Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

La vie heureuse

de Sénèque , date de sortie le 05 avril 2000
Conseiller de Néron après avoir été son précepteur, Sénèque est l'un des détenteurs du pouvoir impérial. Lorsqu'il rédige ce court traité, vers 58 après J.-C., il adresse une réponse à tous ses... Lire la suite

Livraison estimée le vendredi 19 juin 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Conseiller de Néron après avoir été son précepteur, Sénèque est l'un des détenteurs du pouvoir impérial. Lorsqu'il rédige ce court traité, vers 58 après J.-C., il adresse une réponse à tous ses détracteurs, envieux de sa fortune, qui voient en lui un stoïcien de luxe.

Comment douter que son aspiration au souverain bien et à la vertu soit sincère ? Comment ne pas entendre l'avertissement adressé à tous ceux qui se laissent gouverner par la débauche et la recherche des plaisirs ?

Caractéristiques

Titre La vie heureuse
Auteur Sénèque
Traducteur Elias Regnault
Date de parution 05 avril 2000
Nombre de pages 80 pages
Dimensions 15,00 cm x 11,00 cm
Poids 50 g
Support Broché
ISBN / EAN 2-84205-475-X - 9782842054755

4/5

Maquart

Le 21/04/2018

Sénèque fût un contemporain du Christ (s’il a existé, me souffle Michel O d’Argentan) et précepteur malheureux de Néron (il fût condamné et se coupa les veines devant Néron, ce qui fera dire à Montaigne qu’il a eu le temps de réfléchir à ses préceptes….) Sénèque dans ce livre s’adresse à son frère Gallion. Pour vivre heureux commençons par définir ce à quoi nous aspirons. Une fois l’objectif défini pas question de folâtrer dans des chemins de traverse : faut y aller direct. Soyons originaux n’écoutons pas la rumeur publique, ne mettons pas nos pas dans ceux d’un autre. En bon stoïcien, il se règle sur la nature. Il ne condamne pas la richesse du moment que celle-ci ne sois pas le but de notre vie. Il ne dit pas qu’il est parfait, qu’il est un sage, mais que c’est la recherche de la vertu qui guide sa conduite. La fin du texte, nous dit l’éditeur, a été perdu…c’est ballot. Le deuxième partie s’intitule « La brièveté de la vie » : Sénèque compare le temps à une richesse qu’l ne faut pas dilapider. Le problème, pour lui, n’est pas la durée mais ce que l’on fait de ce temps. Cessons de vivre comme si nous n’allions pas mourir, arrêtons de nous dire que ça nous le ferons à cinquante ou soixante ans car il n’est pas écrit que nous allions jusque- là….Voilà en gros le message. Un Malouin, La Mettrie, a écrit un livre intitulé « Discours sur le bonheur » et sous-titré l’Anti-Sénèque. Pour ce lointain cousin, la vertu c’est aimer…Sénèque est un pisse-vinaigre… En fin de livre se trouve une correspondance entre Descartes et la princesse Elisabeth. Ils dissertent sur les écrits de Sénèque, (elle explique que ce ne sont que des bonnes intentions sans véritable mode d’emploi) l’histoire ne dit pas si il l'a pécho …

Vermeer

Le 29/11/2017

Pour vivre heureux, concentrons-nous sur ce qui dépend de nous et cultivons la vertu qui mène à la sagesse. Il ne faut pas mépriser les richesses qui permettent générosité et discernement mais ne pas en être esclave, ne pas craindre de les perdre. La richesse et la santé sont souhaitables mais comme elles sont fragiles et contingentes, il ne faut pas compter sur elles pour asseoir son bonheur qui est alors menacé. Seule la sagesse intérieure mène au bonheur inébranlable et absolu. Les principes de Sénèque sont tout de même un peu théoriques et difficiles à suivre dans la réalité car la vie n'est pas faite d'abstraction pure, nous sommes corps et esprit mais l'aspect positif est que la sagesse se cherche plus qu'elle ne se trouve, il faut essayer de l'atteindre et agir selon sa conscience.

mercutio

Le 21/10/2014

Le dialogue "De la vie heureuse" est intéressant a plusieurs titres. D'une part, Sénèque en fait une sorte de petit bréviaire de la doctrine stoïcienne en en rappelant les bases : "c'est à la nature que je donne mon assentiment; ne pas s'égarer loin d'elle, se conformer à sa loi et à son modèle, c'est là que réside la sagesse. La vie heureuse est donc une vie conforme à sa propre nature; elle ne peut être atteinte à moins que l'âme ne soit d'abord saine, en possession continuelle de sa santé, et qu'elle ne soit ensuite courageuse et ardente, admirablement patiente, adaptée aux circonstances, soigneuse de son corps et de ce qui le touche sans en être pourtant inquiète, diligente à l’égard des autres moyens d'embellir la vie sans admirer aucun d'eux, prête à faire usage des présents de la fortune, mais non à s'y asservir." Avec comme conséquence notamment que le sage stoïcien, sans rechercher la richesse, peut être riche du moment qu'il n'est pas possédé par elle et qu'il est apte à s'en séparer sans émotion ni état d'âme. Conformément à cette orientation il rejette logiquement la poursuite préférentielle du plaisir, rendant à cette occasion justice à Épicure dont ce ne fut jamais la conception que ce dernier avait du bonheur et arguant combien vertu et plaisir ne peuvent cohabiter harmonieusement dans le "souverain bien". D'autre part, il consacre une partie importante du dialogue à justifier que sa propre vie puisse en pratique rester fort éloignée des principes stoïciens qu'il promeut sans que cela en affaiblisse la force ni la légitimité, car lui n'est qu'un aspirant à la sagesse travaillant à l'amélioration de son âme et déjà, par cela, bien supérieur aux vils critiqueurs encore plus éloignés que lui de cette vertu salvatrice. Chacun appréciera selon ses propres convictions mais il faut bien constater que ces deux questions (recherche du bonheur et "faites ce que je dis, pas ce que je fais") sont toujours d'actualité, quelques deux mille ans plus tard.

plotin

Le 12/12/2010

"La Vie Heureuse" de Sénèque est le premier livre sorti dans la collection "Retour aux Grands Textes" de l'éditeur Arléa. Cette collection comprend 60 textes. Des grands philosophes de l'Antiquité (Sénèque, Epictète, Lucrèce, Plutarque, Marc Aurèle, Platon....) aux philosophes de la Renaissance (Montaigne), ces 60 textes sont LES textes philosophiques de référence à avoir à portée de main. L'intérêt majeur de cette collection "Retour aux grands textes", quand on compare avec d'autres éditions, réside, à mon avis, dans la facilité de lecture de ces textes : traductions lisibles dans un français "moderne", pas de commentaires ou d'annotations superflus, mise en page agréable... L'amateur ou le novice en philosophie aura grand plaisir à accéder à ces grands textes sans avoir à fournir un effort intellectuel ! Au prix de 5 à 10€ le livre, Arléa "démocratise" l'accès à ces grands auteurs dont les œuvres savent traverser les siècles et sont toujours d'actualité. Dans "La Vie Heureuse", Sénèque, à travers un dialogue avec son frère Gallien, exprime avec fougue un des grands principes de la sagesse antique à savoir le bonheur réside dans la vertu qui elle-même s'acquiert par un comportement en conformité avec la nature. Il faut entendre par vertu, la disposition à faire le bien et éviter le mal. Lire et relire "La vie heureuse" est un vrai bonheur !