Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

It

de Catherine Grive , date de sortie le 23 mai 2019
Au collège, on m'appelle « it » et le genre neutre du pronom anglais me va bien. Ce qui ne me va pas, c'est mon corps de fille sous la douche, dans le miroir...

Car je sais que je suis un gar... Lire la suite

Livraison estimée le mercredi 30 septembre 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Au collège, on m'appelle « it » et le genre neutre du pronom anglais me va bien. Ce qui ne me va pas, c'est mon corps de fille sous la douche, dans le miroir...

Car je sais que je suis un garçon.

Quand une jeune fille de quatorze ans trouve le courage et les mots pour dire à sa famille qu'elle se sent mal dans son genre.

Une histoire pleine de fraîcheur qui mêle humour et sincérité pour aborder la question essentielle du transgenrisme.

Caractéristiques

Titre It
Collection Scripto
Date de parution 23 mai 2019
Nombre de pages 182 pages
Dimensions 20,00 cm x 13,00 cm
Poids 214 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-07-512642-7 - 9782075126427

3,2/5

Pixie-Flore

Le 07/10/2019

Catherine Grive a voulu évoquer la transidentité dans ce court roman. On y suit Jo, Joséphine pour l'état-civil, It pour quelques élèves de son école. Jo est une fille. Jo est un garçon. Après l'incendie qui ravage l'appartement familial, quelque chose se déverrouille et se révèle. L'auteur met un peu trop longtemps à aborder le sujet qui nous intéresse. L'incendie prend beaucoup de place dans ce livre. C'est l'élément déclencheur mais ça ne méritait peut-être pas autant de tergiversations. La fin du roman est plus intéressante. On entre dans le vif du sujet. La révélation aux autres, le début des changements. J'aime beaucoup cette fin ouverte et la description des réactions parentales. L'auteur effleure quelque chose. Elle plante une graine qui aurait mérité de germer un peu plus en enlevant le superflu pour que ce roman soit percutant.

asnico

Le 18/08/2019

Alors que mes dernières lectures de romans m’ont laissée sur ma faim, j’ai été plutôt agréablement surprise par It en dépit d’une note moyenne sur Babelio. It, c’est l’histoire de Jo, dont le prénom entier est Joséphine. C’est une fille qui se sent garçon en son for intérieur. Contrairement à ce que le lecteur pourrait croire, toute l’intrigue ne parle pas que d’identité sexuelle. Jo, on la découvre avec sa famille assez déboussolée après l’incendie de leur appartement. Il n’y a pas eu de victime, mais rien n’est récupérable. Jo a quand même eu le réflexe de prendre son carnet de dessins avant de partir. S’ensuit la galère du relogement, des hébergements temporaires, de se reconstruire un minimum... Jo, c’est peut-être à ce moment-là qu’elle a un déclic et qu’elle commence à parler d’elle au masculin. Entouré de ses parents et de ses amis, c’est peut-être la décision la plus importante de sa vie qu’il s’apprête à prendre... Difficile d’en dire plus sans rien révéler, si ce n’est que ce roman plaira sûrement aux ados et à tous ceux qui ne sont pas bien dans leur corps.

orbe

Le 24/06/2019

Joséphine est androgyne depuis toujours. Un événement dramatique l'amène à reconsidérer son identité. Maintenant, elle sait qu'elle est un garçon. Mais comment l'annoncer à ses parents et à son entourage ? L'autrice avait déjà creusé la question de l'identité dans son roman, niveau collège, "Je suis qui je suis", dans lequel un narrateur évoque la difficulté des autres pour déterminer son sexe. Le lecteur doit attendre la fin du récit pour avoir la réponse. Dans "It", le récit est cependant différent. L'héroïne cette fois est au lycée. Elle est donc plus âgée tout comme ses pensées et ses préoccupations sont plus directes. Tout commence par un incendie qui ravage l'appartement de sa famille. La perte de ses repères l'incite à se questionner sur son corps et son individualité. Si Jo a toujours préféré les habits et les jeux de garçon, elle se rend aujourd'hui compte qu'il ne lui est plus pas possible d'être à l'aise autrement. J'ai apprécié la manière dont l'autrice introduit et analyse les réactions des tiers mais aussi le dénouement tout en nuances. Un livre qui saura parler aux jeunes qui sont plus que jamais nombreux à s'interroger sur leur identité sans pour autant vouloir qu'on les mette dans des cases...

Analire

Le 08/06/2019

It, vous ne savez sans doute, c’est le pronom neutre utilisé en anglais. Et c’est justement avec ce pronom qu’est désignée notre protagoniste Joséphine – Jo, pour les intimes. Joséphine est un garçon né dans un corps de fille. Mais cette situation embarrassante est difficile, autant pour elle, pour se le persuader, que pour ses proches, pour s’en rendre compte. Car Joséphine est très jeune et son père redoute que cela soit une lubie passagère. Mais Jo en est convaincue : elle est un garçon. Ce très court roman aborde donc la question des transgenres et du changement de sexe. Vous avez sans doute connu des personnes dans cette situation, ou vous pouvez aisément vous référer à des personnalités célèbres qui représentent le mieux cet exemple (je pense notamment au jeune Bilal Hassani, le chanteur représentant de la France à l’Eurovision cette année, qui est un garçon qui s’habille, se coiffe et se comporte comme une fille). Des filles nées dans des corps de garçon ou inversement, c’est beaucoup plus fréquent que l’on ne le croit ! J’ai été touchée par cette jeune fille un peu introvertie et pudique, qui ne se livre pas facilement, et ne laisse rien transparaître de ses émotions. Ce qui m’a le plus émue, c’est lorsqu’elle répète inlassablement à ses parents qu’elle est un garçon… alors que ceux-ci, encore sous le choc certainement, ne prennent pas au sérieux ses dires. Son comportement d’origine est sans doute dû au fait qu’elle n’était pas elle-même jusqu’à maintenant. La Jo d’avant était un automate (avec un petit clin d’oeil à la vieille dame Heidi, la voisine de la famille chez qui le feu s’est déclenché, qui fabriquait des automates), la Jo d’après sera la vraie Jo. Ce que je n’ai pas compris, c’est le choix de l’auteure de vouloir incorporer un contexte un peu extraordinaire au récit, alors que celui-ci n’en avait finalement pas besoin. Le récit commence par l’incendie de l’immeuble dans lequel loge Jo et ses parents. Suite à cet accident, toute la famille va vivre momentanément à l’hôtel, en attendant que les travaux de rénovation se terminent. Je ne dis pas que l’idée est mauvaise, mais je ne vois absolument pas le rapport entre cet incident et la thématique centrale du récit qui est l’acceptation de soi, la différence et le regard des autres. Le sujet principal est complexe à traiter, il aurait mérité un développement plus poussé, et sans doute l’épisode de l’incendie aurait mérité d’être remplacé par quelque chose de plus approprié et réaliste. Je n’ai vraiment pas compris pourquoi l’auteure s’était tant attardé sur le développement de cette partie-là du récit, au détriment de la thématique centrale, qui est donc restée superficielle. Un récit qui a du potentiel, mais qui aurait mérité d'être plus travaillé et ordonné.

Ichirin-No-Hana

Le 20/05/2019

Joséphine est une jeune adolescente au look très masculin. Souvent prise pour un garçon, le surnom « it », genre neutre en anglais, que lui ont donné ses camarades de classe lui va parfaitement. L'incendie récent qui a ravagé l'appartement dans lequel vivait sa famille va clairement produire un électrochoc pour la jeune fille. Elle le sait maintenant : elle est un garçon dans un corps de fille. It est un roman qui traite d'un sujet important mais qui peut être assez complexe à traiter dans un roman jeunesse. Cela peut être très bien fait comme cela peut être extrêmement maladroit. Pour moi, It ne rentre dans aucune de ses deux catégories puisque l'autrice ne prend aucun risque et traite son sujet de façon trop expéditive. Le roman, très court, traite au final de son sujet que lors des 10 dernières pages. Tout le reste sert à parler de l'incendie. Ok, l'incendie sert clairement de point de chamboulement pour le jeune fille mais se concentrer dessus pendant les trois quarts du roman au point d'en oublier le sujet principal du roman et d'en survoler la psychologie de son personnage principal ? Je trouve cela bien dommage. Bref, It est un roman facilement oubliable et est loin de marquer le genre.