Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Kingdom

Volume 1
de Yasuhisa Hara , date de sortie le 13 septembre 2018
Cette Histoire se déroule avant notre ère.

La Chine, qui n'est pas encore unifiée, traverse une grande guerre de cinq siècles. Shin, un jeune garçon contemporain de ces temps violents... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le mercredi 01 avril 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Cette Histoire se déroule avant notre ère.

La Chine, qui n'est pas encore unifiée, traverse une grande guerre de cinq siècles. Shin, un jeune garçon contemporain de ces temps violents et houleux, cherche, par la seule force de son épée, à se faire un nom sous les cieux !!!


Caractéristiques

Titre Kingdom - Volume 1
Auteur Yasuhisa Hara
Série Kingdom
Editeur Meian éditions
Date de parution 13 septembre 2018
Dimensions 19,00 cm x 14,00 cm
Poids 350 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-36877-805-0 - 9782368778050

4,5/5

Yradon4774

Le 24/01/2020

"Kingdom T.1" de @HaraYassa chez @Meian_editeur Je vais vous faire une confidence, je suis devenu un néophyte dans tout ce qui touche aux mangas de près ou de loin. Du fait, notamment, que j'ai arrêté d'en lire pendant un bon moment et surtout d'en vendre depuis 10 ans. Je n'arrivais plus à trouver ce qui m'avais attiré au début, quand le genre a enfin percé en France, au début des années 2000, avec notamment "One Piece", "Naruto", "Hunter X Hunter", "FullMetal Achemist" ou encore "Berserk", pour ne citer qu'eux. Une certaine lassitude, un certain désintérêt dû à la longueur de l'histoire (One Piece), l'attente interminable entre chaque tome (Hunter X Hunter, Berserk), sont venus à bout de ma patience et de mon intérêt. J'ai carrément vendu mes "Berserk", mes "Naruto" et mes "One Piece." Cependant, je m'y suis remis dernièrement lorsque j'ai vu qu'un nouveau tome de "Berserk" allait enfin sortir. Cela m'a permis de reprendre du plaisir à relire du manga, mais également, de découvrir de nouvelles séries, comme "Valkyries Apocalypse" ou encore "Kingdom", bien naturellement. C'est donc du tome 1 de ce dernier que je vais vous parler dans cette nouvelle chronique. Passons donc au cœur du sujet. "Kingdom" raconte donc l'histoire de deux orphelins Shin et Hyou, contemporains des temps violents qu'endurent depuis 500 ans la Chine, qui n'est pas encore celle que nous connaissons aujourd'hui. Ce sont deux orphelins de guerre, recueillis par le maire d'un village, ayant échappé aux affres de la violence, endurent, bon gré, malgré une vie de serviteur, proche de l'esclavage. Ces deux garçons ont d'autres ambitions, notamment celle de se faire un nom sous les cieux. Pour se faire, ils se préparent en secret à devenir les plus grands généraux que la Chine n'est jamais vue. Lors d'un de leur innombrable duel, nos deux compères vont croiser la route d'un des plus puissants personnages de l'état de Qin. Rencontre qui va changer leur vie et leur destin à jamais. Shin se retrouve donc seul avec ses geôliers, pendant que Hyou part à la cour pour prendre son futur à plein main. Chose que ni l'un ni l'autre ne sait, est que tout leur joli plan va partir en fumer et que rien ne va se passer comme prévu. En effet, la fatalité de leur destin se fera cruelle pour l'un et imprévisible pour l'autre. Plongez donc sur les traces de Shin, dans cette Chine chaotique où la loi du plus fort prédomine. J'ai fait exprès de ne pas trop développer l'histoire de ce manga, car, me connaissant, j'aurai pu spoiler l'histoire et vous divulguer des informations essentielles que je préfère vous laisser découvrir par vous-même en vous laissant acheter cette série. Ce manga est donc une véritable trouvaille, mon premier coup de cœur de cette année 2020, tant l'histoire de Shin et Hyou m'a plu, m'a interpellé, m'a subjugué. Elle est intelligemment construite et dévoile ses cartes au fur et à mesure des pages avec brio. Dès les premières pages, le lecteur est happé par ces deux personnages, qui ne payent pas de mine, mais qui arrivent parfaitement à vous émouvoir et à vous faire adhérer à l'âme même de cet opus. On prend un réel plaisir à les voir évoluer, souffrir, grandir, qu'on aimerait bien qu'ils rejoignent notre bande. De plus, découvrir cette part sombre de ce grand Empire qu'est la Chine est tout simplement instructif et passionnant. Chaque rebondissement de l'histoire, chaque personnage sont pilotés d'une main de maître et font que la musicalité de ce manga est accordée à la perfection. On découvre que ce n'est pas juste un récit de guerre quelconque, mais un véritable chef d'oeuvre, tant on devine le nombre d'heures qu'il a fallu pour créer et développer cet univers. Le côté niait que l'on peut retrouver dans certains shonen et certains seinen, n'a pas sa place ici et cela permet donc d'offrir un véritable bon moment de lecture. En plus d'avoir une histoire brillamment construite et palpitante, "Kingdom" possède également un univers graphique de toute beauté. On a l'impression que chaque case de l'histoire à sa propre vie, sa propre identité, permettant une lecture immersive et jouissive. Le trait, quoique classique, mais net et précis, construit petit à petit l'identité de chaque personnage, de l'histoire et donc du manga en lui-même. Les phases de combats, comme les gros plans sur tel ou tel personnage, sont d'une telle beauté, que nous prenons plaisir à découvrir l'univers créé par Yasuhisa Hara et à plonger dans cette Chine, qui n'a pas encore pris conscience de son potentiel et qui n'a pas brisée sa chrysalide. Pour finir, c'est ce genre de manga que j'attendais depuis longtemps, pour me redonner  le goût d'en lire, car c'est un genre qui se doit d'être connu, reconnu et lu avec plaisir. Et je préciserai une dernière chose, non le manga n'est pas qu'une lecture pour jeunes ou adolescents boutonneux, car c'est comme son alter-ego le comics, un genre qui a été stéréotypé et mal aimé depuis toujours. Le neuvième art n'est pas réservé qu'à la BD franco-belge, mais comporte en son sein deux autres genres remplis de pépites et de poésie. C'est donc un manga dont j'ai hâte de lire la suite, que je vous recommande et que je vous conseille de découvrir. Note Tome 1 : 5/5. C'est donc sur ces derniers mots que je vais conclure ma chronique sur cet excellent tome 1 de "Kingdom". Et vous, quelles sont vos dernières lectures du moment ? Comme toujours, suivez-moi sur les réseaux sociaux ou directement sur ce blog, pour échanger avec votre serviteur et/ou être les premiers avertis lorsque paraît une nouvelle #chronique. Je viens également d'ouvrir un #insta, un compte @Babelio et je suis "Superlecteur" sur IZNEO, pour ce blog à retrouver sous les #nametag : yradon4774 (insta) et Yradon4774 (Babelio et IZNEO). See you soon sur les ondes...

Justinator

Le 29/10/2019

Depuis le temps que je devais me lancer dans ce manga, et je n'ai pas été déçue ! Dans la Chine antique, Shun est un orphelin qui passe son temps à se battre en duel avec son grand ami Hyou. Leur rêve ? Devenir des guerriers dont l'Histoire retiendra les noms. Ce premier tome est déjà riche en rebondissements, et pousse, nous lecteur-ice-s à se procurer la suite !

CornerBD

Le 12/07/2019

Je n'ai jamais trop été attiré par des titres "médiévaux"; mais j'avoue que cela faisait un moment que cette série me faisait de l’œil. J'ai d'abord essayé de la lire en "scan", mais je n'avais pas réussi à me lancer; puis j'ai fini par avoir l'opportunité de lire la version papier. Je peux vous dire que je ne regrette finalement pas. Un très bon premier tome, qui démarre sur les chapeaux de roue. J'attends de voir comment va évoluer le récit, et j'ai d'ailleurs les 4 prochains tomes à la maison qui n'attendent qu'une chose: que je les lise. Je vais m'empresser de le faire, et ne manquerait pas de vous faire un retour pour vous dire si l'essaie se transforme. Bref, si vous pouvez mettre la main dessus, n'hésitez pas!! Article complet sur le lien suivant:

yanndallex

Le 04/10/2018

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, ce manga est pour moi ma révélation manga de l’année. Outre que les jaquettes de couverture soient belles, le scénario et le dessin en sont aussi tout à fait remarquables ! Pour l’anecdote, ce manga a été édité la première fois au japon en 2006 et est composé de … 51 volumes à juillet 2018, alors il va falloir bien suivre… lol Meian éditions nous a donc (et merci à eux) traduit et édité une belle merveille pour 2018 !! Le livre : Les volumes de ce manga sont superbes, relativement épais et avec une reliure de bonne qualité. Les jaquettes font visiblement bien leur travail de vente et attirent d’un coup d’œil. De plus le touché lisse est vraiment agréable, et l’impression du titre (probablement à chaud) apporte un petit effet relief bien singulier. Le dessin : Le dessin en noir et blanc (hormis la première page en couleur) de Yasuhisa Hara est merveilleux, vivant, dynamique. Il n’y a absolument rien à envier aux autres grands noms auteurs de manga. On constate un énorme travail d’ombre et lumière dans un style hachures, accompagné par un usage intensif de trames. Ceci dit le constat d’utilisation des trames ne saute pas aux yeux à la première lecture. Ce n’est qu’en s’y attardant un petit peu que ce bilan peut se faire. Evidement l’usage de trames peut révéler quelques imperfections avec quelques « blancs » laissés en voisinage de contours… Mais c’est aussi tout ce qui fera le charme de ce livre lors d’une relecture. Pendant cette première lecture, l’intensité véhiculée des émotions par le dessin nous captive et nous plonge dans ce récit comme si nous le vivions en lieu et place des protagonistes, et cela notamment avec ces superbes gros plans dégageant des sentiments forts ! Le trait est particulièrement ciselé, précis et détaillé… Un vrai régal. Les mises en scène sont redoutables d’efficacité surtout lors des phases de combats. Elles sont évidemment accompagnées de nombreux effets visuels et de cadrage donnant ainsi encore plus de puissance aux scènes d’actions. Le travail documenté sur les tenues d’époque est aussi particulièrement appréciable et riche d’information. En résumé, graphiquement vous ne serez pas déçus. Chaque page, chaque scène est un confort pour notre rétine. Le scénario : Ce récit est une pure fiction mais évoluant dans un contexte historique chinois avéré, pendant la période de royaumes combattants au cours du Ve siècle avant Jésus-Christ. Les sept royaumes en guerre sont donc les états de Qin, Zhao, Han, Wei, Chu, Yan et Qi. Il s’avère aussi que l’histoire « fictionnelle » du régent Ei Sei est inspirée évidemment de celle de Zheng Ying alias Qin Shi Huang, l’unificateur de l’empire de chine et fondateur de la dynastie Qin. Outre ces aspects d’antan, le reste de l’œuvre n’est que pure fiction laissant ainsi libre court à l’imagination de son auteur, dans la mesure où cela reste plausible… Et ce récit est véritablement intense, avec un rythme bien endiablé. On ne s’ennuie pas et on dévore d’une traite tout le volume. Les caractères des personnages sont tous bien déterminés et tranchés, et que l'on aime ou pas les différents protagonistes, on s'en prend finalement d’une certaine affection pour chacun, y compris les méchants. L’environnement culturel de cette saga est aussi énormément renseigné et regorge d’informations sur les protocoles féodaux Chinois. Le découpage est bien remuant lui aussi, variant allègrement le nombre de vignettes par page, ainsi que les tailles et formes des cases afin de nous émoustiller joyeusement. En bref, voilà typiquement le genre de livre que j’apprécie particulièrement car il éveille ma curiosité, me passionne et surtout me divertit beaucoup. Cette œuvre est, selon moi, assurément le manga de l’année 2018. J’ai adoré.

LeslecturesdeFrimousse

Le 03/10/2018

Shin et Hyou sont deux orphelins recueillis par le chef du village. Mais depuis qu’ils se sont rencontrés, ils s’entrainent au combat à l’épée pour un jour parvenir à être de grand généraux ! Mais la rencontre avec un noble va tout chambouler… J’ai beaucoup aimé ce premier tome qui nous lance directement dans l’action ! On rencontre Shin le personnage principal, très impulsif alors que son ami Hyou lui est calme. L’histoire entre les rivalités pour le trône sont très intéressantes même si je trouve un peu dommage qu’il y est un « méchant » et un « gentil ». Le dessin se marie très bien à l’histoire car il renforce son aspect sombre et violent. Cette série débute vraiment bien et j’ai hâte de voir ce que donnera la suite ! Ma note : 17/20 Une série qui promet d’être intéressante ! #Frimousse