Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

America

de Jon Hughes , date de sortie le 10 juillet 2018
America

America, sorte de super-agente au tempérament rebelle, enquête pour le compte de HeroCorp, une entreprise pour superhéros. Un jour, mystérieusement, elle perd son pouvoir d'indestr... Lire la suite

Livraison estimée le jeudi 16 juillet 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

America

America, sorte de super-agente au tempérament rebelle, enquête pour le compte de HeroCorp, une entreprise pour superhéros. Un jour, mystérieusement, elle perd son pouvoir d'indestructibilité. Refusant de mettre fin à sa carrière, elle s'accroche et révèle rapidement une certaine addiction à une sensation nouvelle : la douleur...

Caractéristiques

Titre America
Auteur Jon Hughes
Traducteur Duc du Vexin
Editeur Graph Zeppelin
Date de parution 10 juillet 2018
Nombre de pages 96 pages
Dimensions 27,00 cm x 18,00 cm
Poids 538 g
Support Cartonné
ISBN / EAN 979-10-94169-37-7 - 9791094169377
Rayon BD, Humour / Comics

5/5

antigoneCH

Le 10/07/2018

Il se peut que je vous étonne un peu avec mon coup de coeur du jour ! Mais je dois dire que grâce à mon garçon (13 ans,) je baigne dans l’univers des super héros depuis longtemps. La semaine dernière, nous étions d’ailleurs au rendez-vous pour la sortie au cinéma du deuxième épisode des Indestructibles. Ce qui arrive à America, dans le tout premier épisode de cette série a quelques liens avec le thème de ce deuxième opus, car elle met sans conteste le féminin à l’honneur. Mais loin d’être devenue la meilleure super héroine du moment, America a perdu elle, de manière complètement étonnante, et depuis peu, tout pouvoir d’indestructibilité. America travaille pour HeroCorp, une entreprise de super héros, et ce depuis dix ans, elle n’a donc pas l’intention d’arrêter ses activités. D’ailleurs, la voici toujours sur la brèche, et devenue accroc à cette nouvelle sensation jusque alors inconnue d’elle : la douleur. Ses employeurs ne sont pas chauds de la laisser travailler ainsi, et son contrat d’assurance est d’ailleurs rompu quand elle refuse de porter la nouvelle combinaison qu’on lui a fabriquée. Mais America ne s’en laisse pas compter et démontre qu’elle reste malgré ses nouvelles failles une super héroïne. Personnellement, j’ai beaucoup aimé dans ce premier épisode, les dialogues savoureux et percutants écrits par Jon Hughes, le créateur d’Overground Comics. Les dessins de Jason Pearson et Alé Garza sont également très beaux, et d’une violence esthétique plutôt sobre. Ils ont su donner au corps de la jeune Bernadette Callaway, force et fragilité. Ce sont d’ailleurs les plus belles planches de l’album, celles où l’on découvre le corps de le jeune femme, belle, rebelle, mais blessée. J’ai hâte de suivre la suite des aventures de cette héroïne attachante qui découvre soudain ce qu’être devenue mortelle signifie. Et j’aime sortir aussi qualitativement de ma zone de confort.