Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Darnand, le bourreau français

Volume 3
de Patrice Perna , date de sortie le 28 août 2019
« Le seul idéal de Darnand, c'est la haine. C'est pour ça qu'il sera jugé, et c'est la seule chose que l'histoire retiendra de lui. »

Qui était Joseph Darnand ? Héros de guerre ou bourreau... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le mercredi 10 juin 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

« Le seul idéal de Darnand, c'est la haine. C'est pour ça qu'il sera jugé, et c'est la seule chose que l'histoire retiendra de lui. »

Qui était Joseph Darnand ? Héros de guerre ou bourreau impitoyable ?

Avec ce triptyque, Fabien Bedouel et Patrice Perna explorent, dans une fiction très documentée, les recoins les plus obscurs de l'âme humaine. Joseph Darnand, soldat français parmi les plus décorés de la Première Guerre mondiale, est devenu l'un des pires collaborateurs en 1940.

L'une des figures les plus sombres de l'histoire française du XXe siècle.

Caractéristiques

Titre Darnand, le bourreau français - Volume 3
Auteur Patrice Perna
Editeur Rue de Sèvres
Date de parution 28 août 2019
Nombre de pages 55 pages
Dimensions 32,00 cm x 24,00 cm
Poids 664 g
Support Cartonné
ISBN / EAN 978-2-36981-104-6 - 9782369811046

4,2/5

Ogrimoire

Le 27/12/2019

Troisième et dernier tome de la série, c’est définitivement une grande réussite ! Bon, il faut dire que le personnage central, Darnand, est infiniment romanesque. Et ce d’autant plus que l’auteur le montre dans toute sa complexité – et plus encore dans ce dernier tome. En effet, alors que l’ambigüité venait jusque-là essentiellement d’Ange, on découvre ici Bruckberger, un prêtre, qui, tout en reconnaissant la face sombre du personnage, fait partie de ceux qui l’ont connu comme héros – c’est lui dont les propos sont repris dans la citation en haut de page ! La dimension jusqu’au-boutiste, sans nuance, de Darnand est clairement mise en avant. Et cela rend ce personnage non pas attachant – évidemment non ! – mais on ne peut s’empêcher d’avoir une certaine admiration, même si elle est teintée de dégoût. Et cette idée que, si Pétain et les généraux n’avaient pas capitulé, Darnand aurait sans doute continué à se battre, jusqu’à l’ultime sacrifice, ne peut pas laisser le lecteur indifférent. Ange, de son côté, n’est pas non plus décrit comme un héros pur et dur. Il a, lui aussi, ses parts d’ombre. Et l’on sent, intuitivement, qu’il aurait pu, lui aussi, basculer du mauvais côté. Cela le rend, là aussi, humain, juste humain, profondément humain. Et c’est déjà beaucoup ! Parmi les personnages secondaires, on retrouve des thèmes bien connus, mais qui trouvent ici une expression très réussie. Ainsi, autour de Gombert, on voit des miliciens qui, sentant le vent tourner, tentent de se draper dans les habits de la Résistance. Parmi les vainqueurs, certains donnent l’impression de vouloir bien vite oublier que, pendant la guerre, ils ont accepté des compromis… Bref, c’est une humanité plutôt faible et corruptible que l’on voit graviter autour des deux rocs placés au centre de la série, Darnand et Ange… Et cela fonctionne vraiment bien !

duthyrobert

Le 13/10/2019

Héros ou bourreau ? La #BD historique constitue un genre particulièrement riche et intéressant et ses auteurs s'emploient souvent à remonter à la surface des évènements que la grande Histoire n'évoque plus. Rue de Sèvres nous propose le troisième volume de Darnand, le bourreau français de #bedouel et #perna (ainsi qu'un coffret Intégrale joliment illustré de rouge et de noir). Un troisième volume dans la droite ligne des deux (excellents) précédents qui poursuit jusqu'à l'hallali le récit de la vie de ce héros de la première guerre devenu salaud à la seconde. Toute l'horreur, toute l'ambiguité, toute la cruauté, toute l'hypocrisie de la guerre en trois volumes. Percutant

yv1

Le 07/10/2019

1944/1945, c'est la fin pour Darnand et la milice. La guerre se termine et chacun cherche à s'enfuir ou à se refaire une virginité, un passé de résistant -de la dernière heure-, prêt à tout pour le faire croire. Darnand est arrêté, attend son procès et son issue prévisible : la peine de mort. C'est aussi le moment de régler les comptes. Troisième tome de la série historique passionnante sur Darnand et la milice ou comment les mauvais choix d'un homme, pourtant héros de la 1ère guerre le mènent vers l'horreur et l'ignominie. Comme dans le tome 1 et le tome 2, les auteurs, Patrice Perna au scénario et Fabien Bedouel au dessin, sont très documentés et ajoutent à l'histoire réelle des personnages de fiction. Le tout donne une série formidable qui parle de la guerre, des combats, mais aussi des hommes entraînés à commettre des actes, contre leur volonté. Ici, il s'agit plutôt de Ange, le héros fictif, mais on pourrait le rapprocher des Alsaciens réfractaires au STO qui furent enrôlés de force dans l'armée allemande. Le tome 3 arrivant un an après le précédent, il est prudent de tout relire pour bien se souvenir des détails, mais qu'importe, ce n'est pas un calvaire, bien au contraire.

SdImag

Le 11/09/2019

Au nom de la Patrie Après le saisissant Kersten, médecin d'Himmler, Patrice Perna retrouve Fabien Bedouel pour composer le portrait subtil et complexe de Joseph Darnand, héros de la Grande Guerre et incarnation des horreurs de la collaboration. Peu d’homme ont été comme lui tour à tour admiré et haït… Remarquablement servit par le trait puissant de Fabien Bedouel, le scénario solidement charpenté de Patrice Perna tente de cerner les raisons qui ont poussé le héros à devenir ce bourreau français qui resta, jusqu’au bout, persuadé d’avoir servi une juste cause. Ce qui le rend profondément et tragiquement humain alors même qu’il aurait été si facile de se contenter d’en faire un monstre… Des circonstances exceptionnelles sont les révélateurs des grandeurs et des bassesses de l’âme humaine… Et l’édifiant récit qui nous est fait nous rappelle que les discours servis par les souverainistes européen n’a rien à envier à celui tenu par les groupuscules d’extrême droite dans l’entre deux guerre… Bertolt Brecht ne s’était pas trompé en écrivant que « le ventre est encore fécond, d'où a surgi la bête immonde ». Darnand, le bourreau français est un triptyque édifiant qui pousse le lecteur à s’interroger sur notre société actuelle en s ‘appuyant sur le destin hors du commun…

bibiouest

Le 08/09/2019

Dernier tome de ce triptyque consacré à J.Darnand. Plusieurs hypothèses sont formulées par les auteurs pour tenter de «comprendre» ce qui a poussé un héros de la guerre 14/18 dans les bras de la collaboration la plus atroce. La partie «fiction» scénario et dessins, est formidable, pour ce qui est de l'histoire c'est un thème tellement complexe qu'il faut sans doute compléter avec des ouvrages plus documentés. Ce troisième volume est complété par des articles de journaux de 1945, «Ce Soir» «Le capitaine X... raconte: Darnand m'a livré le secret DU TRESOR DE LA MILICE.