Prêt à feuilleter

Les Bidochon

Volume 15, Bidochon mère (môman)
de Christian Binet , date de sortie le 03 mai 1999
L'histoire est simple : partis voir un week-end la mère de Robert Bidochon, le couple inoubliable se retrouve coincé par Madame Bidochon mère, victimes de sa tyrannique affection. Une fin de semaine qui ne... Lire la suite

En stock en ligne

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

L'histoire est simple : partis voir un week-end la mère de Robert Bidochon, le couple inoubliable se retrouve coincé par Madame Bidochon mère, victimes de sa tyrannique affection. Une fin de semaine qui ne manque donc pas de piment....

Caractéristiques

Titre Les Bidochon - Volume 15, Bidochon mère (môman)
Série Les Bidochon
Editeur Fluide glacial
Date de parution 03 mai 1999
Nombre de pages 51 pages
Dimensions 30,00 cm x 23,00 cm
Poids 366 g
Support Cartonné
ISBN / EAN 2-85815-226-8 - 9782858152261

L'offre du moment

4/5

colimasson

Le 02/11/2013

« Ça n’est pas d’une femme dont Robert a besoin, ah ah ah ! Des femmes, il peut en avoir autant qu’il veut, tandis qu’une mère… » Ô, admiratrices éperdues de Robert Bidochon, prenez garde : votre principale rivale n’est peut-être pas l’épouse Raymonde mais la mère Bidochon, aussi affectueusement appelée « môman ». Pour déloger cette femme du cœur de Robert, il faudra parier sur autre chose qu’une dispute à propos du programme de télévision. Môman est fermement accrochée à son fils et Robert, tout grand qu’il soit, n’a toujours pas évolué depuis le jour fatidique où il fêta ses douze années. Parce qu’elle s’est coupée le bout du doigt, Robert décolle sa trogne de la télévision et accourt au chevet de môman. La gangrène a bien failli lui enlever sa génitrice ! Mais puisque môman est sauvée, autant en profiter pour passer quelques jours reposants au bercail. Pendant que Robert boit de la grenadine, se déguise en Zorro et fricote avec ses origines, Raymonde mène une vie de boniche. Après tout, une épouse ne sert à rien d’autre. Manuel de manipulation des fils à l’usage des mères, ce volume drôlatique des Bidochon nous met en présence d’un personnage vraiment futé et sournois –peut-être le plus machiavélique de tous les personnages encore jamais rencontrés dans la série. Encore une fois, Binet s’échappe du massacre réaliste en fuyant par le biais du fantastique… Entre une mère qui l’adore en Zorro et une femme qui le préfère en poulpe tentaculaire, Robert aura certainement bien du mal à choisir…

marina53

Le 26/08/2012

Les Bidochon mère ou comment Robert retourne en enfance chez Môman, avec sa grenadine et son nounours, aux prises avec l'amour maternel excessif. Car Môman Bidochon répète à qui veut bien l'entendre que son fils est le meilleur, le plus fort, dans tous les domaines, bien sûr! Parti un week-end voir la mère de Robert Bidochon, le couple inoubliable se retrouve coincé par Môman, victime d'une gangrène imaginaire. Et c'est Raymonde qui va en pâtir! Cette fois, c'est une seule histoire que nous raconte Binet, histoire sur fond de réalisme, d'humanité et d'amour maternel. Il dépeint avec un certain humour le rapport mère-fils, d'une façon certes excessive mais pourtant si vraie, et le rapport parfois conflictuel entre la Môman et sa bru. Même si ce n'est qu'une fiction, je pense que les hommes (pas ceux comme Robert, évidemment) se reconnaitront dans cette histoire et auront une petite pensée pour leur Môman chérie...