Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

La raison gourmande : philosophie du goût

Philosophie du goût
de Michel Onfray , date de sortie le 01 octobre 1997
La Raison gourmande

Le goût et l'olfaction sont les plus décriés des cinq sens car ils montrent à l'envi combien l'homme qui pense et médite est doublé d'un animal qui renifle et goû... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le lundi 26 octobre 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

La Raison gourmande

Le goût et l'olfaction sont les plus décriés des cinq sens car ils montrent à l'envi combien l'homme qui pense et médite est doublé d'un animal qui renifle et goûte. D'où le discrédit jeté sur toutes les activités esthétiques qui en appellent aux saveurs et aux odeurs, donc aux arts de la cuisine et des alcools.

Ce livre propose de conférer la dignité philosophique qui leur manque aux domaines de la table et de répondre positivement à la question de Nietzsche : y a-t-il une philosophie de la nutrition ? Pour ce faire, La Raison gourmande invite [...] à des pérégrinations au cours desquelles on verra Leibniz expliquer la théorie des bulles à Dom Pérignon, Grimod de la Reynière inventer la critique gastronomique à partir de la scène théâtrale, Noé servir de prétexte jubilatoire à l'ivreté, Brillat-Savarin accéder au rang de philosophe grâce à une truffe et à un utérus, Carême réaliser son désir d'être architecte en devenant cuisinier, l'art conceptuel expliquer la Nouvelle Cuisine.

M.O.

Caractéristiques

Titre La raison gourmande : philosophie du goût - philosophie du goût
Auteur Michel Onfray
Date de parution 01 octobre 1997
Nombre de pages 254 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 134 g
Support Broché
ISBN / EAN 2-253-94254-5 - 9782253942542

3,7/5

Faignan

Le 23/06/2019

J'aime le cuisine et la philosophie, quand de suis tombé sur ce bouquin, par hasard, je le suis dit "pourquoi pas ?" Il est là, à côté de moi. Le mec de Magritte sur la couverture me regarde dubitatif. Oui, je suis dubitatif. Je ne suis pas un grand fan d'Onfray à la base, mais j'aime bien son approche hédoniste, je comprends l'importance du corps dans la pensée. J'ai apprécié de rencontrer ces figures que j'ignorais et de voir les liens qui pouvaient être fait entre la gastronomie et la pensée ou la société. J'aurais cependant aimé un peu plus de lien dans cette sauce là. La présentations des ces philosophes du goût, de ces gastrosophes apporté cependant quelque chose, une réflexion qui n'est pas sans rappeler Nietzsche. Pour autant, il y a du savoureux dans la forme de l'ouvrage. Le style d'Onfray fait défaut à beaucoup de philosophes actuels.

fdelorme

Le 14/03/2014

L'idée de Michel Onfray est excellente : mettre le corps en avant, comme cause première du raisonnement, et montrer que les sens méprisés (le goût et l'odorat) en disent beaucoup sur la pensée. Il fait alors un parallèle entre certains grands penseurs et leur pensée. L'idée est excellente, mais l'exécution est parfois laborieuse. Au point qu'on en arrive à des poncifs du style : les végétariens sont des gens mauvais ; la preuve, Adolf Hitler était végétarien. Ah ben dis-donc, ça vole haut la philo. Bon, c'est un de ses premiers essais, on va mettre ça sur le compte de la jeunesse.

michelangelo

Le 28/11/2013