Prêt à feuilleter

The promised neverland

Volume 6
de Kaiu Shirai , date de sortie le 06 février 2019
Au milieu de la cavalcade, une mystérieuse silhouette surgit devant les enfants paniqués : amie ou ennemie ? Quant à Ray, qui s'était élancé seul afin de détourner l'attention du démon bestial, le... Lire la suite
Egalement disponible au format ePUB.

En stock en ligne

 RETRAIT GRATUIT
en magasin E.Leclerc

Livraison gratuite à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Au milieu de la cavalcade, une mystérieuse silhouette surgit devant les enfants paniqués : amie ou ennemie ? Quant à Ray, qui s'était élancé seul afin de détourner l'attention du démon bestial, le voilà acculé par un groupe de démons aussi véloces que terrifiants... C'est alors qu'un cavalier surgit et l'enlève in extremis !

Caractéristiques

Titre The promised neverland - Volume 6
Auteur Kaiu Shirai
Traducteur Sylvain Chollet
Collection Shônen
Editeur Kazé Manga
Date de parution 06 février 2019
Nombre de pages 193 pages
Dimensions 18,00 cm x 12,00 cm
Poids 144 g
Support Broché sous jaquette
ISBN / EAN 978-2-8203-3523-4 - 9782820335234

4,2/5

gwendal

Le 06/03/2019

Nous retrouvons nos chères têtes blondes dans le monde où leur évasion les a conduit. Ils sont aidés par deux nouveaux personnages aux motivations différentes, que l'on découvre au fur et à mesure de la lectures et qui sont finalement plutôt savoureuses (et tout cas pour l'un d'eux). Direction le point de rendez vous de William Minerva pour un petit cliffhanger assez classique. Un bon tome avec très peu d'action mais un maximum d'informations sur le nouvel environnement et l'historique de ce monde. C'est original et je suis curieux de voir où cela va aboutir au final. Bon comme d'habitude je suis toujours aussi perplexe avec l'adaptabilité et les facultés d'apprentissages éclairs de ces gamins, tout semble tellement facile, mais promis je vais finir par m'y faire ! Pour ma part je signe pour la suite.

djihane

Le 28/02/2019

J’étais impatiente de me replonger dans l’univers de The promised neverland. J’avais adoré le tome 5 qui m’a prouvé que cette série avait un un grand potentiel et elle continue à me surprendre. Les aventures de nos orphelins continuent et le tome 6 nous réserve encore plus de rebondissements et de nouvelles découvertes. Le lecteur a l’impression que Kaiu Shirai et Posuka Demisu font évoluer leurs personnages dans un univers qui n’a pas de limites. J’ai adoré, encore une fois, ce tome et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. L’histoire est dynamique et évolue sans cesse. Nos orphelins vont se rendre compte que leur savoir sur le monde dans lequel ils évoluent est erroné et de nouveaux personnages vont remettre en question tous ce qu’ils savaient auparavant. Kaiu Shirai et Posuka Demisu nous offrent des personnages diablement bien élaborés et une intrigue qui évolue vite à vous donner des palpitations cardiques. Chaque tome est une nouvelle occasion pour se plonger dans l’univers sombre et inquiétant de The promised neverland. Une suite surprenante et sacrément addictive. J’ai adoré.

Alfaric

Le 15/02/2019

Si vous ne savez pas encore ce qu’il y a au-delà du portail de Grace Field House, fuyez pauvres fous ! Emma à bout de forces psychiques et physiques, Ray décide de suivre les pas de Norman et de se sacrifier pour sauver l’ensemble de sa communauté. Mais c’est quand tout semble perdu qu’il est sauvé par un mystérieux cavalier ! C’est ainsi que la Team Grande Évasion fait la connaissance de Sonju et Mujika... [masquer]Les démons renégats leur en apprennent beaucoup sur le monde extérieur (mais se garde bien aussi de tout leur révéler) : cela ne fait pas 30 ans que tout a changé mais 1000 ans, on n’est pas sur Terre mais sur un Autre Monde ce qui nous amène vers la Portal Fantasy, les évadés sont des privilégiés car issus d’élevages bio au contraire de leurs milliers de camarades d’infortune issus d’ exploitations d’élevage intensif où les enfants sont engraissés à la chaîne dans des conditions innommables (que voilà un message antispéciste bien pensé et bien amené, autrement plus efficace que les mantras et les diatribes des zélotes veggan), et les démons qui dirigent l’Autre Monde sont divisés en éleveurs, en chasseurs et en bêtes sauvages… D’ailleurs le fait que les évadés soient aidés parce que les démons fondamentalistes veulent manger de la viande sauvage et non de la viande d’élevage est assez savoureux ^^[/masquer] Pour rompre « la Promesse » il faut franchir « les Sept Murs », mais avant cela la Team Grande Évasion se rend au point B06-32 dans l’espoir de rencontrer au milieu de nul part le mystérieux William Minerva… Après un cliffhanger de ouf c’est forcément To Be Continued, n’en déplaise aux petits cercles intellos prout prout qui trouvent tout cela nul à chier ^^

garrytopper9

Le 06/02/2019

J’ai eu des hauts et des bas avec ce titre, j’ai l’ai même pas mal descendu par moments, en disant qu’il était totalement surévalué et qu’on allait vite tourner en rond. Mais depuis le tome 5, mon avis a vraiment changé car on est rentré dans une nouvelle dimension. Une fois passé le premier arc d’introduction qui tient dans les 4 premiers tomes, l’évasion a enfin commencé, avec un tome 5 palpitant ! Et bien sachez que ce tome 6 est d’un niveau tout aussi exceptionnel ! Un peu moins de rythme, un peu plus posé, mais avec son lot de révélations. Alors, je ne vais pas vous les dévoiler, je ne veux pas vous spoiler, mais sachez que tout ce que l’on pensait savoir sur l’univers n’est pas tel que l’on se l’imaginait, et je pense qu’on ne nous a pas encore tout dit ! Je vais quand même vous dire 2-3 petites choses, histoire de vous parler un peu de ce sixième tome. Souvenez-vous, la fin du tome 5 nous laissait sur un cliffangher de folie, avec l’apparition d’un personnage encapuchonné. Un allié ? Un ennemi ? Le fameux William Minerva ? Je ne vous le dit pas, mais ce personnage, rapidement rejoint par un deuxième va se révéler passionnant car l’on va en apprendre plus sur les démons, sur l’organisation des orphelinats, et surtout, cela va nous permettre de nous rendre compte que Emma et les siens ne sont qu’au début de leur périple. Finalement, s’échapper de GraceField House n’était pas la chose la plus complexe, loin de là. Plus haut je vous disait que ce tome comprenait beaucoup de révélations, la plus grande étant pour moi le fonctionnement du monde. Ici, on a enfin des réponses, et un peu comme dans l’Attaque des Titans, on n’imagine pas le truc. Vraiment pas. Et ce qui fait la force de The Promised Neverland, c’est que le duo de mangaka n’a pas attendu plus de 20 tomes pour nous faire des révélations de folie. On a ça dès le tome 6 !! Je fait souvent un parallèle entre The Promised Neverland et l’Attaque des Titans car il y a un coté fermé très similaire avec des personnes qui ne savent pas comment est le monde derrière les murs. Sauf, que dans l’Attaque des Titans (un des meilleurs manga à mes yeux) on a attendu 20 tomes pour que Eren aille dan sa fichue cave et qu’on ai enfin de sacrées révélations ! (celles et ceux qui lisent le manga, savent de quoi je parle ^^). Avec The Promised Neverland les choses vont vite, il y a des rebondissements tous les 2-3 chapitres, et franchement ça se dévore tout seul. Rarement un manga, et qui plus est un shonen n’aura su insuffler un tel rythme et un univers si développé d’entrée de jeu. Finalement, le lent démarrage des 4 premiers tomes est déjà oublié, et quand on y pense, rares sont les manga qui ont un tel niveau d’histoire en seulement six tomes. Hormis Berserk et Kingdom qui eux n’ont aucun coup de mou en tout cas pour les 8-9 tomes que j’ai lu sur ces deux titres. Maintenant il ne me reste plus qu’à attendre le mois d’avril pour le tome 7, car une fois de plus le cliffhanger est fou !!

Ophelien

Le 05/02/2019

J'ai été un petit peu déçue par ce tome. Si j'ai toujours tourné les pages avec avidité pour les 5 premiers tomes ici ça a été plus lent... Sûrement dû au fait que ça y'est ils sont enfin libres ? Je ne sais pas vraiment. En tout cas une chose est sûre j'ai été très déçue de l'attitude de Ray et Emma devant les démons "gentils". Depuis le début les deux amis sont très intelligents mais ici je les ai trouvés tellement naïfs ! Après peut-être que je me trompe et que dans les prochains tomes on va s'apercevoir qu'ils n'ont pas été si naïfs que ça mais j'en doute... J'ai plus eu l'impression qu'ils se sont laissés portés par le courant alors qu'avant c'était eux les maîtres de leur destin. Enfin je me comprends. J'ai quand même beaucoup aimé encore !