Prêt à feuilleter

Où cours-tu ? : ne sais-tu pas que le ciel est en toi ?

Ne sais-tu pas que le ciel est en toi ?
de Christiane Singer , date de sortie le 10 décembre 2003
Il est difficile au milieu du brouhaha
de notre civilisation qui a le vide et le silence
en horreur d'entendre la petite phrase qui,
à elle seule, peut faire basculer une vie :
«... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le lundi 21 octobre 2019

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Il est difficile au milieu du brouhaha
de notre civilisation qui a le vide et le silence
en horreur d'entendre la petite phrase qui,
à elle seule, peut faire basculer une vie :
«Où cours-tu ?»

Il y a des fuites qui sauvent la vie :
devant un serpent, un tigre, un meurtrier.
Il en est qui la coûtent : la fuite devant soi-même.
Et la fuite de ce siècle devant lui-même est celle
de chacun de nous.

«Où cours-tu ?»

Si au contraire nous faisions halte - ou volte-face -,
alors se révélerait l'inattendu : ce que depuis
toujours nous recherchons dehors veut naître
en nous.

C. S.

Caractéristiques

Titre Où cours-tu ? : ne sais-tu pas que le ciel est en toi ? - ne sais-tu pas que le ciel est en toi ?
Collection Le Livre de poche
Date de parution 10 décembre 2003
Nombre de pages 152 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 105 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-253-15595-9 - 9782253155959

3,5/5

patriciajobe

Le 21/05/2018

Un livre à lire en période difficile. Inutile de vouloir émettre une critique parce que c'est un livre qui parle au creux de l'oreille de chacun et que le murmure est, non seulement différent d'une personne à l'autre, mais d'une vie à l'autre. Christiane Singer était une grande et belle dame qui a trouvé sa voie et a eu le souci d'en faire profiter tout le monde. Je ne peux que la remercier d'avoir été là, à travers ses livres, dans mes nombreux moments de doute.

frandj

Le 03/03/2017

Christiane Singer (1943-2007) fut une femme remarquable par sa vie, son oeuvre et sa pensée. C'était une personne qui était certainement sensible, généreuse, cultivée, idéaliste mais aussi, à mon humble avis, un peu trop exaltée et narcissique. Les sentiments et les idées dont elle fait part au lecteur, ici, ne m'ont pas semblé facilement accessibles. Je n'ai pas apprécié son écriture, faite de collages "dans le désordre" de faits vécus, d'aphorismes, de références littéraires ou philosophiques; son propos n'est absolument pas développé d'une manière cohérente. Au final je ne retiens pas grand-chose de ce recueil, si ce n'est un humanisme général empreint d'une spiritualité mal précisée. Pour ma part, j'avais bien mieux apprécié "Derniers fragments d'un long voyage", journal de sa vie de malade juste avant son décès: même si j'y avais déjà décelé les défauts caractéristiques de l'auteure, j'avais été sensible à l'authenticité de cet ultime témoignage, très émouvant.