Prêt à feuilleter

Mirages d'Emanon

de Shinji Kajio , date de sortie le 07 mars 2019
Emanon a beau posséder une mémoire éternelle, c'est aussi une femme de chair et de sang, avec une mère, un père... et un frère, qu'elle a abandonné dès que leur génitrice a cessé de pouvoir s'occuper... Lire la suite

En stock en ligne

 RETRAIT GRATUIT
en magasin E.Leclerc

Livraison gratuite à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Emanon a beau posséder une mémoire éternelle, c'est aussi une femme de chair et de sang, avec une mère, un père... et un frère, qu'elle a abandonné dès que leur génitrice a cessé de pouvoir s'occuper des deux enfants. Takuma a terriblement souffert de cette trahison : quand il retrouve enfin sa soeur, il est incapable de lui pardonner !

Trente ans se seront écoulés avant qu'il ne la rattrape à nouveau... Le temps pour la jeune femme de vivre bien des aventures ! De voyages en mirages, suivez-la à travers de nouvelles péripéties...

Emanon est un des personnages les plus fascinants de la science-fiction contemporaine japonaise. Le dessinateur Kenji Tsuruta, tombé amoureux du concept imaginé par l'écrivain Shinji Kajio, donne un visage aussi vivant que mélancolique à cette incarnation féminine du passé, du présent et du futur de l'humanité. Que l'on croie ou non à son histoire, impossible d'oublier Emanon. Et elle non plus ne vous oubliera jamais...

Caractéristiques

Titre Mirages d'Emanon
Auteur Shinji Kajio
Traducteur Géraldine Oudin
Collection Latitudes
Editeur Ki-oon
Date de parution 07 mars 2019
Nombre de pages 225 pages
Dimensions 24,00 cm x 18,00 cm
Poids 424 g
Support Broché
ISBN / EAN 979-10-327-0399-1 - 9791032703991

3,5/5

Tachan

Le 28/03/2019

Déjà ma troisième rencontre avec Emanon et c'est à nouveau une aventure assez différente qui nous est racontée. Après son séjour en mer dans Souvenirs d'Emanon, et ses pérégrinations dans Errances d'Emanon, l'auteur développe ici un tout nouveau point de vue, encore une fois très riche mais peut-être encore plus dur que les fois précédentes. En effet, on suit cette fois, chose inédite, une Emanon amnésique, qui n'est autre que celle rencontrée dans le tout premier tome mais quelques temps plus tard (si j'ai bien compris). C'est l'occasion alors pour l'auteur de la présenter différemment, puisque c'est une version qui n'a pas connaissance de ce qui l'attend et de ce qu'elle est, ce qui change le biais de l'histoire. J'ai beaucoup aimé cette façon dont l'auteur remet son récit et sa mythologie en perspective le temps de ce tome, permettant ainsi une nouvelle fois de s'interroger sur ce qui définit un individu : est-ce sa mémoire, ses souvenirs forgés depuis qu'elle est née ? est-ce que quand on perd la mémoire on change de personnalité, d'identité ? Ce sont des sujets qui me parlent et je trouve qu'il y a une vraie sensibilité ici dans les débuts de réponse apportés à ces questions. Il démontre que le plus important c'est de vivre dans le présent pour avancer. Ce tome est aussi l'occasion d'un moment calme, un peu détaché de la réalité, mais où cette sérénité, liée à une vie toute simple, est bien souvent une façade, parce que les angoisses reviennent vite une fois la nuit tombée. En même temps, j'ai trouvé intéressant cette nouvelle rencontre, avec un homme semblable et pourtant différent des autres, qui s'attache vraiment à elle en dépit de son absence de souvenirs. Il lui prouve et reprouve sans cesse qu'elle n'est pas un fardeau malgré ses craintes. C'est une belle leçon d'amour, surtout avec la fin tragique de la première partie du tome. Le chapitre final est essentiel à lire pour conclure l'histoire de cette Emanon et comprendre le sens de cette relation. Cependant, au bout de trois tome, si j'aime le ton mi-SF mi-fantastique, la répétition qui s'opère dans le récit, jusqu'à l'enchaînement quasi identique de certains ressors me dérange un peu. Les tomes se lisent aussi bien vite, il y a peu de texte par endroit et c'est très contemplatif. Après ça n'enlève rien à la qualité du titre, parce que c'est graphiquement très intéressant. L'absence de texte fait qu'on s'attarde encore plus sur les dessins et que le dessinateur est obligé de rendre ceux-ci extrêmement parlant, ce qu'il fait fort bien, même si c'est parfois assez symbolique et qu'il faut du temps pour comprendre où il veut en venir. Mais c'est aussi ce qui fait tout le charme et la réflexion de cette série. J'ai donc apprécié la variation sur le même thème de l'histoire d'Emanon dans ce tome. Maintenant, qu'on a bien vu la genèse de cette version là d'elle, j'espère qu'on va aussi s'attacher à la petite qu'on croise depuis un petit moment, mais qu'on ne fait qu'entrapercevoir, comme l'illustre le jeu des rabats de la couverture (très bien pensé au passage). C'est donc encore un beau moment de lecture mais j'attends un peu plus de la suite.

Nausicaah

Le 18/03/2019

Le premier tome de ce manga était très marquant, parce qu'il s'agissait d'un livre unique et non d'une série. Malheureusement, la qualité du scénario s'est abaissée lors de la sortie du tome 2 et ce tome 3 continue cette baisse de qualité scénaristique. On retrouve Emanon, mais celle-ci est devenue amnésique et l'on est invité alors à la suivre dans sa nouvelle vie où... eh bien il ne se passe pas grande chose. Il s'agit d'une tranche de vie, qui n'apporte rien au scénario, excepté les 10 dernières pages, et encore. Le tome en soit n'est pas mauvais, mais il est totalement séparé du reste. Les dessins sont par contre très beaux, bien travaillés. L'encrage couleur n'est pas disponible au début, mais vers la fin d roman, ce qui change des deux derniers tomes. J'achèterais la suite pour voir vers où cela nous mène, mais je reste de moins en moins convaincue de cette suite.