Prêt à feuilleter

Morales provisoires

de Raphaël Enthoven , date de sortie le 30 janvier 2019
Morales provisoires

Dans ses chroniques, Raphaël Enthoven passe au scalpel de la philosophie les événements ordinaires (ou non) de l'existence. Deux règles à cela : comprendre avant ... Lire la suite

En stock en ligne

 RETRAIT GRATUIT
en magasin E.Leclerc

Livraison gratuite à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Morales provisoires

Dans ses chroniques, Raphaël Enthoven passe au scalpel de la philosophie les événements ordinaires (ou non) de l'existence. Deux règles à cela : comprendre avant de juger, et s'étonner de ce qu'on a l'habitude de voir. Tous les sujets deviennent ainsi matière à réflexion : de François Fillon à Batman, de Miss France à Daech, en passant par le dopage, le complotisme, Facebook, ou l'islamophobie... Si Proust, Montaigne, Platon, Descartes, Bergson ou Spinoza y sont régulièrement convoqués, et s'il est tellement utile de les comprendre, c'est qu'eux-mêmes nous comprennent, et décrivent à merveille le monde qu'ils n'ont pas connu.

Espiègles ou virulentes, érudites et insolentes à l'envi, les « morales de l'info » tiennent désormais dans la poche.

Caractéristiques

Titre Morales provisoires
Collection Le Livre de poche
Date de parution 30 janvier 2019
Nombre de pages 618 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 330 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-253-25743-1 - 9782253257431

3,8/5

Lune

Le 28/03/2019

Après avoir lu, enchantée, les « Nouvelles Morales provisoires » (voir ma critique), je ne pouvais que me lancer dans le volume précédent « Morales Provisoires » qui a d'ailleurs reçu le Prix des Lecteurs (Le Livre de Poche) 2019. Toujours ce même plaisir à la lecture de ces chroniques variées, de tons différents allant de mises au point nécessaires, de subtilités dans la réflexion, de références philosophiques et autres, de légèreté voulue parfois. On y pense, on réfute, on discute, on se conforte. Tous les états d'esprit se succèdent en abordant ces textes racontant l'actualité, la société, en somme l'Histoire dans laquelle nous nous inscrivons. Penser… Réfléchir… Aller plus loin que les idées générales et les préjugés, être humain dans le sens noble du terme. Grandir en confrontant notre ressenti à l'analyse fine et pertinente de Raphaël Enthoven.

Jean-Daniel

Le 19/11/2018

Raphaël Enthoven fait du quotidien une source d'inspiration pour la pensée, un lieu d'apprentissage de la liberté, « le quotidien est l'écosystème de la philosophie. » Son livre « Morales provisoires » réunit le contenu de chroniques « La morale de l'info », qu'il a présentées à l'antenne d'Europe 1. Il s'exprime en spectateur engagé de l'information au quotidien, en évitant toute exagération et en gardant de la distance sur l'immédiateté de l'actualité. A l'heure où nous sommes entrés dans l'univers des fake news (fausses informations), Enthoven ouvre la pensée ou simplement un autre regard sur les interprétations face aux médias et aux politiques, en faisant fréquemment appel à des références philosophiques. L'enjeu n'est pas de faire briller l'actualité, mais de l'éclairer, et on peut regretter que ces chroniques soient souvent un peu courtes, privilégiant la virtuosité à une analyse plus poussée. En quelques années, Raphaël Enthoven s'est imposé comme un des philosophes médiatiques par excellence et est devenu un incontournable agitateur d'idées qui a permis, avec quelques autres, à la philosophie de se faire peu à peu une place dans les médias. L'exercice était certes périlleux, mais il est réussi.

Maquart

Le 04/04/2018

Ce livre correspond aux chroniques sur Europe 1 de Raphaël Enthoven. Un évènement passé au filtre philosophique. Chaque chronique est très courte, c'est déjà ça… Raph donne son avis sur un peu tout. Même quand on lui demande pas. Il est beaucoup question de l'élection présidentielle. De Fillon et de sa tête de turc Mélenchon. Qu'il remercie d'ailleurs à la fin de lui avoir donné autant de sujets. C'est vrai que Méluche des conneries il en dit, faut reconnaître. Il défend Valls, l'aéroport de Notre-Dame, critique Ken Loach et Jean-Jacques Rousseau (à qui il préfère Voltaire). Bref, il m'agace… Mais moins que quand il parle, faut reconnaître aussi. Dès fois même c'est intéressant, ça fait réviser l'actualité. Deux homos Marocains tabassés et qui finalement seront, eux, punis car c'est illégal au Maroc ! Cet artiste chinois qui s'est mis en scène comme cet enfant migrant décédé …Comble du narcissisme. Il évoque aussi le « en même temps » de Macron qui refuse de simplifier un monde complexe, le fait de préférer mourir en gravissant l'Everest plutôt qu'en restant dans son lit… Il est aussi question d'art. Le mieux ça reste les citations : « Mozart était tellement précoce qu'à huit ans et demi, il avait déjà composé le boléro de Ravel. » Desproges « Deux personnes mariées peuvent fort bien s'aimer, à condition de ne pas être mariées ensemble. » Sacha Guitry

Tinuviel33

Le 28/01/2018

Raphael Enthoven est professeur de philosophie et rédacteur de "La morale de l'Info" sur Europe 1 depuis 2015. Je l'ai connu grâce à ses nombreuses chroniques que l'on peut trouver en libre accès sur YouTube et que j'apprécie beaucoup. La philosophie selon moi, c'est avant tout un outil pour comprendre notre quotidien et y trouver du sens. J'ai beaucoup apprécié ce livre car le langage de Raphael Enthoven est clair et que son discours est concret, contré sur ce que nous traversons tous. Le livre est divisé en petites chroniques d'environ 2/3 pages sur un sujet d'actualité marquant de 2015 à 2017. A partir de là, il ouvre une réflexion sur le sens de se qui s'est produit. Ce n'est pas un jugement de valeur qu'il émet, mais questionne nos propres valeurs. J'ai trouvé ce livre très abouti car suffisamment fluide et touchant pour me faire réfléchir. Bien évidemment, certaines chroniques m'ont fortement interpellées car je n'étais pas forcément d'accord avec lui. Et c'est d'autant plus pour ça que ce livre est intéressant, car il nous aide à remettre en question ce que l'on croit savoir. Le propre de la philosophie est d'ouvrir son regard afin de ne pas être dans le jugement critique instantané, ce que nous faisons tous dans notre quotidien. Morales Provisoires est une fenêtre sur notre quotidien et son actualité parfois très oppressante.