Le jeu fait chauffer la gomme

Dans la série « jeu vidéo et moteurs gonflés », vous pensez très probablement aux jeux de course : sur circuits (F1, GranTurismo), plus récemment en monde ouvert (The Crew 2, ForzaHorizon 4), ou en mode ultra-ludique (MarioKart)…  Le genre fait les belles heures des gamers depuis que le jeu vidéo existe.

Mais les belles mécaniques ne sont plus réservées aux seuls as du volant. De plus en plus souvent, la voiture (ou d’autres modes de locomotion plus exotiques) sert aussi à varier le gameplay d’autres styles de jeu : survival, exploration, FPS… Vous allez voir qu’eux aussi en ont sous le capot !

 

Mad Max, GTA V… des véhicules à customiser (et pas seulement pour la galerie)

Un peu par fétichisme, beaucoup par nécessité : dans les jeux vidéo, la personnalisation des véhicules est souvent plus qu’un simple « bonus ». Mad Max, l’un des premiers jeux à avoir remis au goût du jour ce cocktail « course + action », les véhicules constituent la clé pour pouvoir poursuivre sa progression.

 

Personnaliser, c’est la clé

Et pour survivre à des séquences de plus en plus difficiles, personnaliser sa fidèle Magnum Opus se révèle vite obligatoire : boosts de nitro supplémentaires, piques empêchant les ennemis de sauter sur votre bolide, armes supplémentaires… Le jeu permet même de dénicher de nombreux véhicules supplémentaires, dont certains fort bien cachés (la Douze, la Défense d’Or ou la Cogneuse par exemple).

On n’atteint pas l’invraisemblable variété de l’autre pionnier qu’est Grand Theft Auto et ses 500 (!) engins roulants, volants et flottants, mais l’idée est un peu la même : plus de variété, plus de personnalisation, c’est plus de gameplay !

 

Days Gone : jamais sans ma moto

Dans Days Gone (le 26 avril, en exclusivité sur PS4), le concessionnaire est moins bien achalandé. Et pour cause : pour rien au monde Deacon St. John ne se séparerait de sa fidèle moto. Drifter il est, drifter il reste !

Comme dans Mad Max, vous aurez cependant tout intérêt à chouchouter votre moyen de locomotion. En effet, dans le monde (ouvert) de Days Gone, tout ce qui bouge (humains, zombies ou animaux) veut vous tuer… mais tant que vous avez votre moto de drifter, vous avez une chance de survie. La fuite est parfois votre seule option, et votre deux-roues votre meilleure amie. La seule, en fait…

Maison, arme, sauvegarde : une moto à tout faire

Un moyen de locomotion, bien sûr, dans les paysages sublimes (mais mortels) du jeu, mais aussi une arme, une maison, une réserve de munitions et un point de sauvegarde : vous n’irez jamais très loin sans elle. Et chaque occasion de faire le point, d’ajouter un petit boost de nitro ou de renforcer le carénage de votre engin doit être mise à profit !

 

A LIRE AUSSI > The Division 2, Rage 2 et Days Gone : Post-apocalypse WOW !

 

Rage 2 : délires motorisés

À paraître dans la foulée de Days gone, Rage 2 adopte à peu près le même point de départ pour tout ce qui roule (vite) : le monde à explorer est tellement vaste que le gamer ne risque pas d’en faire le tour à pied !

 

Des véhicules pour tous les goûts

Mais le hit annoncé des studios id Software et Avalanche (sortie le 14 mai sur XbonOne, PC et PS4) se situe aux antipodes du minimalisme de Days Gone : dans ce FPS en monde ouvert à la richesse jouissive, les véhicules sont innombrables. Et donnent tous lieu à des séquences d’exploration, d’attaque de convoi et autres shoot & drive survitaminés !

Voiture blindée ? Présente. Buggy armé de mortier et taillé pour le désert ? Présent aussi. Moto volante, char d’assaut… ? Parés au démarrage ! Dans Rage 2, l’essence coule à flots, et les feux d’artifice sur route font très joli dans le décor…

 

As du volant, vous allez être gâtés !

Vous l’aurez compris : dans un genre (le survival post-apocalyptique) qui a clairement le vent en poupe, les grosses cylindrées ont le beau rôle. Ce sont les armes, les armures, et les meilleures amies du gamer.

Mais si vos goûts vous portent davantage vers le pur « fun », 2019 vous réserve aussi votre dose d’adrénaline sur piste ! Deux sérieux concurrent à l’inoxydable Mario Kart s’annoncent en effet dans les semaines qui viennent : Crash Team Racing (sur Switch, PS4 et XboxOne, le 21 juin) va vous permettre de griller les feux rouges dans la peau de Crash Bandicoot et compagnie. Et un mois avant, un célèbre hérisson fera de même dans Team Sonic Racing (sur les mêmes plateformes). Bonne route !


Publié le 04/04/2019.