Prêt à feuilleter

Vendredi ou La vie sauvage

de Michel Tournier , date de sortie le 02 novembre 2012
Vendredi ou la vie sauvage

Le 29 septembre 1759, le navire La Virginie fait naufrage. Seul rescapé, Robinson échoue sur une île déserte où il tente de survivre à une nature hostile-en d... Lire la suite

En stock en ligne

 RETRAIT GRATUIT
en magasin E.Leclerc

Livraison gratuite à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Vendredi ou la vie sauvage

Le 29 septembre 1759, le navire La Virginie fait naufrage. Seul rescapé, Robinson échoue sur une île déserte où il tente de survivre à une nature hostile-en déployant des trésors d'ingéniosité. Mais son existence solitaire bascule le jour où un autre être humain fait son apparition sur l'île : Vendredi, le sauvage... Une aventure inoubliable, une ode à la liberté et à la nature.

Cette nouvelle édition du chef-d'oeuvre de Michel Tournier, aujourd'hui devenu un classique, est illustrée en couleurs par Jean-Claude Götting. Avec un Carnet de lecture pour connaître l'auteur et mieux comprendre son oeuvre.

à partir de 11 ans

Caractéristiques

Titre Vendredi ou La vie sauvage
Collection Folio junior
Date de parution 02 novembre 2012
Nombre de pages 184 pages
Dimensions 18,00 cm x 13,00 cm
Poids 130 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-07-065064-4 - 9782070650644

4/5

Yggdrasila

Le 23/02/2015

J'avais tellement entendu parlé de ce livre en étant au collège, mais celui-ci n'étant pas dans mon programme, je n'avais alors pas cherché à le lire. Je m'y suis penchée que maintenant puisque par hasard je suis tombée dessus et j'étais assez curieuse de découvrir son contenu. Tout le monde connait l'histoire de Robinson Crusoé, je ne vais donc pas la retracer mais plutôt essayer de dire ce que j'en ai pensé. Au départ, juste après le naufrage du bateau, j'étais peinée par la grande solitude de Robinson quand il s'est retrouvé seul sur l'île. L'auteur exprime bien ce sentiment à travers toutes les occupations du personnage afin qu'il continue de se sentir exister. À l'arrivée de Vendredi, j'ai détesté le comportement de Robinson à l'égard de ce pauvre indien. Je trouvais Robinson méprisant et hautain: "Vendredi travaillait dur, et Robinson régnait en maître." Mais lorsque l'incident sur l'île à tout remis en question, j'ai commencé a apprécié cette histoire. J'ai aimé l'évolution de la relation entre les deux hommes. Cette entente qui les a réuni malgré que tout les opposait. Au début le manque de dialogues rendait l'histoire peu dynamique à mon goût, mais les personnages ne parlent pas la même langue et on se rend compte au fil du temps que la communication ne passe pas forcément par le dialogue. On découvre alors toute la richesse du personnage assez sauvage de Vendredi, qui enseigne à son tour à l'homme civilisé. C'est ce qui fait la force de ce livre. Ce duo est au final très attachant. J'ai également beaucoup aimé la fin. Les chapitres sont courts et la lecture assez facile, mais les plus jeunes doivent selon moi être accompagnés pour bien comprendre l'ensemble de l'ouvrage. Je pense que je n'aurai pas autant apprécié cette lecture si je l'avais lue dans le cadre scolaire (c'est même certain!) et je serai probablement passée à côté de la philosophie de cette belle histoire.