Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Hunter x Hunter

Volume 36
de Yoshihiro Togashi , date de sortie le 03 mai 2019
La guerre de succession se poursuit. Kurapika continue de former d'autres gardes au nen afin d'assurer la protection du prince tandis que les morts mystérieuses se multiplient.
Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le lundi 24 février 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

La guerre de succession se poursuit. Kurapika continue de former d'autres gardes au nen afin d'assurer la protection du prince tandis que les morts mystérieuses se multiplient.

Caractéristiques

Titre Hunter x Hunter - Volume 36
Traducteur Thibaud Desbief
Collection Shonen Kana
Editeur Kana
Date de parution 03 mai 2019
Nombre de pages 201 pages
Dimensions 18,00 cm x 12,00 cm
Poids 145 g
Support Broché sous jaquette
ISBN / EAN 978-2-505-07636-0 - 9782505076360

3,5/5

Alfaric

Le 10/05/2019

Un tome 36 à l'image du tome 35 : le Black Whale poursuit sa route vers le continent caché avec ses 200000 passagers... Et dans ses étages supérieurs la Battle Royale entre les 14 héritiers du Royaume de Kakin bat son plein ! Nous sommes dans un huis-clos meurtrier dont les principaux membres ont des stand à la éJoJo's Bizarre Adventure" qu'ils doivent apprendre à maîtriser avant leurs concurrents pour augmenter leurs chances de survie, mais ils dans la même optique ils doivent apprendre à connaître les capacités de leur adversaire (c'est plus fluide et moins ardu à suivre chez Hirohiko Araki qui fait du un contre un, alors qu'ici on balance plusieurs dizaines de personnages d'un coup). Dans le même temps leurs collaborateurs, leurs serviteurs, les protecteurs et leurs tueurs doivent apprendre la maîtrise du nen à grande vitesse pour ne pas être tués avec leurs maîtres. C'est dense et c'est touffu, déjà parce qu'il y a des dizaines de personnages à présenter et à mettre en scène (ah ça, on n'est pas dans la simplicité et l'efficacité d'Agatha Christie il y aurait sans doute été le bienvenu de limiter le nombre de protagonistes de cette Battle Royale), mais aussi parce que c'est plein de phylactères riches en explications, en négociations et en tractations entre les principaux acteurs du drame (le mangaka réputé feignant préfère scénariser que dessiner, et de tome en tome cela se ressent avec des phylactères sans dessins mais entièrement remplis de texte). Dans ce gros merdier les princes mineurs essayent de faire front commun contre la Benjamin la brute sociopathe qui veut dominer le monde éternellement et Tseridonihi le serial killer sociopathe qui veut en jouir indéfiniment : on n'est pas loin de la lutte des classes dans cette Arche de Noé qui veut coloniser un nouveau monde mais qui a déjà été confisquée par la ploutocratie mondialisée qui n'a rien d'autres à faire que d'emmerder l'humanité toute entière avec ses insupportables games of thrones à la con (au Japon plus personnages ne croient aux bobard des élites autoproclamées à part elles et les seniors lobotomisés malheureusement de plus en plus nombreux à voter). C'est là qu'on apprendre que Kuroro Lucifireu a rassemblé ce qu'il reste de la Brigrade Fantôme pour prendre en chasse Hisoka, quel les niveaux inférieurs ont été mis en coupe réglée par 3 chefs mafieux en guerre les uns contres les autres (remember le dernier arc de la précédente série de l'auteur intitulée Yu Yu Hakusho), qu'ils sont en mèche avec tel ou tel Prince de Kakuin (ah les collusions entre la délinquance d'en bas et la délinquance d'en haut), mais surtout qu’ils sont des bâtards royaux et que l’un d’entre eux a hérité du pouvoir d’octroyer des pouvoirs à ses suivants. Le Jûnishins vont avoir fort à faire pour calmer la population quand cette dernière va apprendre qu’elle est la cible d’assassins et de terroristes dotés de superpouvoirs ! To Be Continued !!!

Tachan

Le 05/05/2019

5 mois après m'être mise à jour sur la série, voici déjà un nouveau tome, l'attente n'aura pas été trop longue pour moi. Malheureusement la lecture, elle, le fut ! J'ai trouvé ce nouvel opus particulièrement indigeste et encore j'avais la chance que ce qui précède soit encore frais dans ma tête, je n'imagine pas pour ceux qui suivent la parution française...On reste dans le même univers, on est toujours en pleine guerre de succession à bord de cette baleine flottante en direction d'un nouveau continent. Les morts sont toujours légion et on ne sait toujours pas qui est derrière tout ça. L'enquête se poursuit donc, mais je n'ai pas eu le sentiment d'avancer d'un pas ici. Kurapika fait partie de ceux qui mènent l'enquête et en même temps il donne aussi des cours de Nen à d'autres gardes maintenant. L'ensemble donne des dialogues, monologues et pensées interminables sur les différents concepts du Nen et ses possibilités, ainsi que sur les pouvoirs des uns et autres, entre faits et suppositions. C'est extrêmement lourd à lire et très peu intéressant. Les rares moments où j'ai sorti la tête de l'eau, c'est quand nous sommes sortis de là pour aller sur les ponts inférieurs à la rencontre de la Brigade fantôme qui recherche Hisoka, le grand absent de ce tome. Une fois de plus, le groupe a beau ne rien faire d'extraordinaire, il n'en dégage pas moins un charisme incroyable et une aura de dangerosité rarement égalée. Grâce à eux, on apprend un petit peu comme différents groupes mafieux en lien avec les princes régissent tout ce qui se passe là-dessous. C'est très sympa même si ici aussi, ça parle trop et ça avance peu.J'ai donc connu meilleur de la part de Togashi. J'espère que l'histoire va se réveiller parce que pour le moment cet arc est incroyablement lourd pour pas grand-chose au final. Il manque les traits de génie dont l'auteur était capable. PS/ Je ne supporte plus de voir les filles appelées "princes" elles aussi !