Prêt à feuilleter

L'art ou la vie ! : le cas Rembrandt | Suivi de Art et morale

Le cas Rembrandt
de Tzvetan Todorov , date de sortie le 05 février 2015
La relation entre le message transmis par une
oeuvre et la manière de vivre de son créateur
n'est jamais simple, même si l'on n'est pas toujours
conduit à un choix aussi cruel que... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le jeudi 24 octobre 2019

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

La relation entre le message transmis par une
oeuvre et la manière de vivre de son créateur
n'est jamais simple, même si l'on n'est pas toujours
conduit à un choix aussi cruel que celui
entre «la bourse ou la vie» ! Le premier des essais
de ce volume, consacré à Rembrandt, décrit la
leçon d'humanité qui se dégage des tableaux et
des gravures du peintre et rappelle ce que nous
savons de ses rapports avec ses femmes et compagnes,
enfants et autres proches. Le second,
inédit, résume le conflit séculaire entre l'art et la
morale pour montrer que l'amour du monde est
à la base tant de l'art que de la morale.

Caractéristiques

Titre L'art ou la vie ! : le cas Rembrandt | Suivi de Art et morale - le cas Rembrandt
Collection Points. Essais
Editeur Points
Date de parution 05 février 2015
Nombre de pages 135 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 186 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-7578-3437-4 - 9782757834374
Rayon Art / Peinture

5/5

Dossier-de-l-Art

Le 21/12/2015

Courts mais denses, inscrits dans la continuité de deux études dédiées à l’art : Éloge de l’Individu, analyse subtile de la peinture flamande du XVe siècle, et Éloge du quotidien, offrant une approche originale de la peinture hollandaise du XVIIe siècle, montrent une nouvelle facette du talent de Tzvetan Todorov, d’abord connu et apprécié comme remarquable théoricien de la littérature avant qu’il ne consacre ses travaux à l’histoire de la pensée et de la philosophie morale. Le premier de ces essais, consacré à Rembrandt, paru pour la première fois en 2008, confirme sa pertinence et son originalité : l’auteur s’attache, en effet, non pas seulement au sens des images et des formes, quelles que soient leur beauté et leur perfection, mais surtout à la plus fascinante des activités humaines, le processus de création chez les artistes d’exception. Rembrandt se révèle un sujet d’étude exemplaire, son oeuvre traitant du quotidien dans ce qu’il a de plus banal, les repas, le sommeil, les rencontres amoureuses, rompant ainsi avec la tradition opposant « monde d’en haut » et « d’en bas ». Mais cette peinture du quotidien dépasse largement la simple description, elle est fortement imprégnée de symboles et d’allégories et porte un réel enseignement moral. Dans le deuxième essai, l’auteur s’intéresse au conflit séculaire opposant l’art à la morale, entre les thèses affirmant l’autonomie de l’art et celles réclamant la soumission de l’art à la morale, pour conclure, de manière fort convaincante, qu’art et morale ont finalement la même base, l’amour du monde. Ouvrage de chevet, donc, à lire et à relire, tant il abonde en thèmes de réflexion. Par Joëlle Elmyre Doussot, critique parue dans L'Objet d'Art 513, juin 2015