Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Des profondeurs de nos coeurs

de Robert Sarah, Benoît 16 , date de sortie le 15 janvier 2020
Des profondeurs de nos coeurs

Les débats qui agitent l'Église depuis plusieurs mois ont convaincu Benoît XVI et le cardinal Robert Sarah qu'ils devaient s'exprimer. Depuis sa renonciation,... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le lundi 02 mars 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Des profondeurs de nos coeurs

Les débats qui agitent l'Église depuis plusieurs mois ont convaincu Benoît XVI et le cardinal Robert Sarah qu'ils devaient s'exprimer. Depuis sa renonciation, en février 2013, la parole du Pape émérite est rare. Il cultive le silence, protégé par les murs du monastère Mater Ecclesiae, dans les jardins du Vatican.

Exceptionnellement, en compagnie du cardinal Sarah, son grand ami, il a décidé d'écrire sur le sujet le plus difficile pour l'Église : l'avenir des prêtres, la juste définition du sacerdoce catholique et le respect du célibat.

À quatre-vingt-douze ans, Benoît XVI signe un de ses plus grands textes. D'une densité intellectuelle, culturelle et théologique rare, celui- ci remonte aux sources du problème : « Au fondement de la situation grave dans laquelle se trouve aujourd'hui le sacerdoce, écrit-il, on trouve un défaut méthodologique dans la réception de l'Écriture comme Parole de Dieu. »

À son analyse implacable répond le texte du cardinal Robert Sarah. Il apporte son éclairage singulier avec la force, la radicalité et la sagesse qui lui sont propres. Nous y retrouvons le courage de la réflexion de l'un des plus importants prélats de l'Église.

Les deux auteurs se répondent, se complètent et se stimulent. Ils livrent une démonstration parfaite, sans crainte d'ouvrir le débat.

Benoît XVI et le cardinal Robert Sarah ont répondu à l'élan de leurs coeurs. Ce livre fera date. À bien des égards, il est unique. Et, certainement, historique.

Caractéristiques

Titre Des profondeurs de nos coeurs
Editeur Fayard
Date de parution 15 janvier 2020
Nombre de pages 172 pages
Dimensions 22,00 cm x 14,00 cm
Poids 230 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-213-71694-7 - 9782213716947

5/5

augustinchartier

Le 23/01/2020

Une polémique Deux hommes, deux styles, deux textes, deux objectifs. Voilà comment nous pourrions résumer en quelques mots l’ouvrage que j’ai encore sous les yeux. Avant même sa parution il fait parler de lui, avant même que l’on puisse le lire tout le monde avait déjà son avis ! Horreur, malheur les méchants parlent… Mais si nous voulons sortir des clichés, réveillons-nous et lisons le. Je vais essayer de m’en tenir aux textes. Benoît XVI – Joseph Ratzinger En dehors de l’introduction et de la conclusion de l’ouvrage qui sont sans doute de la main du cardinal Sarah (ou de l’éditeur?!), le pape émérite contribue au livre par un texte de près de 40 pages (sur 173). Joseph Ratzinger, ou Benoît XVI on ne sait plus comment le nommer, y développe de manière succincte et posée ce qu’est le sacerdoce catholique et comment le célibat s’est imposé très tôt dans l’Église latine. CLAIR, NET ET PRÉCIS. Comme toujours les propos du théologien sont très clairs et le fil de sa pensée est facile à suivre. Il insiste sur les Écritures comme nourriture du chrétien et a fortiori du prêtre. Ancien Testament et Nouveau Testament n’étant pas séparables, le pape émérite réussit dans son propos à allier les deux pour montrer l’origine du sacerdoce et de manière particulière l’origine du célibat sacerdotal. « Méditer la Parole dans l’Église de la Nouvelle Alliance revient toujours à s’abandonner à la chair de Jésus-Christ. Cet abandon implique d’accepter notre propre transformation par la Croix. »[1] ÉVOLUTIONS DU MINISTÈRE Il met en avant le passage entre les deux alliances où les ministères sont transmis non plus par descendance mais par « une élection et une vocation divine[2] ». Poussant des hommes à se donner entièrement à ces ministères. « Désormais, leur vie entière est en contact avec le mystère divin. Cela exige de leur part l’exclusivité à l’égard de Dieu.[3] » Je ne peux ici reprendre la totalité du propos ni de l’un ni de l’autre mais ces quelques éléments issus du premier texte – celui de Benoît XVI – vous permettront de ne pas juger trop vite sans l’avoir lu. Empreint d’une grande spiritualité notre auteur redit théologiquement et de manière accessible la beauté du don du célibat sacerdotal pour l’Église et le monde. Cardinal Robert Sarah UNE FORME D’ENGAGEMENT… Le second texte est sans aucun doute possible de la main du cardinal Sarah ! Intitulé « Aimer jusqu’au bout. Regard ecclésiologique et pastoral sur le célibat sacerdotal » le cardinal emploie une expression plus libre et plus personnelle. Le « je » côtoie facilement le « nous » Église. Cette forme de propos insère un dynamisme fort et une volonté de persuader le lecteur qui ne peut nous laisser indifférent. Il fait des constats, utilise ses expériences pastorales où ce « oui » total bien qu’imparfait a été et est encore le signe que Dieu se donne pour son peuple. « Je sais pour l’avoir expérimenté jusque dans ma chair que les chrétiens voient en moi le Christ livré pour eux et non ma personne limitée avec ses qualités et ses nombreux défauts. »[4] … EN RÉFÉRENCE AU SIÈGE DE SAINT PIERRE DE ROME. L’auteur principal de l’ouvrage cite néanmoins de nombreuses fois le siège de Pierre que ce soit Jean-Paul II, Benoît XVI ou François. Ces trois papes se sont exprimés sur le célibat et le cardinal le met en avant magistralement. Reprenant quelques passages historiques de cette question le préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements l’actualise avec les débats et notamment la demande de certains évêques d’Amazonie d’ordonner des hommes mariés. S’ENGAGE POUR LES PRÊTRES ET EXHORTE. Mais le cœur du propos est quand même adressé aux prêtres les encourageant à une vie spirituelle donnée et à puiser dans cette vie (Eucharistie, offices, oraison,…) la joie d’un célibat donné. De manière claire et précise il s’oppose à cette demande et voudrait que le pape François ne se lance pas sur ce terrain qui cache surement la forêt des problèmes de cette région. Au cours de son propos il encourage et incite les prêtres à la prière, à être des exemples pour le peuple puisque leur célibat montre d’une certaine manière le Royaume de Dieu dès aujourd’hui. On notera que c’est tout le célibat consacré qui pourrait être inclus dans cette demande. COMMENT LIRE CET OUVRAGE ? Pour conclure mon propos, la lecture des auteurs est assez simple et ne demande pas une grande connaissance théologique. Cela fait de cet ouvrage un moyen accessible de comprendre le célibat sacerdotal. Le point qui pourrait être plus complexe à appréhender serait le ton exhortatif du cardinal Sarah. Point complexe qui doit être dépassé puisque ce prêtre de l’Église nous livre quand même son expérience du célibat : joies et difficultés. « Une Église qui ne ferait pas l’expérience d’être aimée par les prêtres célibataires finirait par ne plus saisir le sens nuptial de toute sainteté. »[5] CARDINAL ROBERT SARAH [1] Robert Sarah et Benoît XVI, Des profondeurs de nos cœurs, Paris, Fayard, 2020, p.#8239;45. [2] Ibid., p. 46. [3] Ibid., p. 48. [4] Ibid., p. 85. [5] Ibid., p. 101.