Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Les années Palace

de Daniel Garcia , date de sortie le 22 avril 1999
Fait revivre les glorieuses années, 1977-1983, de cette célèbre boîte parisienne. Modèle des fêtes parisiennes, matrice de la culture gay, ce lieu parisien était le rendez-vous de la jet set... Lire la suite

Indisponible

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Fait revivre les glorieuses années, 1977-1983, de cette célèbre boîte parisienne. Modèle des fêtes parisiennes, matrice de la culture gay, ce lieu parisien était le rendez-vous de la jet set internationale, de travestis et d'intellectuels. L'auteur retrace aussi la vie du patron de l'endroit, Fabrice Eamer, mécène mort du sida.

Caractéristiques

Titre Les années Palace
Auteur Daniel Garcia
Editeur Flammarion
Date de parution 22 avril 1999
Nombre de pages 250 pages
Dimensions 22,00 cm x 14,00 cm
Poids 220 g
Support Broché
ISBN / EAN 2-08-067715-2 - 9782080677150

4,2/5

asktothedust

Le 10/07/2017

J'ai lu ce livre à la base parce qu'il parlait des endroits que j'ai fréquentés dans ma jeunesse et d'un personnage mythique, la géniale Jenny Bel Air, qui en fut l'une des âmes... Sans elle et ses nombreux amis talentueux et novateurs, ces lieux n'auraient jamais eu l'aura qui est encore la leur aujourd'hui..... Une époque d'insouciance et de créativité permanente où la nuit parisienne faisait venir le monde entier dans son antre..... où les artistes, les "stars", les starlettes, les inconnus, les "en devenir", les voyous, les michetons, les pauvres, les riches se cotoyaient avec un naturel jamais retrouvé depuis dans la nuit parisienne.... Jenny Bel Air a eu un parcours hors norme, d'un humanisme sans faille..... Ce livre raconte son histoire... Une histoire à la fois intime, hallucinante de gaiété et de joie de vivre, immensément riche en anecdotes incroyables et en même temps, empreinte d'une mélancolie que seul un être comme elle pouvait nous transmettre..... Jenny Bel Air, on t'aime ! Merci

ultimatestella

Le 04/07/2017

ultra passionnant, le labirynthe d'une vie riche en évenements , de "up down" , une créature atypique dans laquelle je me suis retrouvée ... JENNY CASH mais aussi "cache-cache" sans jeux de dupes , juste la conscience de l'humain. Merci Jenny, un régal pour moi, pour nous ,j'ai eu du mal à m'en separé pour le rendre en bibliothèque ... pour mieux le retrouvé ?

Elodie18

Le 15/05/2017

Que dire de cette fabuleuse aventure qu'est la vie de Jenny Bel Air, personnage hors norme du Paris fou des années 80? Le livre, signé à 2 mains par François Jonquet et Jenny Bel Air elle même, retrace avec intelligence la vie de celle qui a enchanté par ses facéties l'effervescence du milieu homosexuel fin 70 début 80. En deux temps, on découvre la vie publique et mouvementée de la physionomiste du Palace, du Pulp ou du Set peuplée de célébrités mêlés aux anonymes qui font désormais partie de l'histoire. Et on découvre, plus tard, l'effeuillage intime de celui devenue celle, son destin rivé à la Guyane, et son héritage incroyable lié à sa mère et son père. Peu de vies méritent d'être éclairées comme celles-ci, avec tant de bienveillance et de folie. Ce livre nous dit beaucoup sur nos barrières et sur ceux et celles qui les bravent avec talent et légèreté.

Regreg

Le 03/02/2017

Un livre magnifique et passionnant. Le portrait d'une personne hors du commun, drôle, touchante et emblématique d'une époque. Sa construction originale permet de multiplier les points de vues. Jenny Bel'Air est d'abord racontée par une ribambelle de caractères du Paris by night des années 80... On se fait une idée de Jenny avant de plonger dans la deuxième partie dans un texte écrit de son point de vue à elle. Et là, on ne peut plus s'arrêter... Poésie humour drame fantaisie sont au rendez-vous... Bravo !

DOMS

Le 19/10/2014

Difficile d’être passionnée ou seulement intéressée par ce personnage : le livre m’a paru bien long, bien inutile. Je n’ai pas réussi à avoir envie de suivre Alain, ni même Jenny, pas eu envie de le comprendre ou de la connaître ! Bien sur j’ai appris quelques détails de la vie nocturne dans notre capitale, de ces personnages de la nuit, les créatures, les gazolines, si loin de nous, mais peut-être parfois si proches que nous ne les voyons pas. François Jonquet a t il voulu écrire pour eux, sur eux, sur cette vie qui me semble, à moi simple lectrice, si différente, pour qu’ils s’y retrouvent ? : une chronique de la vie ordinaire des gens peu ordinaires, et qui leur serait réservée ? Car je m’interroge sur l’envie que l’on peut avoir de lire et de finir ce livre. Et pourtant, l’écriture est bien menée, facile à lire car bien structuré, bien écrit. J’ai aimé la décomposition de la narration : eux, leurs points de vue, elle, sa vision personnelle de sa vie, les deux « visions » en parallèle. Bravo à l’auteur d’avoir pu trouver ce rythme, cette écriture pour nous parler d’un personnage ayant aussi peu d’intérêt, mais j’ai aussi envie de dire dommage de gâcher du talent de cette façon.