Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Bug

Volume 2
de Enki Bilal , date de sortie le 17 avril 2019
BUG définition

En français : se dit d'un défaut affectant un programme informatique.

En anglais : se dit d'un insecte, d'une bestiole, d'un virus...

En 2041, la Ter... Lire la suite
 

En stock en ligne

Livraison estimée le vendredi 10 juillet 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

BUG définition

En français : se dit d'un défaut affectant un programme informatique.

En anglais : se dit d'un insecte, d'une bestiole, d'un virus...

En 2041, la Terre est brutalement et simultanément confrontée aux deux. Un homme taché de bleu, et au corps squatté par un alien, se retrouve dans la tourmente, convoité par le reste du monde.

Caractéristiques

Titre Bug - Volume 2
Auteur Enki Bilal
Série Bug
Editeur Casterman
Date de parution 17 avril 2019
Nombre de pages 75 pages
Dimensions 27,00 cm x 20,00 cm
Poids 540 g
Support Cartonné
ISBN / EAN 978-2-203-16361-4 - 9782203163614

4,7/5

Crossroads

Le 01/09/2019

2041. Le monde est toujours en mode bug généralisé. Gemma, la fille de Obb, toujours otage d'un groupuscule avide des connaissances infinies du paternel. Sinon, dans l'ensemble, tout va bien. Faut pas se plaindre... Obb est une tâche. Non pas intellectuelle, ce serait plutôt le contraire, mais bleue avec une sale propension à se généraliser dangereusement sur l'ensemble de son corps. Véritable divinité numérique, il est LA cible, le gars avec un point rouge comme pensionnaire indélébile sur le front, la priorité absolue de dirigeants se foutant de l'amour de leur prochain comme de l'an 40. Bilal poursuit dans l'excellence, merci à lui. Le propos se veut toujours aussi original et inventif. Je passe sur les dessins, véritables feux rouges rétiniens qui n'appellent qu'à une seule chose : la contemplation. Juste un léger questionnement, là, en passant, impossible d'envisager le moindre final à la lecture de ce second opus. En même temps, il semblerait, à l'écouter sur la T.S.F, fréquence 110.4 pour tous les p'tits clous, que Bilal ne sache pas lui-même de quoi sa planche suivante serait faite lorsqu'il se met à l'ouvrage. Storyboard et auteur sembleraient incompatibles. Vraiment hâte d'en découvrir l'ultime rebondissement histoire de pogoter de contentement une ultime fois...

Cancie

Le 21/07/2019

Nous sommes en 2041. Un crash informatique total a eu lieu et privé le monde entier de toutes ses données. Un homme, un seul, Kameron Obb, taché de bleu et au corps squatté par un alien est détenteur de toute la mémoire du monde. Lui, n'a que faire de ce pouvoir, une seule chose l'obsède : retrouver sa fille Gemma. Par contre, lui, est convoité par le monde entier et se retrouve traqué par tous les gouvernements du monde, les mafias et autres intégristes. Enki Bilal, dans ce deuxième livre, met l'accent sur l'amour filial, l'amour que porte Kameron pour sa fille Gemma, et inversement. Ils sont tous les deux portés par cet amour et prêts à tout pour se retrouver. L'accent est mis également sur les femmes et leur meilleur pouvoir de résilience. L'auteur a su capter les maux et les angoisses de l'époque avec, notamment, les programmes de rajeunissement ou les porteurs trop "chargés" d'implants désormais dévitalisés donc potentiellement dangereux. Outre tout cela, une autre crainte se profile en fin d'ouvrage qui ne peut avoir qu'une solution ... numérique. Dans cet album, un bel univers chromatique de bleu et de brun et de magnifiques dessins servent superbement les propos de l'auteur et restituent bien l'ambiance. Un peu d'humour saupoudré çà et là ajoute du plaisir à la lecture de BUG. Il ne reste plus qu'à attendre le livre 3 pour connaître la suite ! Patience donc.

garrytopper9

Le 24/04/2019

« Bug » nous présente un futur proche (année 2041) dans lequel l’humanité serait devenue totalement dépendante du monde numérique. Incapable de vivre sans tout ce que la modernité et le monde virtuel lui a apporté, le genre humain se retrouve mis au pied du mur lorsque qu’un BUG généralisé apparait et la dépouille de toutes les données virtuelles accumulées en ligne où même sur des supports matériels. L’ensemble du savoir se volatilise en un instant, laissant les hommes dépossédés de toutes connaissances. Seules les personnes nées avant 1980 possèdent encore les capacité intellectuelles pour pouvoir vivre dans un tel monde. Comme toujours dans les univers d’Enki Bilal, le monde qu’il nous présente semble dégénéré et prêt à s’autodétruire tandis que l’humanité ressemble de façon effrayante à ce qu’elle est aujourd’hui et surtout à ce qu’elle semble sur le point de devenir si elle continue à suivre le chemin sur lequel elle s’est déjà engagée. Cette réflexion sur la façon dont l’univers numérique est en train d’empiéter sur la réalité physique des choses va de paire avec une aventure trépidante. En effet, au-delà du mystère de la disparition des données numériques, nous suivons les péripéties d’un astronaute contaminé par un étrange organisme extraterrestre. Il semble détenteur de toutes les connaissance numériques perdues sans parvenir à se l’expliquer. Cet être anodin va devenir, grâce à cet extraordinaire savoir, un butin de choix pour tous les gouvernements, grandes puissances industrielles ou groupuscules religieux. Il va donc devoir lutter pour sa liberté tout en essayant de retrouver sa fille enlevée par de mystérieux individus. Enki Bilal nous propose donc une nouvelle fois une aventure humaine se déroulant dans un univers de science-fiction si réaliste qu’il en fait froid dans le dos. Les complots des puissants et les mystères liés à des forces inconnues vont se mêler pour former un récit particulièrement passionnant. J’espère vous avoir donné envi de vous plonger dans la lecture de « Bug ». Si vous connaissez déjà Enki Bilal et appréciez son travail, vous ne serez pas déçu par cette nouveauté à la hauteur de ses œuvres précédentes. Quand aux nouveaux lecteurs, cette série sera parfaite pour vous faire un avis sur un auteur au style très particulier. Alors, n’hésitez pas !