Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Pensées végétariennes

de Voltaire , date de sortie le 22 janvier 2014
«Qu'y a-t-il de plus abominable que de se nourrir continuellement
de cadavres ?», s'interroge en 1772 un fervent
défenseur du végétarisme, qui fait aussi l'éloge de «cette
admirabl... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le jeudi 04 juin 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

«Qu'y a-t-il de plus abominable que de se nourrir continuellement
de cadavres ?», s'interroge en 1772 un fervent
défenseur du végétarisme, qui fait aussi l'éloge de «cette
admirable loi par laquelle il est défendu de manger les
animaux nos semblables». Contre toute attente, l'auteur
de ces propos n'est autre que Voltaire. Le philosophe
consacre depuis plusieurs années déjà des pages au sort
des animaux de boucherie dans son oeuvre. Nul n'aurait
soupçonné Voltaire de se faire le zélateur et théoricien
du végétarisme. Ces passages épars n'en constituent pas
moins un corpus homogène. Le problème de la responsabilité
des hommes dans la souffrance des bêtes rejoint
chez lui des préoccupations philosophiques plus larges
et plus anciennes, à commencer par le problème du mal.
Renan Larue réunit pour la première fois ses plaidoyers
en faveur de la cause animale.

Caractéristiques

Titre Pensées végétariennes
Auteur Voltaire
Date de parution 22 janvier 2014
Nombre de pages 69 pages
Dimensions 15,00 cm x 11,00 cm
Poids 52 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-7555-0725-6 - 9782755507256

3/5

Lademoiselleauxcerfs

Le 18/12/2016

Comme le titre l’indique, le sujet est le végétarisme. Nous entrons dans la vision de Voltaire, d’une manière très philosophique. Son avis personnel, des expériences, des histoires, un dialogue entre une poularde et un chapon, ce petit livre est bien fournis. Vous y trouverez donc de quoi associer philosophie et animaux. Cette lecture m’a paru interminable. Trois jours pour lire 72 pages, cela a été rude pour moi. Je n’ai rien appris, je me suis ennuyée car la réflexion de Voltaire n’était pas aussi poussée que je l’aurai espéré. Je me suis déjà posée les questions que le philosophe s’est posé et j’en ai tiré de plus grandes conclusions. Ma lecture a été dure également car il n’est pas aller au bout des choses, j’aurai préféré un avis beaucoup plus poussé. Je suis déçue de cette lecture. Le sujet me parlait mais les pensées de Voltaire se sont échappées lorsque mes yeux se posaient sur le livre. Peut-être suis-je trop exigeante mais l’aspect philosophique était trop présent et la combinaison des deux m’a dérangé. De plus, le contenu est maigre alors que le thème est si vaste. Il plaira à d’autres que moi. Amoureux de la philosophie et de nos chers bêtes, vous trouverez certainement votre bonheur dans les mots de Voltaire, composé de quelques exemples, il satisfera votre soif d’idées.

balloonvenus

Le 23/06/2016

Dans sa vie et son oeuvre, Voltaire est réputé pour sa défense des nobles causes et son mépris de l'intolérance et de l'injustice (affaires Calas, Sirven, de La Barre...). Ce que l'on sait moins, c'est que Voltaire fut aussi un ardent défenseur de la cause animale, antispéciste avant la lettre, ouvrant ainsi la voie à Peter Singer ou Aymeric Caron. Cet ingénieux petit recueil de la collection Mille et Une Nuits regroupe des écrits divers où Voltaire évoque Pythagore, le jaïnisme, et critique vertement la théorie de l' "animal-machine" de Descartes. Invoquant le fait que le Créateur a donné à l'animal des organes semblables aux nôtres, il en conclut qu'ils ont comme nous intention de vivre, sentiments, sensations... Les textes ne sont pas que philosophiques, puisqu'on trouve dans cet ouvrage des extraits de nouvelles ou de contes comme "La princesse de Babylone" ou, plus rare, "Le dialogue du chapon et de la poularde". Même s'il faut replacer certains propos dans leur contexte de l'époque, ce livre témoigne d'idées d'une modernité étonnante !