Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

L'Homme qui devint Dieu

Volume 4, Jésus de Srinagar
de Gerald Messadié , date de sortie le 03 décembre 1997
Après l'immense succès de L'Homme qui devint Dieu, Gerald Messadié poursuit ici une enquête fascinante et iconoclaste au coeur du monde antique, sur les pas de Jésus.

L'homme de Nazareth a-t... Lire la suite

Livraison estimée le jeudi 10 décembre 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Après l'immense succès de L'Homme qui devint Dieu, Gerald Messadié poursuit ici une enquête fascinante et iconoclaste au coeur du monde antique, sur les pas de Jésus.

L'homme de Nazareth a-t-il survécu à la crucifixion ? Le tombeau vénéré à Srinagar, au Cachemire, depuis le Ier siècle, serait-il le sien ? Partant de ces hypothèses - étayées par de longues années de recherches, dont les notes rendent compte de façon rigoureuse - Gerald Messadié nous raconte ici, sous la forme d'un roman foisonnant de personnages et de péripéties, le voyage qui conduit Jésus vers le nord de l'Inde, au contact de civilisations oubliées ou méconnues, de traditions religieuses de toutes sortes - mithraïsme, bouddhisme, hindouisme...

Cependant que Saül parcourt l'Empire romain, édifiant une Eglise dévorée par l'appétit de pouvoir, Jésus observe les mille et un visages de la foi humaine. Loin des fanatismes et des anathèmes, son message prône une spiritualité faite de tolérance et d'ouverture à la vie.

Caractéristiques

Titre L'Homme qui devint Dieu - Volume 4, Jésus de Srinagar
Collection Le Livre de poche
Date de parution 03 décembre 1997
Nombre de pages 533 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 290 g
Support Broché
ISBN / EAN 2-253-14353-7 - 9782253143536

4/5

GODON

Le 11/05/2015

Très jeune, j’avais entendu parler à la télévision d’un voyage qu’aurait fait Jésus vers l’Inde (je crois me souvenir qu’il était situé dans les années précédant son retour à Jérusalem, dont les évangiles ne disent rien). J’étais intrigué et même fasciné. J’avais été très étonné que le libraire me dise que non seulement il n’existait pas de livre, mais que c’était de plus farfelu et que cela n’avait aucun intérêt! J’ignorais cet aspect de la nature humaine qui s’appelle le dogmatisme. Ainsi j’ai toujours eu un goût pour ce genre de spéculation iconoclaste. Avec «L'Homme qui devint Dieu», Gerald Messadié avance l’hypothèse que Jésus a survécu à la crucifixion. C’est rendu plausible par une argumentation serrée sur certains signes qui existeraient selon lui dans les Textes. Pourtant ce genre de suppositions ne peut évidemment être prouvé. Dans Jésus de Srinagar il développe un récit où Jésus après avoir échappé à la mort serait parti en Inde, - J’avais mon livre ! – Ce fut une grande lecture. Très habilement alors que l’on sait qu’il développe une fiction, il va présenter un élément de preuve de ce séjour en Inde, extrêmement intriguant. Jésus aurait fini sa vie à Srinagar, au Cachemire. Un tombeau vénéré depuis le Ier siècle, serait le sien. Jusque-là, pourquoi pas mais aussi pourquoi pas non. Là où cela devient passionnant, c’est quand il parle de l’existence dans ce tombeau, d’une plaque gravée. Il s’agit d’une sculpture en bas-relief, de deux pieds qui semblent montrer des cicatrices. Ces marques sont cohérentes avec les marques qu’une crucifixion pourrait laisser sur les deux pieds, elles devraient être dissymétriques. Comme l’énonçait un documentaire de la BBC traitant de cette analyse : "Les positions des cicatrices, juste derrière les orteils, ne correspondent pas l’une à l'autre, mais elles seraient alignées si un seul clou a été enfoncé à travers les deux pieds, le pied gauche placé sur le dessus du pied droit.» De plus, comme en Inde le supplice de la crucifixion n’était pas pratiqué, c’était vraiment l’idée qu’il fallait avoir pour dire ici repose : Celui qui… Malheureusement, le livre ne présente pas l’image! Énorme frustration! Il m’a fallu attendre quelques années et le développement d’internet pour enfin avoir l’image de cette fameuse plaque. Eh bien, je vous laisse juges, c’est quand même troublant : http://www.reviewofreligions.org/wp-content/uploads/2010/12/Rozabal-3-300x225.jpg

Moulinaie

Le 16/06/2014

Et si le Christ n'était pas mort en croix? Détails troublants et inhabituels du jour de sa "mort", l'intervention d'un haut personnage... Si la croix n'avait été qu'une humiliation publique afin de mettre un terme aux agitations? Voici le parcours possible de l'homme après la crucifixion, son voyage vers l'Inde ou il serait enterré auprès de sa mère. Pourquoi aucune fouille archéologique n'est-elle autorisée sur ce tombeau de Srinagar? A dévorer sans retenue !