Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Le pouvoir du moment présent : guide d'éveil spirituel

Guide d'éveil spirituel
de Eckhart Tolle , date de sortie le 28 août 2010
Le pouvoir du moment présent

Guide d'éveil spirituel

Le pouvoir du moment présent est probablement l'un des livres les plus importants de notre époque.

Son enseign... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le vendredi 21 février 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Le pouvoir du moment présent

Guide d'éveil spirituel

Le pouvoir du moment présent est probablement l'un des livres les plus importants de notre époque.

Son enseignement simple et néanmoins profond a aidé des millions de gens à travers le monde a trouver la paix intérieure et à se sentir plus épanouis dans leur vie.

Au coeur de cet enseignement se trouve la transformation de la conscience : en vivant dans l'instant présent, nous transcendons notre ego et accédons à « un état de grâce, de légèreté et de bien-être ».

Ce livre a le pouvoir de métamorphoser votre vie par une expérience unique.

Caractéristiques

Titre Le pouvoir du moment présent : guide d'éveil spirituel - guide d'éveil spirituel
Auteur Eckhart Tolle
Traducteur Annie J. Ollivier
Collection J'ai lu. Bien-être
Editeur J'ai lu
Date de parution 28 août 2010
Nombre de pages 253 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 188 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-290-02020-3 - 9782290020203

L'offre du moment

3/5

Horizon_du_plomb

Le 09/08/2016

Un cadeau que je n'aurais sans doute jamais acheté mais que j'ai lu de façon curieuse, ouverte malheureusement … Ce livre est un agrégat de répétitions assommantes, enseignements déjà donnés, références croisées où on va manger à tous les râteliers pour se légitimer, phrases quasi ésotériques qui sortent de nulle part dans une argumentation assez limpide. Le langage y est celui du maître spirituel mais quand on se veut gardien du tout on se retrouve sans rien. Exemples des phrases « gourous » classiques du livre de développement personnel qui se vend comme des petits pains dans le rayon de votre librairie: « Il s'agit d'un saut quantique dans l'évolution de la conscience et de notre seule chance de survie en tant que race » (remarquez: « saut quantique » alors que que cet état est déjà accessible, là dans le présent selon l'auteur lui même [bref que le concept de travail physique en soi est un leurre], « seule » comme jugement de type Pythie, « race » en tant que concept englobant alors que ce qui se définit humain peut être multiple [On pense aux théories des anthropologues sur les peuples primitifs]) « Et comme Jésus l'a dit vous devenez un rameau coupé de la vigne » Phrase typique sortie de nulle part qu'on peut toujours lier d'une manière ou d'une autre à une problématique et qui semble légitimer un message juste parce qu'elle fait appel à un référent intégré (et souvent lourd de sens) « Jésus » tout en légitimant ce dernier par effet de rétroaction. « Cette présence génère en vous un champs d'énergie vibratoire élevée. Aucune inconscience, négativité, désordre ou violence entrant dans ce champs ne peut y survivre, pas plus que l'obscurité ne peut résister à la lumière. » Faut-il rappeler à monsieur Eckhart grand manitou des champs qui nous conseille d'utiliser quand même notre mental comme un outil (ouf) et pas une fin égocentrique que l'obscurité est en fait l'absence de lumière, photons ? N'oubliez pas non plus l'électricité statique du corps avant de parler d'énergie intérieure en harmonie avec des fréquences élevées, de fourmillements révélateurs sur l'état du corps , … « Aucune civilisation n'a jamais généré autant de laideur. » Point final d'un chapitre sur un jugement (qu'il conseille d'éviter) digne des meilleures eschatologies. Et ainsi de suite … En soi, l'imposture se signe rien que par les « références » bibliographiques: simplement 3 liens (comparez avec sa biographie, toute à l'affirmation de légitimité, et le passage obligé de la crise existentielle formatrice, on peut d'ailleurs y voir une étrange convergence avec le destin de Mathieu Ricard) comme si l'auteur lui même avait peur de renvoyer vers d'autres sources ou études sur le bien-être (qui s'étendent sur des millénaires rien qu'avec le Bouddhisme) mais dans un dernier doute se donne une légitimité de références qui ne portera pas conséquence sur son enseignement. Il aurait pu s'en passer. « Existe t'il des preuves scientifiques de cela ? Essayez et vous en serez la preuve. » (Dans un chapitre intitulé modestement: comment ralentir le vieillissement) Comme ces rhétoriques sont en soi des discours qui abattent les barrières et les défenses donc la porte ouverte à tous les abus que l'on sait, je pense naïvement que chacun devra garder l'instant de la critique présent, comme on dégaine le sabre dans l'instant sans voir un quelconque ennemi ou une quelconque menace. On oublie trop souvent que la critique libre équivaut aussi à ouvrir le spectre des possibles et donc la totalité, voir par delà sans recherche de plan. Le chemin est personnel mais il amplifie un territoire global où se croisent bien des foulées. Pour celui qui veut du non ésotérique-religieux, percevoir mieux le processus du présent, de la paix intérieure ou du bonheur dans un enseignement très facilement compréhensible et qui ne remplace pas la pratique, je conseille deux références largement reconnues: Jon Kabat Zinn: « Au coeur de la tourmente, la pleine conscience : MBSR, la réduction du stress basée sur la mindfulness » Mihaly Csikszentmihalyi: « Vivre la psychologie du Bonheur. » Je mets deux étoiles et pas une parce que l'importance du moment présent en tant que seule réelle richesse reste une vérité première supérieure à toute fiction et que tous les chemins qui y mènent sont essentiels à notre époque.

Lezart

Le 23/02/2013

J'ai découvert ce livre il y a un an et demi et je suis en train de le lire pour la huitième fois! Je surligne même certains passages pour tenter d'en faire une synthèse parce que la lecture du livre entier me prend trop de temps! Pourquoi le lire autant? PArce que je constate à chaque lecture à quel point je suis loin de l'instant présent, et ce, de mille et une manières différentes. Je n'ai jamais trouvé aucun livre qui me fasse un tel effet. C'est LE livre qui es t en train de changer ma vie! Il lève le voile sur mon inconscience et du coup m'incite à la pratique la plus pointue qui soit. Une chose est sûre, comme le martèle son auteur : il se peut que vous appréhendiez quelque peu l'état de présence en lisant mais c'est surtout la compréhension des mécanismes de l'inconscience qui est mis à jour dans votre esprit. Du coup, c'est surtout votre mental qui est à l'oeuvre et tous ces dysfonctionnements avec. La présence c'est autre chose, parfaitement indicible, et que seule la mise en pratique à tous les instants de notre vie peut apporter. Tous les gens que je connais qui ont lu ce livre l'ont soit rejeté; soit lu, apprécié et oublié; soit lu, pas apprécié et oublié évidemment. Personne, ne m'a vraiment parlé d'une tentative d'essayer le livre une fois le livre refermé. Pour moi, ce n'est même pas un livre. Sylvain

Lune

Le 23/08/2012

Habituée à la lecture de Jiddu Krishnamurti, l'entrée dans ce livre m'a quelque peu dérangée. J'y ai retrouvé les paroles du sage anglo-indien. Au fur et à mesure, un mélange de sagesses venues du fond des âges, venues d'Extrême-Orient m'a sauté aux yeux et m'a donné l'impression d'un brassage "modernisé" du connu répété par tant d'autres esprits du monde de la spiritualité. Ce qui m'a dérangée, ce sont les : "essayez", "vous devriez"... trop directifs pour mon goût personnel. Un éveil à la compréhension certes mais aucune clef, qu'elle soit de l'ordre de la méditation, de la respiration ou autres, n'apportera jamais aucune solution. Chaque époque amène l'attente et l'écoute d'une voix spirituelle. Elle ne fait pas de tort, permet de se re/positionner dans une écoute personnelle plus riche tant qu'elle ne part pas dans des dérives... Surtout toujours conserver un libre-arbitre et ne pas se contenter de suivre, avoir comme disait Krishnamurti "une parole habitée". Oui à la réflexion émanant de soi, non à toute pratique qui n'est que reproduire. En conclusion, j'aurais préféré lire l'histoire personnelle de l'auteur que lire ce qui a déjà été (et mieux) dit.