Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Les Campbell

Volume 4, L'or de San Brandamo
de José Luis Munuera , date de sortie le 17 juin 2016
Une aventure en 5 tomes

Chez les Campbell, la piraterie, c'est une histoire de famille !

Véritable légende de la flibusterie, Campbell s'était retiré des affaires après le ... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le mardi 28 janvier 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Une aventure en 5 tomes

Chez les Campbell, la piraterie, c'est une histoire de famille !

Véritable légende de la flibusterie, Campbell s'était retiré des affaires après le meurtre de sa femme pour élever ses filles en paix, loin des souvenirs douloureux.

Mais le passé ne meurt jamais...

Caractéristiques

Titre Les Campbell - Volume 4, L'or de San Brandamo
Traducteur Anne-Marie Ruiz
Série Les Campbell
Editeur Dupuis
Date de parution 17 juin 2016
Nombre de pages 56 pages
Dimensions 32,00 cm x 24,00 cm
Poids 646 g
Support Cartonné
ISBN / EAN 978-2-8001-6500-4 - 9782800165004

4/5

quiqui2

Le 14/06/2019

Toujours un régale de les lires

jamiK

Le 22/01/2019

Qui dit pirate dit trésor. Donc on va partir à la recherche d’un fabuleux trésor. Très inspiré du duo Uderzo/Goscinny, au niveau du trait pour l’un, des gags remplis d’anachronismes pour l’autre, cette série n’hésite pas non plus à jouer sur le ton de la tragédie. Les personnages sont touchants, même les moins gentils. Il y a aussi un peu d’humour potache qui tranche avec le ton dramatique, sans pour autant se télescoper, c’est assez risqué, sans doute plus dirigé vers un public ado, mais cela, à mon avis, fonctionne, le ton oscille entre la comédie et la tragédie, dans un équilibre juste. Les flashbacks continuent à apporter des révélations, la construction en chapitre rythme le récit, comme un puzzle qui se révèle au fil de l’avancement.

bdelhausse

Le 19/01/2018

On commence par le coup de blues de Campbell suite à la mort du Turc. Et là s'ensuit un flashback où Campbell entreprend de parler du passé, précisément du Pirate Morgan, devenue la femme de Campbell. Et ainsi de suite pendant tout l'album: un flashback alterne avec le présent où Campbell réussit à persuader la bande de pirates du Turc qu'il faut aller chercher l'or de San Brandamo (d'où le titre)... Le découpage est idéal pour une publication en hebdomadaire. C'est quasiment deux pages dans le présent et deux pages dans le passé... Avec un travail bien visible sur les couleurs, le passé étant plutôt sépia (comme c'est bizarre, hein?). On retrouve tout ce qui a fait le succès des trois tomes précédents: Carapepino, le frère de Campbell, les femmes de sa vie, ses filles, les pirates idiots... Seulement, voilà, c'est là le problème. Il n'y a rien de surprenant, d'imprévu, qui vienne bousculer un peu une sorte de routine lassante. Tout est prévisible, téléphoné, tout tombe à plat. Et clairement, je me suis ennuyé. Le comble est atteint par de nombreuses vannes et quiproquos potaches, tout à fait déplacés. Par exemple, l'utilisation du mot "génétique" par Morgan, alors que l'invention de ce terme revient au biologiste anglais William Bateson (1861-1926), qui l'utilise pour la première fois en 1905. OK, c'est un détail, mais franchement, vu qu'il était possible de ne pas utiliser ce mot, cela m'a déplu. Et ce n'est qu'un exemple. J'ai aussi trouvé idiot le fait qu'un marin se nomme Tweet et qu'à un de ses messages en sémaphores, on ait droit à des mains pouce en l'air comme des "likes", avec une icone de crochet de pirate... Je ne dis pas que ce n'est pas drôle, je dis simplement que, moi, cela m'a gêné et que j'ai trouvé ce genre de traits d'esprit déplacé dans la BD. Il y en a d'autres. Une suite à oublier au plus vite. Même les dessins sont en-dessous du niveau des tomes précédents.

PegLutine

Le 05/05/2017

Une série que j'aime vraiment beaucoup: la rivalité entre frères, les aventures, l'amitié entre les pirates, la femme-pirate archi-fatale, les galeries de personnages qui espionnent, trahissent, se rallient, meurent... Et j'aime vraiment Campbell, avec ses faiblesses, ses doutes, sa naïveté, son courage. Je l'adore dans la première case: regard lointain vers l'horizon, cheveux au vent, main dans la poche, un faux-air de Corto, on ne peut que l'aimer ce séduisant pirate! J'ai lu ce tome 4 avec beaucoup de plaisir et je préfère faire une critique maintenant, tant qu'il reste plein de suspense, avant de découvrir le tome 5, qui sera sans doute l'épilogue...

Virginie94

Le 12/11/2016

Marqué par la disparition du turc, Campbell décide de partir avec de nombreux pirates à la recherche d'un trésor que le turc a toujours cherché. Comme dans les premiers tomes, on alterne entre le présent et les souvenirs des frères Campbell. Ce nouveau tome fait plus la part aux aventures d'autant que Campbell reprend du service et à la nostalgie. Il y a toujours de l'humour par petites touches mais un peu moins. On commence à comprendre pourquoi les frères sont fâchés mais on progresse moins dans l'histoire que dans les tomes précédents Ce quatrième tome semble être là pour amener le tome suivant qui devrait être le dernier et nous délivrer tous les secrets de l'histoire, j'ai hâte de le lire.