Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Dragon ball

Volume 19, Vegeta
de Akira Toriyama , date de sortie le 21 février 1996
Entraîné par Piccolo, Sangohan affronte les terribles Saïyens Nappa et Végéta. Son père Sangoku, ressuscité, vient lui prêter main-forte !
Lire la suite

Livraison estimée le mercredi 24 juin 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Entraîné par Piccolo, Sangohan affronte les terribles Saïyens Nappa et Végéta. Son père Sangoku, ressuscité, vient lui prêter main-forte !

Caractéristiques

Titre Dragon ball - Volume 19, Vegeta
Série Dragon ball
Collection Manga
Editeur Glénat
Date de parution 21 février 1996
Nombre de pages 192 pages
Dimensions 18,00 cm x 12,00 cm
Poids 160 g
Support Broché
ISBN / EAN 2-7234-1902-9 - 9782723419024

4/5

mikaelunvoas

Le 03/08/2019

Nous sommes clairement dans la deuxième saison de sangoku, il a grandi. Le coté espiègle du début a progressivement disparu. Ici comme beaucoup, un combat sur plusieurs tomes avec des puissances qui ne cessent d'augmenter. Un petit détail amusant, l'utilisation du nuage supersonique.

py314159

Le 30/06/2018

Du combat sans temps morts du début à la fin. Les deux Saiyens sont de redoutables adversaires et les morts ne se comptent plus. La violence a pris le pas sur l'humour. L'intensité dramatique et les dessins sont bien maîtrisés par Akira Toriyama.

Alfaric

Le 10/05/2015

Après l'affrontement contre Piccolo Senior Junior, l'affrontement contre les Saïyens constitue un nouveau moment fort de la saga, qui est depuis longtemps devenue culte. Dommage que dans sa première partie le mangaka délaie un peu sauce avec Végéta qui alterne des « Nappa, il faut les tuer ! » et des « Nappa, il faut attendre avant de les tuer ! »… C'est d'autant plus dommage qu'il maîtrise bien les rebondissements de son arc, avec plein de retournements/inversions de situation. Nappa donc entre en scène et c'est l'hécatombe dans les rangs de la team Goku : Chaozu, Tenshinhan, Piccolo… (Qui passe du côté lumineux de la Force en réussissant son examen d'entrée dans les forces du bien, mention badass ! ^^) Mais Goku arrive et là ça ne rigole plus pour les super-vilains. Après Nappa qui jouait au chat et à la souris avec la team Goku, c'est Goku qui joue au chat et à la souris avec Nappa. Végéta s'impatiente et bute son allié avant d'entrer en scène. Nouvelle inversion de situation avec Goku qui de favori devient le challenger, la peur et la confiance en soi changeant de camp. Mais on est dans un shonen nekketsu et le sang de Goku s'enflamme en prévision d'un bon combat contre un adversaire puissant (hommage à Bruce Lee, le père de la philosophie nekketsu). S'il veut remporter la victoire, il va devoir faire appel à la technique apprise durant son entraînement aux Enfer : le kaio-ken ! Les dessins et le découpage d'Akira Toriyama ont toujours été excellents, mais force est de constater qu'ils ne font que s'améliorer de tomes en tomes (il suffit de regarder ce comparer le charadesing des personnages entre 2 arcs du manga). Par contre on continue avec les onomatopées complètement inutiles pour ne pas dire débiles qui viennent ponctuellement ou régulièrement polluer les planches : zip, zap, pif, paf, toc, plouc… (Gros soupir !) Heureusement que les adaptations/traduction ont gagné en qualité au fil des éditions, parce qu'on partait de bas et de loin hein !

Takateru

Le 12/03/2015

L'aventure fait désormais place à des combats de guerriers surpuissants. Bye bye l'équipe des prémisses qui sert désormais de sparringpartners, bonjour les confrontations de supers pouvoirs. Un tournant appréciable mais pas forcément judicieux eu égard aux origines de la série !

garrytopper9

Le 24/03/2014

Ça commence à devenir une habitude avec ce titre: la totalité de ce tome est consacré au combat. Les Sayans sont arrivés sur Terre et le massacre commence, aucun des alliés de Goku ne peut tenir tête à Nappa et les sacrifices se multiplient… Mais Goku finit par arriver, et là le décalage en est presque choquant: il possède une puissance hors du commun qui ridiculise Nappa… Le fossé ne sera désormais jamais plus comblé, et nombre de personnages ne vont désormais plus servir à rien, si ce n’est faire de la figuration.