Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

My hero academia

Volume 11, La fin du commencement et le commencement de la fin
de Kohei Horikoshi , date de sortie le 09 novembre 2017
Épisode 11

Grâce à L'intervention de Yuga, Fumikage est sauvé in extremis ! Mais Les super-vilains repartent avec Katsuki, qu'ils tentent de convaincre de rejoindre leurs rangs...

... Lire la suite

Livraison estimée le mardi 29 septembre 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Épisode 11

Grâce à L'intervention de Yuga, Fumikage est sauvé in extremis ! Mais Les super-vilains repartent avec Katsuki, qu'ils tentent de convaincre de rejoindre leurs rangs...

Tandis que Yuei est sur la sellette, All Might et les autres héros préparent la contre-attaque et investissent le QG de l'alliance des super-vilains. Hélas, c'est à ce moment que le redoutable All for One se montre enfin ! Alors qu'un combat épique s'engage, Izuku, Shoto et leurs compagnons assistent, impuissants, à la scène. Le numéro un des héros aura-t-il la force d'abattre son ennemi de toujours ?

La nouvelle génération de super-héros du Shonen Jump débarque enfin !

Mot de l'auteur

Voici le volume 11.

Dans ce tome publié au Japon en novembre 2016 (11/2016), on assiste au combat du numéro un des héros. Ça en fait, des un !

Caractéristiques

Titre My hero academia - Volume 11, La fin du commencement et le commencement de la fin
Traducteur David Le Quéré
Collection Shonen
Editeur Ki-oon
Date de parution 09 novembre 2017
Dimensions 18,00 cm x 12,00 cm
Poids 195 g
Support Broché sous jaquette
ISBN / EAN 979-10-327-0150-8 - 9791032701508

4,6/5

Syl1984

Le 28/01/2019

Il y a toujours un moment, dans le parcours initatique du héros, où le mentor disparaît pour permettre au héros de s accomplir pleinement. Ce tome marque ce 1er tournant dans la carrière d'Izuku en tant qu'héritier du one for all . Alternant des moments intenses avec des épisodes plus réflexifs voire purement distreyants, ce tome marque un changement de dynamique qui n augure que du bon.

Tachan

Le 31/07/2018

Peut-être le meilleur tome jusqu'à présent ! La couverture m'annonçait le pire et je n'ai pas été déçue. Kohei Horikoshi nous a préparé un tome très intense aussi bien côté combats que côté émotions et le tout dans une mise en scène dynamique parfaitement maîtrisée. Comme l'indique le titre, c'est la fin d'une époque et il la conclut à merveille. Le combat entre All Might et All for One est digne des meilleurs blockbusters américains. J'ai beaucoup aimé la tension qui montait, le sens du sacrifice d'All Might, la folie d'All for One, l'ingéniosité d'Izuku et ses amis, l'amitié sans faille de Gran Torino. Cela donne un mélange détonnant, parfait pour ces scènes intenses. La mythologie de la série s'enrichit aussi grâce à l'apparition et aux révélation d'All for One sur lui-même et sur son successeur. Cela annonce une suite toute aussi tendue prochainement. Mais pour le moment, l'auteur nous fait souffler un peu dans la seconde partie même si on n'oublie pas les conséquences de ce qui s'est passé. Les règles vont donc changer à Yuei, ça va être l'occasion de renforcer encore plus la cohésion du groupe. Et anecdotiquement pour faire redescendre un peu la tension, on découvre les parents de certains de façon assez drôle, tout comme on découvre l'univers de chacun grâce à sa chambre. Ce n'est pas indispensable mais ça ajoute la petite dose d'humour propre à la série qui permet de faire une pause avant de repartir dans un climat bien plus lourd. En tout cas, j'ai dévoré ce tome et je suis bien contente de l'avoir eu en même temps que le précédent. J'ai beaucoup aimé cet arc même si comme d'habitude c'est très court dans cette série, mais c'est aussi sa marque de fabrique et ça la dynamise. Maintenant, on entre dans une toute nouvelle phase avec un All Might dont le rôle va changer.

balloonvenus

Le 25/06/2018

Tout le monde est réuni pour récupérer Katsuki, mais surtout pour aider All Might et ses amis super-héros à vaincre All for One, alias Le Professeur. Mais All Might donne trop de sa personne et retrouve sa silhouette cadavérique, et ce sous l'oeil des médias. Les deux héros, symboles d'un monde ancien, se retrouvent affaiblis aux yeux du monde car All for One est arrêté. Face au comportement impulsif des élèves qui a failli coûter la vie à plusieurs d'entre eux et qui décrédibilise une fois de plus le lycée aux yeux des médias et des parents, le proviseur de Yuei prend une décision : il crée un internat au sein de l'établissement. Après des moments intenses où la vie de tous a été mise en danger, ce tome se termine avec humour avec le concours de la meilleure chambre. Mais la pédagogie reprend bientôt ses droits, car les élèves vont devoir travailler afin d'acquérir deux compétences particulières afin d'obtenir leur permis provisoire de super-héros. Un tome intense mais qui s'achève avec une touche de légèreté bienvenue.

AlexduNexus

Le 15/11/2017

De quoi ça parle : Alors que la bataille du camp d’été fait rage, l’Alliance des Super-Vilains atteint son objectif, qui était de capturer Katsuki. L’ennemi pense, en effet, pouvoir faire, du jeune homme, un très bon élément au sein de son organisation. Mais, c’est sans compter sur le caractère intrépide de Katsuki qui est, en outre, connu pour son arrogance. Ce dernier refuse donc de se soumettre aux volontés de l’Alliance des Super-Vilains Cependant, Izuku, Momo, Shoto et d’autres camarades de classe, prennent l’initiative de tenter un ultime sauvetage de Katsuki. Malgré leur avance, nos « apprentis héros » sont bien vite rattrapés par les professionnels : All Might, en personne, à leur tête, trouve, assez rapidement, où l’ennemi se cache. La bataille est épique et, en plein combat contre leurs ennemis, le véritable chef de l’Alliance se montre enfin ! Il s’agit du plus grand adversaire d’All Might, le fameux All For One ! Mon avis : La première partie de ce onzième volume de My Hero Academia se concentre essentiellement sur le combat en cours, entre l’Alliance des Super-Vilains et les héros. Comme à son habitude, l’auteur ne se perd pas dans d’interminables longueurs. Il va droit au but et ce, de manière magistrale ! Son objectif principal était de nous montrer le combat entre All Might et All For One, et c’est réussi ! On est souvent déçus lorsqu’on attend impatiemment un combat…ce n’est pas du tout le cas ici. Pas de doute, le combat est à la hauteur de nos attentes. Il règne une telle tension, dans ce numéro, que les pages défilent sans qu’on s’en rende compte ! On sent très clairement, dès la fin du combat d’All Might, que le premier chapitre de ce super manga touche à sa fin. Rien ne sera désormais pareil, que ce soit pour les héros professionnels ou pour les élèves de Yuhei. En fait, on assiste plus, ici, à un passage de flambeau qu’à la fin de la première partie de My Hero Academia. Entre nous soit dit, cette transition est particulièrement bien réussie. On y découvre, en fait, les deux futurs personnages qui auront une importance capitale pour la suite. Izuku aura, en effet, la lourde tâche de devenir le nouveau symbole de la paix en remplaçant All Might. Tomura prendra la place d’All For One, en tant qu’ennemi redoutable. L’auteur, dirige son intrigue vers une seconde partie qui promet d’être sensationnelle s’il continue sur la même lignée. Je terminerai cette chronique en répétant ce que j’ai déjà dit dans mes autres critiques de My Hero Academia : à mon humble avis, nous avons, là, le meilleur manga actuellement dans les rayons ! L’auteur est un génie qui a su amener une intrigue simpliste et enfantine vers un univers désormais beaucoup plus sombre et complexe. Les personnages sont attachants et on a envie de lire rapidement la suite de leurs aventures. Vite ! Le tome douze ! Ma note : 18/20

Alfaric

Le 14/11/2017

Dans ce tome 11 intitulé "La fin du commencement et le commencement de la fin" (tout un programme hein !), les héros et vilains ont pour unique rôle de place nette pour ne pas gêner le duel au sommet entre le détenteur de « Un Pour Tous », porte-étendard de l'altruisme, et du détenteur de « Tous Pour Un », porte-étendard de la crevardise... C'est la belle entre le super-héros ultime et le super-vilain ultime, mais c'est abord et surtout l'ultime combat de deux homme blessés, affaiblis et en fin de vie, de deux hommes qui savent que leurs jours sinon leurs heures sont comptées et qui sont en quête de leur successeur... L'ombre des chef-d'oeuvres qui ont fait passer le monde des comics super-héroïques de l'âge de bronze à l'âge moderne place sur cet épisode tant epicness to the max que pathos to the max (remember "Batman: The Dark Knight Returns" de Frank Miller, "Watchmen" d'Alan Moore et Dave Gibbons, "Crisis on Infinite Earths" de Marv Wolfman au scénario et George Perez au dessin !) All Might se bat jusqu'au jusqu'au bout fidèle à sa devise, Plus Ultra, alors que Le Professeur se bat lui pour l'humilier, le plonger dans le désespoir et donner un prétexte à son disciple pour le haïr et pour le tuer, bref pour nous gouverner tous, pour nous trouver, pour nous amener tous, et dans les ténèbres nous lier, au pays de Mordor où s'étendent les ombres... Qui l'emportera de la graine lumineuse de l'espoir ou du germe ténébreux du désespoir ? L'avenir nous le dira ! Après un tel climax, évidemment la tension retombe et le tome en pâtit (très ? trop ?) fortement. On retombe dans une phase school life, et si les scènes de rencontres parents-profs sont amusantes le concours de qui a la piaule la plus cool est complètement OSEF (ça sent l'épisode filler hein). Car le Directeur de Yuei a décidé de rassembler personnel et élèves en internat pour démasquer la taupe qui renseigne l'Alliance des super-Vilains... To Be Continued !