Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Le grand mort

Volume 8, Renaissance
de Djian, Régis Loisel , date de sortie le 16 janvier 2019
Alors qu'elles se réfugient dans le Petit monde pour échapper à leurs agresseurs, Pauline et Gaëlle rencontrent Sombre, le fils qu'Erwan a eu avec la prêtresse hermaphrodite. Erwan et Blanche, de leur... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le mercredi 10 juin 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Alors qu'elles se réfugient dans le Petit monde pour échapper à leurs agresseurs, Pauline et Gaëlle rencontrent Sombre, le fils qu'Erwan a eu avec la prêtresse hermaphrodite. Erwan et Blanche, de leur côté, ont des relations de plus en plus tendues.

L'AVIS Du libraire

L'avis de Laura, de l'espace culturel de Périgueux

Une série fantastique signée Loisel à ne pas manquer. À la fois proche de notre (triste) réalité mais avec une jolie touche de fantastique qui nous emporte facilement... À lire.

Caractéristiques

Titre Le grand mort - Volume 8, Renaissance
Série Le grand mort
Editeur Vents d'ouest
Date de parution 16 janvier 2019
Nombre de pages 88 pages
Dimensions 32,00 cm x 24,00 cm
Poids 794 g
Support Cartonné
ISBN / EAN 978-2-7493-0868-5 - 9782749308685

3,8/5

Floccus

Le 15/11/2019

Enki Bilal et Zep nous ont déjà fait le coup : les hommes et les femmes, passé un grand désastre, reconstruisent une société toute d'amour et d'harmonie en procréant dans la joie et blablabla... la planète ayant été nettoyée de ses scories par la décimation de la plus grande partie de sa population, l'humanité pathétique et pétrie de mauvais penchants étant allée jusqu'au bout de sa noirceur, la Terre accueille une communauté purifiée et repentie de bipèdes devenus meilleurs par la grâce du carnage. Un peu douteux quand même comme morale, non ? Ces fables début de siècle flageolant finissent par être lassantes. Oui, notre monde va mal, oui, on sait qu'il va inévitablement se produire des événements tragiques à grande échelle; la culture permet de mettre en scène l'angoisse du XXIe siècle... mais pourquoi les auteurs s'entêtent-ils à nous faire miroiter un monde parfait, comme si une conscience supérieure avait décidé qu'après un bon nettoyage, on repartirait du bon pied tels Adam et Ève avant la pomme (ou juste après) ? C'est une grille de lecture qui rassure peut-être l'esprit du lecteur en lui susurrant qu'un fil directeur sous-tend le chaos ambiant, que l'âme humaine est fondamentalement bonne pour peu qu’on lui donne un bon coup de pied au cul pour lui remettre les idées en place, mais elle peut mener aussi à tous les dérapages... Même Blanche, l'horrible Blanche qui faisait tout le sel de la série devient une bonne vieille grand-mère gâteau... non mais où va-t-on ?!

Poniel

Le 26/06/2019

Un dernier tome plus prenant que les deux précédents, mais qui ne m'a tout de même pas totalement convaincue. J'ai trouvé que certaines choses étaient résolues un peu facilement. Je n'ai pas forcément apprécié l'évolution de certains personnages, ou la sous exploitation d'autres ( exemple, le petit Sombre). Bref, ce tome me laisse un drôle de goût en bouche, et je ne saurais pas trop dire exactement pourquoi. Le début était tellement captivant qu'au final je crois que j'ai perdu de l'intérêt au fil des tomes. Et puis il y a eu tellement de temps entre l'avant-dernier et le dernier que j'avais oublié pas mal de choses... Alors pour se remettre dans la lecture, pas facile (je ne les ai pas, je les emprunte à la bibliothèque). Une conclusion correcte, mais pas d'emballement.

Guillaume72

Le 20/01/2019

Fin de la série après quelques albums (au moins deux) ou pour le moins il ne se passait pas grand chose. ces derniers se lisaient d'ailleurs très rapidement, beaucoup trop rapidement..! L'album de conclusion quant à lui revient avec plus d'intérêt. Il est plus dense en terme de pages. au final,; la série est marquée par un univers cohérent et elle reste une bonne série. Dans ce dernier tome, l'ambiance apocalyptique est toujours présente avec une mise en couleur avec une dominance des bruns qui renforce cette atmosphère. J'ai encore quelques regrets : le message que l'on nous délivre n'est pas parfaitement clair. Certes, c'est une fable écologique, mais on voir mal pourquoi notre monde devait s'écrouler pour que celui du petit peuple vive ??? Macare nous dit que Blanche n'est qu'un outil, mais l'outil de qui, de quelle volonté, au profit de quel objectif ???? Le squelette du grand mort que l'on voit sur quelques albums : quelle signification ??? Quel est le rôle réel de Sombre ???? Autant de questions restées sans réponse et cela en fait quand même beaucoup. Par contre, j'ai bien aimé le décalage temporel entre les deux mondes qui donne des scènes intéressantes entre une grand mère qui rencontre sa propre mère beaucoup plus jeune.

Luria

Le 17/01/2019

Le bandeau La quat'de couv' Les sites marchands Tout le monde Titre cet opus la fin de la série (enfin putain !!!) Car voilà. Après moult Paris Brest, escale larmes d'abeille, le piétinement se faisait grave sentir, et j'appréhendais de voir ce qu'allait donner l'épilogue. Et finalement, ce n'était pas si mal, voire pas mal du tout. Ça n'excuse en rien les albums de rien mais ça rend l'attente plus douce. Adieu Grand Mort.