Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Alzheimer : la vérité sur la maladie du siècle

de Bruno Dubois , date de sortie le 11 septembre 2019
C'est l'une des maladies les plus craintes par les Français. Elle sera bientôt notre première préoccupation de santé. À terme, chacun aura, dans son entourage, un proche atteint de la maladie... Lire la suite

Livraison estimée le vendredi 02 octobre 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

C'est l'une des maladies les plus craintes par les Français. Elle sera bientôt notre première préoccupation de santé. À terme, chacun aura, dans son entourage, un proche atteint de la maladie d'Alzheimer. Les chiffres sont connus : 47 millions de cas de démence dans le monde, plus de 800 000 patients en France, 140 000 nouveaux cas chaque année, avec la perspective de voir ces chiffres doubler d'ici l'an 2030. Près de 20 % des sujets âgés de plus 80 ans en sont atteints. Les symptômes aussi : troubles de la mémoire, perte d'autonomie, démence, apathie progressive. Cette maladie nous vole ce que nous avons de plus précieux : nos souvenirs et notre identité. Qu'est-ce qui dysfonctionne exactement dans le cerveau ? Oublier un nom ou un mot doit-il suffire à nous alarmer ? Comment diagnostique-t-on ce mal et peut-on le soigner ? Un médicament pourrait-il un jour être trouvé ?

Pour la première fois, le spécialiste internationalement reconnu de la maladie d'Alzheimer nous raconte l'histoire de cette pathologie et nous dévoile en termes clairs l'état actuel de la recherche. Cette épopée scientifique ne nous fait pas seulement partager l'expérience d'un neurologue qui a consacré sa vie à connaître cette affection pour essayer de la vaincre : elle nous apprend surtout ce qu'il est vraiment permis d'espérer. Un document choc, passionnant. Nécessaire.

Caractéristiques

Titre Alzheimer : la vérité sur la maladie du siècle
Auteur Bruno Dubois
Editeur Grasset
Date de parution 11 septembre 2019
Nombre de pages 381 pages
Dimensions 21,00 cm x 14,00 cm
Poids 386 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-246-81735-2 - 9782246817352

3,7/5

Jmlyr

Le 24/10/2019

Je remercie les éditions Grasset et la plateforme NetGalley pour ce partenariat. La quatrième de couverture est très complète quant au contenu du livre donc je ne m'étendrai pas dessus. Pour moi, c'est un livre nécessaire pour faire le point sur cette maladie, et contrer une nouvelle tendance véhiculée par les médias selon laquelle la maladie d'Alzheimer serait un leurre, une manipulation pour d'obscures raisons pécuniaires et d'intérêts. Même si le livre sur le sujet est rédigé par un de ses amis (Alzheimer, le grand leurre, O. Saint-Jean et E.Favereau), le professeur Bruno Dubois démonte habilement cette théorie. J'ai apprécié le récapitulatif des données, depuis Aloïs Alzheimer, psychiatre et chercheur allemand éponyme de la maladie, jusqu'à nos jours, où l'intelligence artificielle apporte sa contribution à la recherche clinique. Ce livre balaie les idées reçues et remet les pendules à l'heure, quand l'heure de la découverte d'un traitement n'a pas encore sonné, malheureusement. Futurs patients potentiels atteints de la maladie d'Alzheimer, nous voulons tous en savoir plus, car c'est le deuxième fléau qui nous effraie, après le cancer. Mais de là à nous en croire tous atteints à la moindre défaillance mnésique, évitons cet écueil#8201;! La recherche en France semblerait avoir épousé la lenteur de la vieillesse. Après les espoirs mondiaux régulièrement déçus, la prévention, plus encore que le dépistage, serait la meilleure piste à développer, tout en continuant d'améliorer la prise en charge des personnes malades. J'ai tout de même eu du mal à lire cet ouvrage, car il reste très spécialisé, et le style manque parfois de fluidité à mon goût. Par contre, tout l'intérêt réside dans les détails de l'historique, de l'analyse et des modalités de la recherche clinique, jusqu'à aujourd'hui. #Alzheimer #NetGalleyFrance

Bookycooky

Le 14/10/2019

Si l’on vit ou assiste dans sa proche famille dépression grave et maladie d’Alzheimer, outre psychologues, psychiatres et neurologues qu’on fréquente obligatoirement, et qui restent malheureusement insuffisants dans la prise en charge pour soin et guérison de ces maladies complexes, dont les origines restent encore partiellement un mystère, on tente soi-même de s’y documenter, lisant et écoutant tout ce qui peut être utile à ce sujet. Le but étant d’y voir plus clair pour aider au moins affectivement le proche touché et s'aider aussi psychologiquement, comme on peut. Voilà mon approche à ce livre écrit par un neurologue spécialisé dans la neurologie comportementale, qui fait le lien entre neurologie et psychiatrie. Une branche de la neurologie qui s’intéresse aux fonctions supérieures ( mécanismes neuronaux qui sous-tendent les fonctions cognitives comportementales et affectives ), qui nous permettent de vivre et de nous adapter dans une société particulièrement exigeante. “Qu’est-ce qui déclenche la maladie ? C’est, bien sûr, la question à 1 million d’euros. Et même à beaucoup plus, car connaître la cause ou les facteurs qui déterminent la maladie équivaut à la maîtriser.” Voilà, dés le début l’auteur annonce lui-même la complexité du sujet. Il emploie un langage simple mais souvent trop répétitif, présentant les symptômes puis les remettant dans un contexte, sujet à interprétations divers. Par exemple qu’on ne puisse retenir trois chiffres de suite un cours laps de temps est un symptôme .....mais pas forcément. Après, les symptômes qu’il nous énumère sont guère nouveaux, enfin pas pour moi, car ils sont vraiment faciles à repérer vu qu’ils sortent d’un comportement normal, autonome. Alors est-ce Alzheimer ou signes de vieillesse ? L’auteur préconise Alzheimer . Et alors, il suffit de diagnostiquer ? Après ? Pas grand chose à faire sinon s’organiser pour faire vivre décemment le patient. Mais c’est ce qu’on aurait fait de toute façon , diagnostiqué ou non, à quoi bon le diagnostique alors ? Enfin il y a quand même des préventions pour ralentir les lésions du cerveau avant que la maladie dégénère en démence, mais là aussi, c’est confus, la maladie peut s’intensifier sans démence et les préventions ne sont pas toujours efficaces. L’auteur neurologue tourne autour du pot, sans nous proposer des solutions concrètes, simplement parce qu’il n’y en a pas, préférant s’attarder sur l’évolution de la médecine dans la reconnaissance de cette maladie en tant que maladie. C’est intéressant, sans aucun doute bien sûr mais il en rallonge avec un bla bla inutile sur son contexte politique en France, vu qu’il faut de l’argent pour la recherche.... Bref un gros bouquin pour en arriver à : “....n’est-il pas illusoire d’espérer guérir la maladie lorsqu’elle est déjà déclarée ? C’est la question à laquelle nous sommes aujourd’hui confrontés pour envisager ce qu’il nous est possible de faire. Si tel est le cas, il nous faut peut-être modifier notre schéma de pensée, et admettre que la solution ne passera pas par le traitement de sujets déjà malades, mais par la prévention de la maladie chez des sujets apparemment sains, mais risquant de la développer.” Est alors que fait-on de la dimension psychologique, justement liée directement au cerveau ? Comment accepter un traitement pour une maladie non déclarée? Surtout qu’aujourd’hui n’existe aucun médicament sans effets secondaires nocifs....D’ailleurs il le dit si bien lui-même un peu plus loin , “Est-il éthique de proposer un traitement curatif par immunothérapie à quelqu’un pour une maladie dont on ne peut affirmer qu’il la développera bien un jour ?” Bilan, Malheureusement nos espérances de vie sont plus longues, et la médecine est encore désarmée face au fléau des maladies neurodégénératives liées à l’âge, Et la vérité sur la maladie du siècle déclamée dans ce livre se révèle décevante. Un grand merci aux Éditions Grasset et NetGalleyFrance pour l’envoie de ce livre. #Alzheimer#NetGalleyFrance

topobiblioteca

Le 25/09/2019

Nous le savons la maladie d’Alzheimer est LE fléau du siècle. Pas besoin de nous abreuver de chiffres pour comprendre que les cas se développent de plus en plus chaque année et que les avancées scientifiques prennent du temps. Avec cet essai, Bruno Dubois, professeur et spécialiste de la maladie d’Alzheimer est la personne la plus à même de nous expliquer pourquoi, si cette maladie à été découverte il y a longtemps, les recherches n’aboutissent pas ou peu et répondre aux questions les plus fréquentes afin de nous rendre cette affliction moins nébuleuse. Si, aujourd’hui, tout le monde connaît la maladie d’Alzheimer, celle-ci est sujette à beaucoup de controverses et le mot est souvent utilisé à tort et à travers. En effet, une personne âgée qui a des soucis de mémoire n’a pas forcément développée la maladie mais le même problème chez un patient plus jeune suscitera forcément des questionnements. Le professeur Bruno Dubois, dans toute la première partie, va répondre à un florilège de questions qui lui sont les plus souvent posées afin de nous expliquer ce qu’est réellement cette maladie. Il va commencer par nous décrire cette dernière, où se situe-t-elle dans le cerveau et quelles sont les lésions que l’on peut observer. Par des termes scientifiques certes, mais avec des exemples, des schémas et un langage simple et compréhensible par le plus grand nombre, l’auteur va peu à peu nous introduire dans cet univers si méconnu. En commençant par nous rendre la maladie d’Alzheimer moins étrangère, Bruno Dubois va ensuite revenir sur l’historique et les découvertes majeures sur cette maladie qui a longtemps été entremêlée à la démence. Il va nous détailler les recherches et les avancées les plus actuelles, sans pour autant nous abreuver de chiffres et de statistiques, mais en s’appuyant sur les faits, afin que nous prenions conscience que beaucoup reste à faire… Ce livre est, certes, un essai scientifique où des termes médicaux sont utilisés mais le professeur Bruno Dubois prend soin de nous les expliquer à chaque fois, si bien que cela peut même paraître parfois répétitif. Il s’adresse aussi bien aux personnes déjà au fait de cette maladie qu’aux novices, aux patients qu’à leur entourage. Un ouvrage, qui, je pense, va devenir une référence sur ce sujet tant il balaie clairement et à la fois profondément les interrogations et les recherches en cours. Je remercie vivement la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.