Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

My hero academia

Volume 17, Le million
de Kohei Horikoshi , date de sortie le 03 janvier 2019
My Hero Academia

Episode 17

Pendant qu'Eijiro et Fat Gum livrent un combat acharné contre Kendo, l'équipe de Sir Night Eye, prisonnière du redoutable alter de Joi Irinaka, décou... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le vendredi 25 septembre 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

My Hero Academia

Episode 17

Pendant qu'Eijiro et Fat Gum livrent un combat acharné contre Kendo, l'équipe de Sir Night Eye, prisonnière du redoutable alter de Joi Irinaka, découvre avec stupeur que les yakuzas et l'alliance des super-vilains ont uni leurs forces !

De son côté, prêt à tout pour sauver Eri, Mirio se lance seul dans une lutte désespérée contre Overhaul... Mais face à la puissance démesurée de son adversaire, le jeune héros a-t-il la moindre chance de l'emporter ?

Caractéristiques

Titre My hero academia - Volume 17, Le million
Traducteur David Le Quéré
Collection Shonen
Editeur Ki-oon
Date de parution 03 janvier 2019
Nombre de pages 160 pages
Dimensions 18,00 cm x 12,00 cm
Poids 176 g
Support Broché sous jaquette
ISBN / EAN 979-10-327-0375-5 - 9791032703755

4,4/5

Syl1984

Le 01/09/2019

Un tome bourré d'action qui donne le beau rôle au personnage de Le Million, que je trouve particulièrement attachant. On en apprend un peu plus sur les objectifs des huit préceptes. À grand renfort de scènes spectaculaires, l'auteur atteint de son côté son objectif sans problème : faire tourner les pages à toute vitesse.

Gommahan

Le 30/03/2019

Ce tome full combat est fantastique. C'est sans doute le meilleur de la série. Overhaul est un antagoniste génial et l'affrontement face à Lemillion est passionnant. Le scénario est bien ficelé et j'ai hâte de lire la conclusion de cet arc dans le prochain tome !

Rickola

Le 21/01/2019

My Hero Academia est certainement le shonen actuel qui me fait le plus vibrer, et j’attends donc chaque tome avec une impatience non dissimulée. Qu’en est-il donc de ce 17e tome, sorti le 3 janvier ? Autant tuer le suspense tout de suite, il reste au même niveau d’excellence que ce à quoi nous a habitué la série. Comme son titre l’indique, ce tome donne la vedette à Lemillion (Mirio Togata dans le civil), qui va affronter Overhaul pour sauver la petite Eri. Ainsi, on va enfin voir le jeune prodige en action et ses compétences en combat ne déçoivent pas. Sa maîtrise de son alter est bluffante, il est capable d’esquiver toutes sortes d’attaques tout en frappant dans le mille. C’est un plaisir visuel de le voir en action, comme d’habitude avec Horikoshi, dont la maîtrise formelle est toujours aussi bluffante. On assistera durant le tome à un flashback montrant comment Mirio a appris à maîtriser son alter, compensant une faiblesse théorique par des efforts démesurés pour en faire une grande force. Cet aspect est très intéressant car il rappelle d’un certain côté Izuku et renvoie à un des leitmotiv de la série, à savoir ce qui fait un héros. Et de ce point de vue, Mirio représente une certaine vision de l’héroïsme. Déjà avec son nom de héros, Lemillion, qu’il porte car son objectif est de sauver un million de personnes. Mais aussi vis-à-vis des actions qu’il va faire dans ce tome. Je vais devoir spoiler les événements du tome pour développer davantage ce point. J’invite donc ceux qui n’ont pas encore lu le tome à passer le paragraphe suivant pour éviter les révélations… En effet, les ennemis ont réussi à fabriquer de balles détruisant les alter des héros. Et alors que Lemillion est absolument intouchable en raison de sa maîtrise de son alter, un des hommes d’Overhaul a l’idée de viser la petite Eri durant l’affrontement, forçant Mirio à se mettre devant elle pour la sauver. À partir de là, il se retrouve sans alter mais continue un combat désormais perdu d’avance pour la protéger. Evidemment, le combat va tourner à son désavantage et il sera gravement blessé, mais c’est justement cela qui met en avant son héroïsme et qui m’a personnellement fait vibrer : le voir prêt à tout endurer pour protéger quelqu’un. Cela m’a rappelé la scène du tome 9 où Izuku devient véritablement un héros en protégeant Kota d’un adversaire beaucoup plus fort au péril de sa vie (qui reste actuellement un des moments les plus forts du manga à mes yeux). Je n’en dirai pas beaucoup plus sur le reste du tome, si ce n’est que les événements qui suivent risque de laisser des traces pour la suite de la série. Et on finit ce volume avec un cliffhanger d’une grande puissance qui annonce la fin de l’arc en cours, et un combat dantesque entre Izuku et Overhaul. Ainsi, alors que la série maintient depuis le début un niveau d’excellence très élevé ponctué de tomes tout simplement extraordinaires (je pense en particulier aux tomes 9 et 11), on se retrouve ici avec un volume qui appartient au haut du panier. En résumé, ce 17e tome de My Hero Academia ne déçoit en aucun cas. On reste dans une série qui ne faiblit à aucun moment, chaque tome est au moins excellent. Celui-ci est clairement brillant dans son utilisation des codes du shonen nekketsu et la caractérisation qui est faite des personnages. Lemillion se révèle, aussi bien dans l’action qu’au niveau émotionnel, ce qui parvient à me faire vibrer durant tout le tome. Avec en bonus un cliffhanger final qui ne donne qu’une envie :que le tome suivant arrive au plus vite chez nous.

Tachan

Le 13/01/2019

Parfois, je trouve les titres des tomes et les couvertures un peu en décalage avec le contenu, ici c'est tout l'inverse, ils sont un vibrant hommage à ce qui va se passer et qui ne va pas manquer de remuer le lecteur. Ce tome 17 est une lecture très intense où l'on aura droit aussi bien à une action décomplexée qu'à des émotions à vif. J'ai adoré ma lecture, je pense que ce fut l'une des meilleures depuis que j'ai commencé la série. Nous retrouvons nos héros en prise avec l'association des Yakuzas et de l'Alliance des super-vilains, mais ces derniers ont préparé une surprise de taille qui m'aura bien faite sourire. J'ai d'ailleurs adoré le duo Twice-Himiko. Le premier me rappelle Deadpool de par son côté barré et la seconde une version jap d'Harley Queen. Je suis fan. Nous suivons donc un temps la progression des héros pour tenter de se dépatouiller de cette association encombrante. Ça pétaraude de tous les côtés et ça lance des piques pleines d'humour, du coup c'est une lecture très dynamique. Mais le coeur de l'histoire est ailleurs. On se tourne rapidement vers Lemillion, le premier à avoir rattrapé Overhaul et Eri, commence alors un combat sans merci. Lemillion que je trouvais tellement cliché et du coup un peu fade, se révèle être un très beau personnage ici. Il fait preuve d'une abnégation toute héroïque mais poussée à l'extrême comme souvent avec les vrais super-héros. Son combat avec Overhaul et ses sbires est passionnant à suivre tant il y a de rebondissements. Il est également très touchant car il met en lumière sa personnalité et les sacrifices qu'il est prêt à faire. J'ai beaucoup aimé. Du coup, quand les autres arrivent en renfort, ça ne fait justement que renforcer ce sentiment. Lemillion tire vraiment son épingle du jeu, permettant ainsi de mettre également en lumière la belle personnalité de Deku. Le duo se complète bien dans leur approche de leur métier. La rescousse d'Eiri devient alors un moment d'anthologie, tout comme le combat face à Overhaul. On sent l'auteur attirer à lui tous les fils qu'il a tissés en plaçant ses personnages au fur et à mesure de cet arc narratif, ce qui donne plein de très beaux moments héroïques. Un vrai passage de témoin s'opère une fois de plus avec un final explosif où Deku est encore au coeur de l'action au même moment où Eiri découvre ses vrais pouvoirs. Un tome épique à lire !

Alfaric

Le 05/01/2019

Dans ce tome 17 intitulé "Lemillion" l'assaut du QG des Huit Préceptes par les super-héros bat et tandis que le groupe mené par Dragoir l'héroïne draconique combat en surface, le groupe mené par Sir Night Eye et Eraser Head combat dans les entrailles de la terre et Lemillion se frotte à la garde rapproché du chef mafieux avant d'affronter seul le boss de fin ! La La Ligue des Vilains est aussi de la partie, mais difficile de savoir si Himiko et Twice sont des alliés des yakuzas au des taupes placés par leur chef Tomura Shigaraki pour rendre la monnaie de sa pièce à Overhaul… Beaucoup d'ingrédients sont empruntés aux classiques de DC / Marvel et on rappelle avec plaisir aux vieux souvenirs des X-Men et des Avengers (ainsi ce n'est pas la première fois qu'on met en scène un enfants aux pouvoirs très convoités, prisonnière d'elle-même car on a fait le vide autour de lui par la violence avant de le culpabiliser, idem pour les savants fou voulant révolutionner le monde super-héroïque en supprimant les super-pouvoirs) ! Le tome est rythmé et nerveux, riche en action et en tension, et l'affrontement est autant physique que psychologique dans la plus grande tradition du shonen nekketsu. Après Red Riot c'est Lemillion qui a est l'honneur en combattant jusqu'au de lui-même comme super-héros et comme simple être humain… Après on a beaucoup de personnages et on se disperse un peu avec un mangaka qui joue avec la narration pour montrer la simultanéité des champs de bataille, ménager le suspens et les twists pour faire arriver la cavalerie en la personne d'Izuku ! A voir par le suite, mais l’impression de repompage/recyclage de Naruto devient aussi de plus en plus perceptible...