Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

La quête de l'oiseau du temps : avant la quête

Volume 5, L'emprise
de Serge Le Tendre, Régis Loisel , date de sortie le 20 octobre 2017
Raya a été tuée lors d'un traquenard préparé par l'ordre des Signes alors qu'elle était sous la protection du chevalier Bragon et de son élève Bulrog. Ces derniers ont survécu. Bragon est devenu... Lire la suite

Livraison estimée le vendredi 12 juin 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Raya a été tuée lors d'un traquenard préparé par l'ordre des Signes alors qu'elle était sous la protection du chevalier Bragon et de son élève Bulrog. Ces derniers ont survécu. Bragon est devenu amnésique après une chute. Bulrog rejoint la famille de Bragon. il doit prévenir Mara et son père.

Caractéristiques

Titre La quête de l'oiseau du temps : avant la quête - Volume 5, L'emprise
Editeur Dargaud
Date de parution 20 octobre 2017
Nombre de pages 62 pages
Dimensions 32,00 cm x 25,00 cm
Poids 644 g
Support Cartonné
ISBN / EAN 978-2-205-07578-6 - 9782205075786

3,7/5

Shork

Le 25/02/2020

Cinquième volet du cycle préquel “Avant la Quête” où l’on suit les aventures du jeune chevalier Bragon accompagné de Bulrog. Les dessins, malgré les changements de dessinateurs, restent dans le style de Loisel, propres et agréables. Mais le scénario laisse à désirer : c’est assez lent, l’idée de l’ “emprise” est un peu convenue et inappropriée, et le final (sans dévoiler l’intrigue) est plutôt incohérent… Au final, on obtient une série de fantasy correcte, mais sans l’originalité de la série originale précurseur du genre.

Catilina38

Le 13/03/2018

Je n'ai jamais été un super-fana de Régis Loisel et de la Quête (série avec laquelle est née à l'héroïque-fantasy toute une génération des années 70) mais j'ai appris à apprécier le monde d'Akbar et le style cracra-réaliste insufflé par Loisel. J'avais pourtant pris le train en marche d'Avant la quête et apprécié la série malgré un étirement de publication qui mine de rien joue en défaveur d'une implication du lecteur. Il faudra probablement attendre le dénouement (au prochain tome on l'espère) pour vraiment apprécier la valeur de ce projet dans une lecture intégrale et chronologique des aventures de Bragon. Ici Etien remplace un Mallié qui avait suscité l'espoir d'être le dernier dessinateur de la série. Ce dernier avait su trouver un style à la fois respectueux du graphisme de Loisel et possédant son caractère et rehaussant un niveau fragilisé par l'album moyen (graphiquement) d'Aouamri. Comme beaucoup l'ont dit, l'un des intérêt de cet album est donc plutôt graphique, le nouveau venu s'en tirant vraiment bien et Loisel assurant (comme Yslaire sur Sambre) une direction artistique redoutable mais vraiment justifiée lorsque l'on voit l'homogénéité que recouvre cette saga. Pour le reste, on se demande tous le pourquoi de cet album... La Quête formait une quadrilogie, l'Avant aurait pu se clôturer au bout de cinq. D'autant que l'essentiel de la genèse du chevalier Bragon a déjà été racontée à ce stade et les pistes vers l'évolution de Mara déjà posées. Les principaux piliers ont été abordés: si l'ami Javin pouvait être une introduction originale, le grimoire, le Rige et la formation du chevalier ont été traités chacun dans un album. Quel est le thème de L'emprise? Outre un piétinement sur l'intrigue générale, la ficelle scénaristique (l'amnésie de Bragon et l'emprise) de l'album est vraiment faible. Alors ce tome se lit bien, est visuellement très agréable, mais l'on a un désagréable sentiment d'un tome 5.1. Surtout que le ton utilisé est étonnamment grand public (venant d'un Loisel dont l'érotisme et la violence marque le style...) et perd un peu le côté "sérieux" de la saga. Ce qui m'inquiète c'est que la seule justification à cela serait la volonté de prolonger commercialement la série sur un long court. Si le prochain est le dernier je fais confiance à la troupe pour clôturer cela de façon classieuse et ce tome 6 n'aura été qu'un semi-loupé. Sinon je risque fortement d'arrêter les frais avant d'être allé trop loin.

tchouk-tchouk-nougat

Le 23/01/2018

Suite à la mort de la dernière héritière de la marche des roches pourpres et à sa chute dans un ravin, Bragon a perdu la mémoire. Une aubaine pour les membres de la secte de l'ordre du signe. Une chose est sure, avec cette bande dessinée il faut savoir être patient pour pouvoir lire le tome suivant. 5 années séparent ce nouveau tome du précédent! Même si la perte de mémoire et la possession de Bragon par un vieux poilu ne m'a pas convaincu plus que ça, c'est de nouveau avec plaisir que je me suis plongé dans le cycle 2 de la quête de l'oiseau du temps. Le scénario prend son temps, le rythme est un peu plus calme pour ce tome. Et tandis que la secte gagne en puissance et en partisan nos héros... ne font rien. Mais l'ultime phrase de cet opus laisse présager une contre attaque : "une chose était sure, la peur allait enfin changer de camp." donc on attend ça! (sans trop d'impatience car peut être nous faudra-t-il encore 5 ans...) Le dessin change encore de main, ça va devenir une habitude! Cette fois c'est Etien mais nous avons toujours cette ressemblance au trait de Loisel qui fait que l'on a une bonne continuité dans le graphisme. Les couleurs me semblent un brin plus pâlichonne tout de même.

the_bill

Le 16/12/2017

Et voilà le dernier tome de l’avant quête avalé…. et digéré. La première impression qui me vient, c’est que reprendre des séries à succès est (très rarement) un gage de succès. Et bien une fois encore, l’adage se vérifie. Non que cette avant-quête soit ratée. Le dessin est très agréable et le scénario tient la route. Mais il manque quelque-chose. Le sel, la nouveauté, ou l’humour potache. Si le premier tome était dans la même veine que la quête, les auteurs ont cherché à emmener la suite vers un propos plus « adulte », moins « fun »… Choix sans doute volontaire pour éviter la comparaison avec le premier cycle… Mes yeux de quarantenaire sont peut-être partiaux… Mais la comparaison avec la pluralité de l’offre actuelle est difficile. Concernant ce cinquième tome, proprement dit. Eh bien je n’ai pas vraiment accroché avec le choix scénaristique. J’ai trouvé l’orientation assez tirée par les cheveux et quant au drame final, je l’ai trouvé complètement bancal et invraisemblable. Je ne m’étalerai pas plus pour ne pas spoiler mais la déception est assez grande. La comparaison avec le cycle originel était inévitable et les auteurs ont pris le risque à dessein. L’essai n’est pas transformé et même si l’ensemble se lit agréablement, le plaisir n’est pas complet… Peut-être aussi que la nostalgie manque aussi…. Ou le charme de Pélisse !!

py314159

Le 26/10/2017

Le Chevalier Bragon et son disciple Bulrog ont survécu au piège tendu par le traitre Frange. Malheureusement, Bragon a perdu la mémoire. La lutte se poursuit entre l'ordre du Signe qui prône un retour de Ramor le dieu maudit et les princes des Sept marches. Même s'il manque le souffle épique du premier cycle, la lecture de cet album est plaisante.