Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

My hero academia

Volume 4, Celui qui avait tout
de Kohei Horikoshi , date de sortie le 07 juillet 2016
Episode 4

Un nouveau défi attend la seconde A : le championnat de Yuei, un des événements sportifs les plus attendus au Japon ! Pour nos apprentis héros, c'est l'occasion rêvée de se faire r... Lire la suite

Livraison estimée le vendredi 02 octobre 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Episode 4

Un nouveau défi attend la seconde A : le championnat de Yuei, un des événements sportifs les plus attendus au Japon ! Pour nos apprentis héros, c'est l'occasion rêvée de se faire remarquer par des professionnels... Inutile de dire que la compétition est rude !

Grâce à son talent pour l'improvisation, Deku se hisse à la première place du classement à la toute fin de la première épreuve, une course d'obstacles façon Yuei. Mais parviendra-t-il à conserver son titre lors de la bataille de cavaliers ? Toujours plus loin, plus ultra !

La nouvelle génération de super-héros du Shonen Jump débarque enfin !

Caractéristiques

Titre My hero academia - Volume 4, Celui qui avait tout
Traducteur David Le Quéré
Collection Shonen
Editeur Ki-oon
Date de parution 07 juillet 2016
Nombre de pages 186 pages
Dimensions 18,00 cm x 12,00 cm
Poids 180 g
Support Broché sous jaquette
ISBN / EAN 978-2-35592-988-5 - 9782355929885

4,2/5

MI13

Le 13/01/2019

Je n'avais jamais lu de manga et celui-là m'a beaucoup impressionnée j'étais très contente de lire ce manga en premier manga car beaucoup de copines m'avais parlé que les mangas c'était fantastique et tout ça. et j'adore ce manga car il y a du combat, de l'action vraiment tout ce qui peut plaire aux gens qui aiment les livres avec de l'aventure,de l'amitié, de la jalousie plein de choses c'est vraiment bien. alors par moment il peut y avoir des moments d'action intense. Mais en tout cas j'adore l'auteur qui a écrit ce livre de un je ne le connaissais pas et de deux il fait à chaque fois des petites romac très intéressantes sur chaque personnage par exemple dans ce livre on a une page parfois où il présente un personnage par exemple de vêtements civils et il m'a un petit commentaire sur ce personnage comment il trouve comment il a trouvé exetera et c'est très intéressant. Je recommande ce livre.

Saiwhisper

Le 28/12/2018

Durant les vacances, j’ai profité de mon temps libre pour plonger dans la suite des aventures d’Izuku. Ces dernières me plaisent toujours autant ! Ce manga est vraiment frais, sympathique, dynamique et prenant. On a beau être au quatrième tome, l’ouvrage ne souffre pas de rythme ni de répétition ! L’univers est toujours aussi vaste et les personnages nombreux cependant, on en découvre toujours plus au fil des opus, ce qui est un véritable régal. D’ailleurs, petite mention spéciale pour la présentation des personnages en début d’ouvrage qui est aussi simple qu’efficace ! C’est toujours utile, surtout lorsqu’on laisse un petit temps entre la lecture de deux tomes. Dans cette suite, on va continuer les épreuves qui vont permettre à chacun de se connaître, tisser des liens, développer ses pouvoirs et établir des stratégies ! Les personnages secondaires ne sont pas de simples pots de fleurs autour du héros : ils ont une personnalité propre qui se peaufine petit à petit. Les duels vont être particulièrement mouvementés. Je suis toujours aussi contente de cette saga qui gagne progressivement en profondeur. Il me tarde de lire le tome cinq, d’autant plus que ce dernier va mettre en avant un élève prometteur : Shoto Todoroki. Celui-ci semble avoir un lourd passé ainsi que des problèmes avec son géniteur… Je suis curieuse de voir si le héros va l’aider dans sa quête intérieure ou s’il sera un rival aussi tumultueux que Katsuki.

Syl1984

Le 10/11/2018

La compétition continue entre les élèves de la seconde A et les autres élèves de l'académie. On assiste à des épreuves plus ou moins originales (bien entendu on échappe pas à de bons vieux combats très old school). Ce que j'apprécie tout particulièrement dans cette série ce sont les différentes origines des personnages qui permettent de donner une réelle profondeur au récit.

Tachan

Le 30/05/2018

Il se passe et on apprend plein de choses dans ce tome et pourtant je l'ai trouvé vraiment tranquille, plus calme et posé que les autres étrangement. La série a trouvé son rythme et son ton. L'auteur continue à nous présenter tout l'éventail des personnages qu'il a créé grâce à l'organisation de ce tournoi. J'aime toujours autant les épreuves imaginées. Celle de la course à cheval qui reprend les kermesses japonaises est très bien trouvée, surtout qu'elle repose vraiment sur la stratégie. S'il n'y a pas trop de surprise quand aux équipes gagnantes, la façon dont chacune y parvient est plus surprenante et j'ai aimé ce cheminement qui continue à permettre aux personnages de mettre en avant leurs qualités et leurs faiblesses. Après avec tous les personnages que cela fait, je trouve parfois certains encore bien légers après 4 tomes. Du coup, j'ai été ravie qu'on se concentre sur le mystérieux Shoto qu'il me tardait de découvrir depuis qu'il était apparu et je ne suis pas déçue. Comme le dit lui-même Deku, c'est l'archétype du héros sombre et torturé de comics, ce qui fonctionne toujours avec moi. J'aime son background et ce qu'il nous révèle sur la société dans laquelle ils vivent. Maintenant, je suis un peu déçue qu'on tombe aussi facilement dans un banal tournoi avec des duels dans la dernière partie. Alors j'espère que le mangaka nous réserve encore des surprises pour la suite.

Alfaric

Le 26/09/2016

Waouh, le nouveau "Naruto" suit les traces de "One-Punch Man" ! Que du bonheur pour petits et grands de 7 à 77 ans !!! Je suis allé à reculons vers cette nouvelle série du Weekly Shonen Jump, qui a fait un peu n'importe quoi avec les shonens à rallonge des années 2000 qui ont fini en eau de boudin (ça plus des illustrations de couverture assez mainstream et un titre que je trouve assez mal choisi pour ne pas dire assez mauvais)… J'ai vraiment bien fait de passer outre mes réticences même si on reconnaît assez vite les héritiers de Naruto, Sasuke, Sakura et Gaara, Kakashi et Jiraya (j’ai toujours pensé que les super-ninjas de Masashi Kishimoto étaient à la frontière des univers super-héroïques ^^), parce que mine de rien niveau relationship drama on est plus proche d'"Haikyu !!" et de "Silver Spoon" que des shoneries habituelles ! [masquer]Dans l'univers de "My Hero Academia", les superpouvoirs ont fait irruption dans la réalité donc dans la banalité (comme dans quantité de séries super-héroïques, mais quand c'est aussi cool et fun qu'ici on ne peut que kiffer sa race ^^) : 80% de la population mondiale deviennent des supers, alors que les 20% restants restent cantonné au rang de normaux… le nombre de crimes a explosé, et pendant que les politiciens se regardaient le nombril (pléonasme ^^) de courageux citoyens ont pris les choses en main en s'inspirant des super-héros de comics américains ! Sous la pression de la population, ils ont obtenus le statut le statut de fonctionnaires et dans un monde nouveau régis par de nouvelles règles ils sont devenus les principaux gardiens de la paix… Nous suivons dans cet univers les aventures d'Izuku Midoriya, un adolescent fan de superhéros privé de superpouvoirs à l'inverse de l'immense majorité des élèves de son collège qui prennent un malin plaisir à le bolosser voire à harceler et à le maltraiter… On aurait pu avoir la version shonen de l'excellent comic "Kick-Ass", mais le hasard choisi par le mangaka Kohei Horokoshi veut que le boloss au grand coeur fanboy d'All Might, le plus grand héros de tous les temps, devienne l'ami, l'élève et l'héritier d'All Might. du coup, derrière le school life barrré on reprend toutes les thématiques de "Spiderman" (à grands pouvoirs, grande responsabilité, "Batman" (la lutte contre le crime, le devoir d'exemplarité, l'acharnement à défendre les valeurs incarnées…), "Superman" (l'homme d'acier symbole de paix), mais aussi "Captain America" (le faible qui devient fort pour défendre les faibles contre les forts), "Avengers", et "X-Men" ! Allez hop, passons tous en mode super-geek… ^^ All Might est très bien ^^ : derrière la caricature de super-héros yankee tout en muscles et en sourires ultrabright, il y a un homme blessé dans son âme et dans chair, rattrapé par le temps qui passe et désespérément à la recherche d'un héritier capable d'assurer l'équilibre du monde. Mais derrière les archétypes du super-héro lumineux ou du super-héros sombre, il y a un homme hanté par le poids de ses responsabilités qui puise dans ses dernières forces pour incarner aux yeux du monde les valeurs qu'il a toujours défendues et pour retarder la terrible déchéance qu'il sait désormais de plus en plus proche : telle une étoile filante il s'enfonce dans les ténèbres pour briller de mille feux avant son inéluctable fin… La relation entre le maître et l'élève est très bien ^^ : on est en dans la quête du Héros aux mille et un visages, la plus vieille et la plus belle histoire du monde qui raconte comment tout homme peut devenir plus grand et plus noble (je sais que ce mythe fondateur de l'humanité insupporte les commissaires littéraires, mais il faudra qu'un jour ces derniers se rendent compte qu'eux aussi il font partie de l'humanité). Entre "Karaté Kid" et classiques super-héroïques, on est dans du très bon shonen ! La rivalité entre Izuku et Katsuki est très bien ^^ : au-delà de l'opposition scolaire entre le fresh air vantard et le boloss trouillard, c'est d'abord et surtout l'opposition entre un surdoué, inébranlable mais égotique, et un bosseur, hésitant mais altruiste… C'est l'opposition de l'inné et de l'acquis, de ceux qui héritent de tout et de ce ceux qui doivent tout gagner à force de volonté ! le relationship drama entretenu entre les deux personnages est joliment troussé, le connard égocentrique devant se remettre en cause quand il se fait coiffer au poteau par celui qu'il a toujours haï et méprisé… Et au final on a une génération de super-héros bénévoles qui reprennent tous les discours humanistes du shonen nekketsu vintage, dont la devise du leader est « un pour tous » / au service de tous, et une génération super-vilains accros au pouvoir et au pognon qui reprennent tous les discours égoïstes et suprématistes des business schools anglo-saxonnes, dont la devise du leader est « tous pour un » / tous à mon service ! Les séquelles de la crise des subprimes sont décidément encore plus profondes que je ne le croyais… Monde de Merde ? Izuku parviendra-t-il à devenir le nouveau symbole de paix ? Izuku parviendra-t-il à réunir autour de lui la Justice League des temps nouveaux ? Katsuki Bakugô parviendra-t-il à atteindre les sommets sans succomber au Côté Obscur de la Force ? Shôto Todoroki parviendra-t-il à accomplir sa vengeance contre son père sans devenir ce qu'il a voulu faire de lui (cad l'instrument de ses ambitions malsaines) ? Tenya Iida parviendra-t-il à devenir assez fort pour défendre à son tour la cause de son frère et l'honneur de sa famille ? Ochako Uraraka parviendra-t-elle venir en aide à ses parents victimes de la crise économique ?...[/masquer] Dans ce tome 4, intitulé "Celui qui avait tout", le Championnat Yuei bat soin plein et nous assistons à l’épreuve de des batailles des cavaliers… Izuku cible désignée de tous les autres candidats, parvient néanmoins à réunir une belle équipe avec Ochako Uraraka, Fumikage Tokoyami et Mei Hatsume de la branche assistance spécialisée en gadgets divers et variés. Ils doivent tout miser sur la défense, en sachant que les autres équipes vont tout miser sur l’attaque quitte à jouer la montre pour tenter de remporter la mise au dernier moment ! Beaucoup de personnages, beaucoup de stratégies, beaucoup de renversements de situations, et le tout est parfaitement maîtrisé donc enjoy ! ^^ Entracte : la rivalité entre All Might et Endeavor est plus forte que jamais, Shoto le fils d’Endeavor soupçonne Izuku d’être le fils caché d’All Might et Minoru l’otaku ne perd pas le Nord en obligeant les filles de Seconde A à participer à concours de pom-pom girls fictif… La dernière épreuve est bien évidemment un tournoi de shonen !!! Izuku affronte Hitoshi Shinso (on t’as reconnu Shikamaru de "Naruto" ^^) Shoto affronte Hanta Sero, et cela se solde en 1 seul coup… Denki affronte Ibara Shiozaki, et cela se solde en 1 seul coup… Mei Hatsume profite de son combat contre Tenya Iida pour faire de la publicité à ses très nombreuses créations, tandis que Mina prend Yuga par la ruse et que les brutes Eijiro et Tetsutetsu livrent quasiment hors-champ un bon vieux combat de stonba à l’ancienne... Pour l’hésitante Ochako qui doit affronter l’inébranlable Katsuki c’est l’heure de l’ordalie ! J’avais pas autant kiffé un tournoi de shonen depuis Hunter X Hunter voire le cultissime Dragon Ball !!! (celui de "Fairy Tail" était bien, mais durait trop de tomes, celui de "Naruto" était bien mais se fait vampiriser par un bon remake de "aint Seiya Hadès") Ah, ça fait du bien…