gras et la peinture permet également de rappeler le centre de l’attention des personnages. Par la texture du pastel, le soleil a sa propre matière. Jusqu’au bout de l’histoire, les auteurs tiennent le mystère du soleil, de sa naissance et de sa disparition. Mais il renaît, revient. Ainsi la joie succède à la tristesse dans une ronde intense pleine de solidarité.