Prêt à feuilleter

Nada

de Doug Headline, Max Cabanes , date de sortie le 05 octobre 2018
- Qu'est-ce tu veux au juste ?

- Des camarades et moi, on aurait besoin d'un expert.

- Expert en quoi ? Je suis expert en des tas de choses.

- Les camarades en question ... Lire la suite
Le nouveau chef d'oeuvre de Cabannes, adaptation d'un néo-polar dans les règles de l'art : un roman noir en BD, amer et désespéré.

Davantage de conseils dans notre Guide BD 2018.

En stock en ligne

Livraison estimée le lundi 21 octobre 2019

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

- Qu'est-ce tu veux au juste ?

- Des camarades et moi, on aurait besoin d'un expert.

- Expert en quoi ? Je suis expert en des tas de choses.

- Les camarades en question et moi, on va se payer l'ambassadeur des États-Unis.

En ce tout début des années 1970, les cendres de mai 68 rougeoient encore et les âmes insatisfaites s'embrasent vite. Comment diable s'occuper en attendant le Grand Soir, si l'on est un petit groupe de paumés d'extrême gauche ? Et si on frappait un grand coup : enlever l'ambassadeur des États-Unis en plein Paris, au nez et à la barbe des forces de l'ordre ? Riche idée, sauf si la mort vous attend au bout de la route...

En adaptant Nada du romancier Jean-Patrick Manchette, Max Cabanes au dessin et Doug Headline au scénario ont su restituer tout l'amer désespoir de ce chef-d'oeuvre du néo-polar.

Caractéristiques

Titre Nada
Collection Aire libre
Editeur Dupuis
Date de parution 05 octobre 2018
Nombre de pages 188 pages
Dimensions 31,00 cm x 24,00 cm
Poids 1223 g
Support Cartonné
ISBN / EAN 978-2-8001-6251-5 - 9782800162515

3,3/5

Trebulle

Le 21/02/2019

Le duo Max Cabanes et Doug Headline (alias Tristan Jean Manchette) poursuit l'adaptation des romans noirs de Jean-Patrick Manchette. Ayant bien aimé l'album précédent "Fatale" et étant facilement attirée par les univers de romans noirs et les personnages anarchistes, j'avais donc envie de découvrir "Nada". Du coup je suis ressortie de ma lecture presque gênée de ne pas avoir aimé cet album. Mais cette fois, sans que je sache trop pourquoi, je n'ai pas accroché. Je l'ai trouvé trop narratif, me demandant souvent ce que l'adaptation BD apportait. Le fait de n'avoir pas lu les romans de Manchette m'empêche peut-être de savourer pleinement cette version. L'histoire reste dans le ton typique du roman noir. Des anarchistes veulent monter un coup en enlevant l'ambassadeur americain en France pour demander une rançon. Ils s'associent avec d'ancien camarades, qui ne partagent pas tous les mêmes idées politiques mais qui sont prêt à aller jusqu''au bout. Préparatifs, enlèvement, attente dans la planque, police verreuse, etc. : l'atmosphère est bien travaillée. Je conseillerai donc quand même de lire "Nada" , ne me considérant pas du tout comme une référence en la matière. Les vrais aficionados de Manchette pourront donner un avis plus éclairé sur cet album qui est en tout cas un bel objet (couverture hypnotique, joli travail sur le papier, le format, la mise en page qui offre de la place pour les illustrations de Cabane. Bref, curieuse de lire d'autres avis...

saphoo

Le 14/02/2019

Je ne connaissais pas le roman d'origine, donc j'ai lu ce roman graphique sans savoir ce qui m'attendait. J'ai bien aimé l'ambiance des années 60-70, les beaux dessins avec tant de précisions, l'histoire plus ou moins disons que ce n'est pas mon genre. Le fait de ne pas connaître la vraie histoire était sans doute un manque pour apprécier pleinement cet ouvrage. Trop de personnages également dans cette affaire, je me suis perdue, devant parfois faire marche arrière pour savoir qui et qui. Bref je n'ai pas accroché du coup, j'ai lu sans grand intérêt. Sinon la qualité de l'ouvrage, globalement est très bien, avec le petit plus : les encarts pour donner plus de précisions sur les actions, ou le fil de l'histoire, et heureusement car sinon j'aurai plus que perdue complètement larguée. Je ne suis pas sûre qu'un polar soit approprié pour ce genre de support.

Bequelune

Le 03/02/2019

Cette bédé est l'adaptation d'un vieux polar, assez culte semble-t-il, que j'avoue ne pas avoir lu. Si les dessins sont beaux, l'ambiance violente et tendue, j'ai trouvé que cet ouvrage constituait davantage un "roman mis en images" qu'une véritable bande dessinée. L'histoire est accrocheuse dès le début. Une bande de mecs, tous un peu baroudeurs et paumés, projettent d'enlever l'ambassadeur des Etats Unis. Cela au moins autant par conviction politique (la plupart sont anarchistes) que par désespoir ou ennui. Evidemment, ça va partir en sucette... La bédé fonctionne parce que le texte de base, souvent retranscrit tel quel dans des bulles carrés qui décrivent la scène, est très bon. Mais j'ai trouvé ça un peu facile : plutôt que de retranscrire l'ambiance par une recherche dans le dessin, par une adaptation peut-être (ne pas coller à l'histoire tel quel mais la changer pour que ça fonctionne mieux dans ce nouveaux format), eh bien l'auteur a copié collé du texte qu'il a illustré. Le dessin est bien fait d'ailleurs, et l'ensemble reste tout à fait plaisant à lire. Mais pour moi c'est davantage une illustration (même parfaitement réalisée) qu'une adaptation. Il en reste que c'est une lecture agréable.

Kickou

Le 13/12/2018

Les amateurs de polars sociaux 70’s, sombres et violents, vont être servis avec cette adaptation en B.D. du roman de J.P. Manchette. Résumé : Une bande d’extrémistes de gauche, anarchistes, maoïstes, ...ist-érique - Ils ne le savent plus eux-mêmes -, enlèvent l’ambassadeur des E.U. en France pour demander une rançon et passer leurs slogans sur les ondes. Avant même l’opération, ça merde grave ; l’un d’eux lâche l’affaire (le prof. de philo enragé), puis l’enlèvement dans un lupanar parigot fait deux morts. Dans une atmosphère hivernale, ils parviennent à s’enfuir et séquestrent le ricain dans une fermette non-loin de la région parisienne. Mais un flic encore plus acharné qu’eux, leur file le train, Manchette cible là les sales petits secrets des polices occultes de l’époque (SDECE SAC). Inéluctablement l’histoire se termine dans la nuit, la fureur et le sang. A la fin ... Nada ! Les dessins de Cabanes, leurs couleurs et notamment les lumières, sont impecs. Seul bémol, les lettrages des bulles sont trop serrés pour une lecture fluide, dommage. Allez, salut.